HONTEUX ! DES VANDALES SACCAGENT UNE SCULPTURE AU COEUR DE WATERLOO !

Une des oeuvres de la promenade sculpturale de Waterloo a été scandaleusement dégradée le week-end passé

Sculpture Photo 1.jpg

Insouciance, la ravissante statue créée par Caroline Moxhon, fait partie de la promenade sculpturale inaugurée au centre de la commune en novembre 2011 (voir article ici et galerie photos ). Elle représente une jeune femme assise au sourire énigmatique.

La sculpture et son socle en pierre bleue ont été descellés et renversés sur le trottoir de la chaussée de Bruxelles. Ils ont subis des dégats irréversibles. A ce stade, on n'en sait pas plus sur les individus sans foi ni loi qui ont commis cet acte méprisable et destructeur.

Humainement inqualifiable

Sculpture Photo 2.jpg

Voulaient-ils voler la sculpture ? Etait-ce du vandalisme pur et gratuit ? Etaient-ils en état d'ébriété ? Il est clair qu'ils devaient être plusieurs pour pouvoir arracher du sol l'ensemble qui pèse plusieurs centaines de kilos. La commune a évidemment déposé plainte.

DSC00332a.jpg

S'attaquer à l'art, c'est toucher l'être humain dans ce qui le distingue  de son environnement naturel et animalier : l'expression de l'esthétique et la perception du beau. C'est l'atteindre dans l'âme de ses émotions et de son intellect. C'est profondément douloureux. Inadmissible. Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo 

3 commentaires Catégories : Culture et histoire, Faits divers, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Hello Tanguy,

    c est scandaleux ! mais où va t on ?

    justement moi j adorais toutes ces belles sculptures qui sont un régal pour les yeux sur les beaux trottoirs du centre. Il faudra bientôt tout enfermé dans des cages. Je trouve qu il y a de plus en plus de vandalisme gratuit à Waterloo. Les 77 voitures saccagées etc.. et il parait que l'on sait qui sont les vandales !!!! alors ils agissent en toute impunité. Et ils savent qu il n y a plus de place en prison, alors vive le vandalisme.

  • Ces vandales doivent être bien pauvres d'esprit et malheureux pour que le beau les dérange à ce point....

  • Ce fait est déplorable, mais malheureusement pas exceptionnel; quotidiennement de par le monde, de nombreuses œuvres sont détruites ou volées. J'ai a plusieurs reprises dénoncé ce type de comportements au travers de mon blog (le mobile n'est ici effectivement pas clair : tentative de vol ou vandalisme). Au vu de cette réalité, artistes et pouvoirs publics se doivent de prendre quelques mesures de base qui dissuadent ces "malfaisants".
    Après analyse des photos, je constate malheureusement une grosse lacune dans la conception de la pose de cette œuvre; c'est une question de centre de gravité... et la force qu'il faut appliquer à cet ensemble pour le basculer n'est pas aussi importante qu'il y parait; si les autres sculptures sont placées de la même manière...
    Faut-il y voir de l'innocence, de l'ignorance, de l'incompétence ou de mauvaises économies???
    Pourquoi ne pas appliquer ici les principes de placement les plus élémentaires que l'on appliquerait à du mobilier urbain?
    Jean François Diord

Les commentaires sont fermés.