Siroter ou travailler, il ne faut pas choisir !

Les entrepreneurs et indépendants du Brabant wallon se rencontrentt aux apéros d'été de la CCIBW

DSC_0956.JPG

Sudinfo Waterloo présentait cette organisation de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Brabant Wallon dans un article récent. L'apéro d'été de jeudi passé s'est donc déroulé à La Sucrerie de Waterloo. Sudinfo Waterloo était le seul média présent. Après son introduction, Céline Squélart, manager à la CCIBW pour le développement de l'entreprise, les formations et le networking, a cédé la parole à un connaisseur de l'histoire locale. 

DSC_0923.JPG

Yves Vander Cruysen, échevin waterlootois de la culture, a commencé son exposé en expliquant que le nom Waterloo est apparu au 12è s. et signifie pré humide. La première église y a été bâtie en 1687 avant que le hameau se sépare en 1796 de Braine-l'Alleud. A la suite des blocus continental de 1807 et de l'Escaut en 1830, nos contrées cherchent à développer la culture de la betterave sucrière.

DSC_0929.JPG

Pas trop de sucre

Ferdinand Meeûs (fait comte de Meeûs d'Argenteuil plus tard), gouverneur de la Société Générale de Belgique, a été à l'origine de l'implantation de la sucrerie à Waterloo au détriment de la forêt de Soignes. Sans succès car il manquait d'eau !

Les bâtiments seront ensuite utilisés à diverses fins : fabrication de lait concentré et de caoutchouc, ferme, élevage de moutons astrakans, entreprise de démolition ou studios de cinéma (on y tourna les scènes d'intérieur du feuilleton culte Les Galapiats dans les seventies).

DSC_0926.JPG

Networking autour d'un verre

Finalement, à la fin du siècle passé, la sucrerie, superbement restaurée, a été réaffectée par John Martin en restaurant (La Sucrerie) et en hôtel quatre étoiles (Martin's Grand Hotel).

Le temps étant au beau fixe, la cinquantaine de membres présents de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Brabant Wallon se sont  ensuite retrouvés dans la cour jouxtant le restaurant. Entre un verre de vin et de délicieuses verrines, ils ont pu étoffer leur cercle de relations professionnelles. C'était le but.

Interventions en première ligne

DSC_0954a.jpg

"Fondée en 1850 à Nivelles, la CCIBW compte actuellement environ 800 membres à qui elle  offre une intervention en première ligne dans les domaines juridique, règlementaire et social, explique son directeur Marc Chapelle. "Elle fait part contre appel à des sociétés spécialisées pour fournir des expertises plus pointues à ses affiliés". Le dernier apéro d'été aura lieu le jeudi 23 août à 18h00 à l'Ecole des Arts de Braine-l'Alleud, rue du Château 47. Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

 

DSC_0920.JPG

DSC_0962.JPG

DSC_0963.JPG

DSC_0958.JPG

0 commentaire Catégories : Entreprendre - Immobilier, Evénements Imprimer

Les commentaires sont fermés.