SCOOP : A PEINE REELU, ROGER VAN POUCKE (MVW) DEMISSIONNE !

Le cdH Roger Van Poucke avait été l'initiateur de la liste Mieux Vivre à Waterloo en décembre 2011

DSC_1742b.jpg

Sudinfo Waterloo avait reçu l'information de sa démission mercredi soir mais n'avait pu la recouper. Roger Van Poucke était inatteignable et le second élu de la liste, Bernard Catala, n'était pas au courant. Au départ, Mieux Vivre à Waterloo se voulait un regroupement de centre-droit rassemblant des membres du cdH, de Liberté & Démocratie, d'environnementalistes et d'indépendants.

Très vite pourtant, des tensions politiques voient le jour entre Roger Van Poucke et Luc De Ridder. Ce dernier claqua la porte pour fonder quelques semaines avant le scrutin communal la section FDF de Waterloo. Celle-ci n'a raflé aucun siège.

MVWa.jpg

Des mesures péjorantes

Le MVW avait centré sa campagne sur la qualité de la vie, l'aménagement du territoire, la mobilité et l'accès au logement. Résultat : une infime progression en voix mais une stagnation à deux conseillers communaux.

Les raisons invoquées par Van Poucke sont les mesures sectorielles que le gouvernement fédéral (dont fait partie le cdH) a décidé de mettre en oeuvre. Elles auraient un tel impact désavantageux sur la gestion de ses pharmacies qu'il se voit obliger de licentier deux employés et de prester lui-même leurs heures de travail.

Plus le temps pour la politique

"Cela ne me laisse plus le temps pour effectuer correctement mon mandat politique. En toute logique, j'ai déposé ce matin ma démission au secrétariat communal" déclare-t-il en espérant que ce n'est qu'un au revoir.... Dommage pour ses électeurs quand même.

On a l'impression qu'il y a d'autres facteurs derrière cette démission surprise : le départ tonitruant de De Ridder, la gestion de la liste MVW, la grosse fatigue de la campagne, un résultat électoral mitigé (deux sièges sur les quatre visés), le tout venant en cumul des activités professionnelles en développement de la tête de liste du MVW. En tout cas et pour autant que cela soit possible, voilà l'opposition encore plus affaiblie et la vie politique waterlootoise encore moins captivante.

Quel remplaçant ?

Fantôme.jpg

La question qui se pose est : qui va remplacer Van Poucke au conseil communal ? Au nombre de voix, ce devrait être Etienne Fabri d'Enneilles mais va-t-il accepter ? Est-ce indiqué au regard de son âge honorable ? Les suivants dans le classement sont les jeunes Laurent Piquin et Valentine Percy. Autre interrogation : que va devenir Mieux Vivre à Waterloo sans son leader-fondateur-animateur...? Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

6 commentaires Catégories : Élections, SCOOP !, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Quelle que fussent les éventuelles qualités (encore à démontrer) de la "parachutée" bleue, le nombre de gens qui décident d'accorder leur confiance à qqun qui n'a aucun recul historique sur la commune ( eut égard aux dinosaures locaux) dénote à tout le moins une légèreté électorale. Pour se soigner d'une maladie grave, choisit-on une jeune doctoresse bombe anatomique , ou une vieux briscard expérimenté? Á la place de Mr VanPouc je me demanderai: A quoi bon se casser le dos pour une population qui fait preuve d'autant d'inconscience civique? Je me demande pourquoi il n'y a pas plus d'anciens MR locaux qui aie fait ce constat et pris la même décision que Mr Van Pouc

  • Monsieur de Ghellinck, le minimum aurait été de recouper vos informations. Vous avez mon téléphone, mon mail et vous n'avez même pas pris la peine de me contacter....... La prochaine fois que vous voudrez écrire quelque chose, essayez de recouper vos sources au lieu d'écrire n'importe quoi....

  • Monsieur Van Poucke, cher Roger,
    1) Mercredi 17/10/2012 dans la soirée, j'ai appris par téléphone la rumeur de votre démission. Je vous ai appelé 2 fois sur votre GSM (regardez les appels en absence). Sans réponse de votre part, j'ai contacté un colistier du MVW qui ne savait pas. Il vous le confirmera. Je n'ai donc RIEN publié mercredi !
    Jeudi 18/10/2012, en fin de journée, je lis votre message sur Facebook annonçant votre démission : 1er recoupement de mon information initiale. Je vous téléphone 2 fois sur votre GSM. En vain. Je reprends contact avec votre colistier qui me confirme votre démission : 2è recoupement de mon information du mercredi soir.
    Jeudi, j'écris et publie logiquement l'article ci-dessus. Je pense donc que le timing est parfaitement correct et honnête.
    CQFD.
    2) Dans mon article, y a-t-il une seule ligne, un seul mot, un seul signe de ponctuation qui soit "n'importe quoi" ? Je ne comprends pas bien pourquoi vous qualifiez ainsi ce que j'ai écris.
    Je vous souhaite bon vent pour la voie que vous avez choisie.

  • Vu le résultat de la liste on ne peut que saluer la décision de Roger Van Poucke. Il est logique avec lui-même et fait ce que font de nombreux présidents de partis lorsqu'ils échouent. Cette décision l'honore et nous réconcilie avec l'éthique politique.

  • Au sujet d'ethique politique durant la campagne je faisait observer à un MR que dans les autres listes il y avait aussi des gens de valeurs et de me répondre : "car ils n'ont pas su se placer ailleurs " !

  • La démission de M. van Poucke lorsqu'il cite M. Di Rupo est également lié aux projets de lois présentés et votés par le Secrétaire d'Etat M. WATHELET qui prive le respect et le droit a la justice sociale, des indépendants et employeurs.
    Un doute ? Consultez le document de la chambre belge, Doc 51- 1309 / 004 et l'Article 4.

    On assiste à cette volonté manifeste de construire une société autour d' injustices sociales à répétitions, jamais orchestrées et organisées que par les interventions exclusives des Socialistes de M. Di Rupo, des CDH de WATHELET et Lutgen, des Écologistes de Nollet.

    Les libéraux, sont pour certains aveugles, malentendants, muets,...

    Ceci s'appelle une dictature pacifique, c'est a dire, Marche ou crève.

Les commentaires sont fermés.