Devenir propriétaire à Waterloo ? Faut des reins solides !

Boom migratoire et immobilier attendu en Brabant wallon d'ici 2030. A Waterloo, les appartements sont devenus plus chers que les maisons

Logement à Woo-Infante-0_3.jpg

Une réalisation de Courtois JB & Partners

La jeune province passera de 386.000 à 450.000 habitants (environ + 3109 habitants/an). Le flux sera essentiellement alimenté par la classe moyenne bruxelloise. Pour accueillir les nouveaux venus, il faudrait construire 38.392 logements en Brabant wallon. Au rythme actuel, on n'y arrivera pas. Sudinfo Waterloo a assisté à un séminaire sur le sujet.

Expertise immobilière

Telles sont les principales conclusions du séminaire Brabant wallon, grands projets urbains et nouvelles opportunités immobilières organisé le 19 septembre 2012 par la société Editions & Séminaires. Celle-ci est dirigée par la Bruxelloise devenue Brabançonne wallonne, Laurence de Hemptinne. Après avoir étudié le droit des affaires, elle a officié comme avocate au barreau de Bruxelles puis comme assistante universitaire.

Logement à Woo Capture.JPG

En 1989, elle prend un tournant décisif dans sa carrière en devenant rédactrice en chef successivement de L'Evénement immobilier et des Nouvelles immobilières (La Libre Belgique). Devenue spécialiste de l'immobilier et de l'urbanisme, Laurence fonde Editions & Séminaires en 1996 tout naturellement active dans le même secteur.

Le point sur le Brabant wallon

Avant de conclure sur Waterloo, voici le slide show présenté par Laurence de Hemptinne en septembre dernier :

Cliquez sur les dias pour les agrandir

2-Capture.JPG

3-Capture.JPG

4-Capture.JPG

6-Capture.JPG7-Capture.JPG8-Capture.JPG9-Capture.JPG10-Capture.JPG11-Capture.JPG

 13-Capture.JPG

14-Capture.JPG

16-Capture.JPG 

17-Capture.JPG

Et Waterloo dans tout ça ?

De cet exposé sur l'immobilier résidentiel en Brabant wallon, on peut extraire quelques éléments, dont certains vachement intéressants, pour Waterloo et les Waterlootois :

  • Waterloo comptait 29.664 habitants au 1er janvier 2012, derrière Braine-l'Alleud et Wavre
  • revenu annuel moyen d'un Waterlootois : 18.469 € derrière Lasne, Rixensart et Braine-l'Alleud
  • le parc de logements waterlootois se compose en grande majorité de maisons à 4 façades suivies des maisons à 2 ou 3 façades et des appartements. Les terrains à bâtir se raréfiant, on construit cependant de plus en plus d'appartements dans la commune. Le prix de ceux-ci a d'ailleurs dépassé celui des maisons.
  • les ménages de deux et d'une personne dominent largement
  • prix moyen d'une maison : 305.077 € (+ 129% par rapport à 2001). Waterloo se classe 3e derrière Lasne et Rixensart
  • prix moyen d'un appartement : 317.771 € (+ 136% par rapport à 2001). Première place pour Waterloo devant Rixensart et Braine-l'Alleud
  • grand projet immobilier en cours dans la commune : Bella Vita, 270 logements.

Hébé ! Tanguy de Ghellinck, correspondant Sudinfo Waterloo

4 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Rester locataire dans le BW quand on est seule à payer le loyer ce n'est déjà pas triste alors, propriétaire, je n'en rêve même pas !

  • Et que fait-on pour les ménages à revenus moyens?

    On leur dit CIAO CIAO!!!

    On attend de voir ce que va donner "Bella Vita" et "l'Ancienne gendarmerie" pour lesquels la majorité a promis de tenir compte des logements à loyers modérés.

  • Très intéressant article
    . La vitesse à laquelle la demande va s'opérer le boom migratoire et impacter l'évolution des prix n'est pas précisée... Rien ne prouve que ce sera linéaire comme pourrait le faire penser une moyenne annuelle répartie sur plus de 15 ans.... l'implantation du RER ( quand ??? ) devrait, elle aussi, avoir un effet catalyseur sur la valeur de l'immobilier à Waterloo. Conclusion : les prix pourraient augmenter de manière encore plus forte que ne pourrait suggérer cette analyse ... RV en 2030

  • Non, les prix vont diminuer à cause des survols aériens vers l'aéroport de Zaventem. La piste de secours 02 devient peu à peu une piste principale et notre commune reçoit tous les avions qui se mettent en file indienne en direction de cette piste.

    Lorsque l'aéroport de Bierset s'est installé les riverains en majorité se sont enfuit. Certains nouveaux riverains ont payés leurs habitations 72 mille € au lieu de 300mille €.

    Ici, ce n'est pas l'aéroport qui est venu s'installer mais des couloirs qui ne servaient que si peu qu'on ne s'en apercevait pas mais qui deviennent maintenant les officielles vers la piste 02. C'est comme si une entreprise était venue s’installer à 200 ou 300 mètres près de chez vous et qui jour et nuit émettait de 60 à plus de 80 décibels et que vous n'avez aucun recourt contre cette nuisance sauf la fuite.

    Il y a déjà eu des déménagement pour cette cause. Cela a encore été vendu à haut prix car les gens font encore confiance dans les promesses de nos élus. Jusqu'à quand ?

    Désolée d'être défaitiste mais ne faudrait-il pas commencer à se défendre contre ces pollutions que personne n'a demandé ?

Les commentaires sont fermés.