FUSILLADE DANS LE CENTRE DE WATERLOO-CHICAGO !

Deux voitures incendiées il y a deux semaines. Trois personnes blessées par balle dimanche. STOP !

Arme images.jpg

Dimanche, peu avant 4 heures du matin, deux groupes se sont frottés l'un à l'autre à proximité des bars du centre de Waterloo. Pendant le grabuge, un individu a fait feu à plusieurs reprises en visant des personnes présentes

Ambulance 1867979728_ID7086089_webambuance_103547_H3HRZN_0.jpg

Deux personnes ont reçu une balle dans le pied, une troisième dans la jambe. Les services de secours ont dû intervenir pour soigner les trois victimes. Hélas, le tireur est parvenu à prendre la fuite sans être arrêté. La police devrait pouvoir compter sur les récits des témoins pour tenter d'identifier l'auteur des coups de feu. Elle le recherche bien sûr avec détermination.

Cinglé !

La police judiciaire fédérale a d'ailleurs envoyé une équipe de son laboratoire sur les lieux de la fusillade pour rechercher toutes les traces qui permettraient d'appréhender le cinglé qui a commis cet acte insensé.

En quelques semaines, dans le centre de Waterloo, on est passé brutalement des méfaits nocturnes "habituels" (altercations, bagarres) aux incendie de voitures pour en arriver aux coups de feu dimanche passé. Il ne s'agit plus simplement d'insécurité ou de délinquance mais bien de criminalité.

Bars fermés à 2 ou 4 heures

Kubla 528622029_ID6444430_1-kubla_103755_H35HZ8_0.jpg

Conscient des problèmes, Serge Kubla, bourgmestre réélu  et chef de la police locale, s'était déjà concerté avec les tenanciers de bars et de cafés pour fixer des heures de fermeture précises. Du dimanche au mercredi, les établissements doivent fermer à 2 heures du matin. Du jeudi au samedi, les volets des bars doivent être baissés à 4 heures. En outre, la vente d'alcool est interdite une heure avant la fermeture.

Prendre d'autres mesures

Mais cela ne suffit plus ! Il est temps de prendre des mesures complémentaires pour extirper les fauteurs de troubles indésirables dans le centre. Toutefois, il ne faudrait pas pénaliser exagérément les tenanciers des bars et cafés qui participent à la vie nocturne du centre-ville. La plupart sont des lieux de détente pour les jeunes et il y règne une ambiance sympa.

DSC01183a.jpg

Dissuader

Responsables, les gérants des établissements ne veulent pas être la cause de désordre. On doute aussi que ce soit leur clientèle waterlootoise qui le génère. Quelles mesures prendre ? Des caméras de surveillance supplémentaires ? Peut-être.

Et pourquoi pas un véhicule de police et quelques agents postés bien en vue dans le centre pendant une bonne partie de la nuit ? Même si cela grève le budget communal et malgré la difficulté de recruter des policiers. Dissuasif, non ? Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

Toutes les informations dans La Capitale Brabant wallon et sur Sudinfo.be Brabant wallon. 

1 commentaire Catégories : Faits divers, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Sur ces sujets de sécurité...au niveau du pouvoir communal, c'est toujours le silence...ordres venus d'en haut? moins on en parle, mieux cela vaut pour la majorité reconduite? Avez- vous déja vu des statistiques
    à ce sujet dans le beau journal hebdo communal "Waterloo info "?
    Y a-t-il une commission police au sein du conseil? Oui? Non? si elle existe, combien de fois ,c-'est elle réunie sur l'année 2012? O fois? une fois? Et à part Tanguy qui en parle dans une presse régionale trop déférente. Et c'est reparti pour 6 ans , c'est la démocatie, c'est le choix légitime. Le vote est souverain.

Les commentaires sont fermés.