Elections communales 2012 - Qui fait quoi ?

Le Collège communal de Waterloo s'est réuni vendredi pour répartir les compétences entre ses nouveaux membres

Conseil communal de Waterloo 2012-2018-Photo.JPG

Sudinfo Waterloo avait révélé ici les noms des membres du futur Collège communal. Leurs compétences respectives sont maintenant connues. Autant les personnalités qui composent le Collège n'ont pas vraiment créé la surprise (hormis le score de certains), autant il y a quelques innovations dans les tâches attribuées.

Pour prendre le pouls de la nouvelle équipe, nous avons établi un tableau comparatif des compétences du bourgmestre, des cinq échevins et du président du CPAS avant et après les élections :

Collège communal de Waterloo 2012-2018-VDéf.JPG

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Kubla, du col blanc au col bleu

Le bourgmestre reprend les travaux à son compagnon de longue date, Gérard Hancq, mais refile les finances à Etienne Verdin, convaincu sans doute par la gestion du CPAS de ce dernier. Il aménagera bien sûr toujours le territoire.

Reuter, l'humaniste

Comme prévu, Florence Reuter ne s'occupera pas de compétences "techniques" et va travailler comme elle le voulait dans le domaine humain : l'enseignement, qu'elle pique à Cédric Tumelaire, et le commerce et les classes moyennes où elle succède à Alain Schlösser.

YVDC, culturel mais populaire

Yves Vander Cruysen conserve - c'était une évidence - la culture et le tourisme. Il perd l'urbanisme qui lui seyait à vrai dire peu et gagne la population et les fêtes et cérémonies. Dominique Ferier-Jans continuera l'essentiel de ses activités à part les fêtes et cérémonies.

Cédric, le maître des profs devient yuppie

Par contre, pour Cédric Tumelaire, c'est une toute nouvelle description de fonction qu'il reçoit : urbanisme, mobilité et une compétence nouvellement imaginée par la Wallonie : la sécurité routière. Informaticien, il garde les nouvelles technologies of course. Michel Bettendorf, quant à lui, ne change pas de domaine avec les sports et la jeunesse.

Verdin, Abba
Même combat :
Money, money, money
Must be funny
In a rich men's town

Etienne Verdin reste le patron du CPAS, on s'y attendait.  Mais grâce à son gros résultat en voix de préférence et, comme écrit plus haut, au vu de ses qualités de gestionnaire qui sait respecter un budget, il reçoit un département qui n'est pas des moindres : les finances communales. Mais au fond, qui endosse la (lourde ?) charge des affaires générales assumée par le bourgmestre avant les élections...?

Bon courage, il y a du pain sur la planche. Ah oui, mesdames et messieurs les Collégiens, prêtez aussi l'oreille à l'opposition. Elle a parfois de bonnes idées. Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Élections, Politique, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Sudinfo waterloo est presque toujours le PREMIER à air et informer !

Les commentaires sont fermés.