Alain Gerlache, patron de la communauté des télés publiques francophones

Le Waterlootois est encore reconduit comme secrétaire général de la communauté des télévisions publiques francophones

DSC_0774a.jpg

Alain Gerlache est connu du public pour avoir lancé dans les années nonante la percutante émission politique A bout portant sur La Une de la RTBF. Il y excellait dans l'art de poser les questions les plus impertinentes aux invités.

Il les empêchait de mener intervieweur et téléspectateurs en bateau vers des lieux inintéressants en les ramenant invariablement vers le coeur du sujet. Fort estimés étaient la correction et le respect qui, toujours, présidaient aux échanges sur le plateau télé.

DSC01891a.jpg

Porte-parole bilingue

Après un détour comme porte-parole du premier ministre Guy Verhofstadt, qui avait sans doute apprécié ses interviews et son bilinguisme, il est devenu directeur général de la télévision à la RTBF. Aujourd'hui, il est chroniqueur dans médiaTIC sur La Première (RTBF) et columnist dans le journal De Morgen. Il est maître de conférence à l'université de Liège où il enseigne le webjournalisme. Enfin, il anime un blog intéressant à propos du multimédia Au commencement était le web.

Evaluation professionnelle positive pour Gerlache

Créée en 1964, la Communauté des Télévisions Francophones rassemble les télévisions publiques francophones de France, de Belgique, de Suisse et du Canada. Dans un environnement médiatique en pleine (r)évolution, la mission prioritaire de la CTF est de favoriser les échanges et la collaboration entre les chaînes de télévision publiques francophones.

CTF Capture.JPG

Apparemment, Alain Gerlache atteint les objectifs de la CTF puisqu'il y est prolongé comme secrétaire général pour la troisième fois depuis 2007. Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Voilà donc un waterlootois qui continue de monter en flèche. Médiatiquement, il a fait ses premières armes à la radio locale de Waterloo dans les années quatre-vingt : "Radiodevie" devenue par après "Waterloo 100.5 FM" avec les déjeuners de l'information où les ténors locaux de notre commune argumentaient sur la politique locale. Félicitations pour cette nouvelle promotion

Les commentaires sont fermés.