MAYDAY ! MAYDAY ! MAYDAY ! Air assault on Waterloo !

Temps clair, visibilité optimale, les avions fondent sur le champ de bataille

Avion1.JPG

Belle saison et vacances obligent, la farandole des Airbus et Boeing a repris de plus belle au-dessus des cités léonines. Waterloo et Braine-l'Alleud sont prises en point de mire par les lourds aéronefs pour atterrir au Brussels Airport dans le sens sud-nord.

Lassés, des Waterlootois ont adressé à Sudinfo Waterloo leur prose, "bucolique" certes, mais qui cache un réel message

Herman par exemple :

"Ah, comme nous sommes heureux de profiter des premiers jours de soleil, de notre grande terrasse ou du jardin après une journée de travail. Malheureusement, il y a le survol incessant des avions utilisant la piste 02/20 jour et nuit. Il est plus reposant de dîner à l’intérieur, fenêtres fermées, pour dialoguer en famille. Il faut constater qu’il n’y a de grandes réunions médiatisées qu'au moment des élections. En attendant, nos taxes et notre précompte immobilier augmentent chaque année."

Avion3.JPG

Ou encore Philippe :
 
"Youpiii, c'est l'été ! Le soleil est là. Les températures sont enfin superbes et le ciel est d'un beau bleu azuré. A moi la lecture, assis sur mon banc, à l'ombre de mon lilas, bercé par le doux ruissellement de l'eau des cascades de mon étang. A moi les siestes au soleil. Idyllique, non ?
Ouais.... Dans la réalité, cela donne :
Le doux chant de l'eau se mue, dès les premiers rayons de soleil du matin ou en début de soirée, en une mélodie sirupeuse : celle des réacteurs des avions qui, à basse altitude, en approche finale de Brussels Airport, inversent leur puissance pour ralentir leur course...
Aux heures de pointe, cela se produit toute les trois minutes quand même ! Certains jours, le 747 de la ligne Washington-Bruxelles passe tellement bas que l'on pourrait presque voir un brin de persil collé dans les dents du copilote !
Après tout, c'est vrai que nous sommes situés à la faramineuse distance de 23 km de l'aéroport et que ces avions ne font que "virer" à basse altitude au-dessus de la commune, avant de prendre en enfilade la chaussée de Tervueren...
Vous savez quoi ? Vite qu'il pleuve !"

Actions

Interpellé par des habitants, les autorités communales sont conscientes des nuisances provoquées par le survol intempestif de la commune par les avions. Waterloo est en effet une des communes brabançonnes wallonnes les plus touchées par le phénomène. Des actions sont envisagées dont  l'application de l'accord de 2011 concernant l'utilisation de la piste 02/20.

Encore plus d'avions en août ?

Avion4-Pistes Brussels Airport.JPG

Mais les résultats de celles-ci ne sont pas garantis puisque que des travaux sont planifiés sur la piste 25R/07L pendant 14 jours en août. Conséquence : le report vraisemblable du trafic aérien sur les deux autres pistes dont la 02/20 située dans l'axe de Waterloo.... Ca promet ! Tanguy de Ghellinck, correspondant de Sudinfo Waterloo

25 commentaires Catégories : Faits divers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Bravo, milles fois merci pour le reportage sur les survols DES AVIONS de l' aéroport flamand de Zaventem Je me tient à votre disposition pour toutes démarches utiles sur le sujet . Jacques Verheyden

  • Mais ce n'est pas la fatalité! Et il ne faut pas en rire, mais plutôt prendre action :
    1) se plaindre : http://www.airportmediation.be/fr/index.html
    surtout lors de survol après 22heures et avant 6heures
    2) questionner : info@wathelet.fed.be (Mr le Secrétaire d'Etat à la mobilité)
    sachant que l'on votera dans moins d'un an...et que les accords de 2010/2011 ne sont toujours pas appliqués et qu'il n'y a aucune raison de ne pas revenir à la situation d'avant le fameux 'plan Anciaux' de dispersion dans lequel certains groupes politiques (absents à Waterloo) ont joué un jeu discutable !

  • Bonjour,

    Auparavant Waterloo et les nombreuses autres communes concernées étaient survolés environ 15-30 jours sur une année au lieu de 120-150 jours maintenant.

    Tout cela en 11 années.

    Il est temps de forcer nos politiciens à dire Stop à l’abus de l’interprétation des vents tout à fait aléatoire et à l’avantage du Noordrand (La partie Nord de Zaventem)

    A moins que vous comptiez vous installer dans le Noordrand, je conseille de faire votre maximum afin de se défendre ou c’est tout le parc immobilier survolés par la 02 qui risque de connaitre une chute sans précédent.

    2013 sera l’année ou la 02 aura été la plus utilisé depuis l’existence de Zaventem, c’est dire si il est temps d’agir.

  • @ Richard Yves. Hélas, les liens que vous conseillez ne servent à rien. Pour la médiation vous recevrez le message avec les sempiternels faux arguments, les normes de vent, les vents d’altitude (sic), la direction du vent. La question à se poser est : comment font les aéroports qui n’ont qu’une seule piste. Sachez que proportionnellement, Charleroi à plus de trafic aérien que Zaventem et pourtant il n’y a qu’une seule piste. Par contre, il n’y a pas d’autre communauté à empoissonner. Quant à Monsieur Wathelet, il ne répond pas. Mais, pourquoi accepter les survols à basse altitude entre 6 heures du matin et 22 heures du soir ? Waterloo n’est pas une commune qui doit servir ni de jour ni de nuit au bien-être et à la prospérité du Noordrand ! Waterloo doit retrouver son environnement sain et sa qualité de vie bonne pour la santé de tous qu’elle n’aurait jamais dû perdre.

  • agir pour quoi ? VENT DU NORD PISTE 02 C EST NORMAL donc voulez vous changer avec les surVolee de la piste R25

  • Encore l'effet NIMBY (Not In My Back Yard) ! Il faudrait enfin savoir ce que l'on veut:

    oulez-vous des avions (pour faire des vacances, par exemple): alors acceptez-en les conséquences !

    Voulez-vous de l'énergie (pour faire fonctionner votre ordi ou votre climatisation par exemple), alors acceptez-en les conséquences !

    etc ...

    Régis Saison

  • Je subis aussi les nombreux passages des avions au-dessus de chez moi mais cela ne me dérange pas D'ailleurs je n'ai plus pris l'avion depuis de nombreuses années.
    Cependant je me pose deux questions : quel est le pourcentage d'habitants qui se plaignent est-il si important que Serge Kubla doit monter au créneau D'autre part ceux qui se plaignent et prennent l'avion vont-ils aussi se plaindre quand ils passent au-dessus des zones habitées ?
    Soyons sérieux l'avion comme le GSM cela fait partie de notre quotidien et les nuisances en font partie

  • Vous pouvez voir sur www.flightradar24.com les caractéristiques des avions qui nous survolent
    http://www.flightradar24.com/#./MON248?&_suid=137414219348707447195008916461
    On peut voir toutes les compagnies et le tracé de vol des avions: ils se dirigent tous sur Waterloo qu'ils viennent de l'Est, du Sud ou de L'Ouest puis survolent le ring jusque Zaventem. Il parait qu'ils sont dirigés dès la frontière pour survoler la Wallonie uniquement!

  • @ Régis Saison, Le problème NIMBY ne vient pas des habitants de Waterloo mais des habitants du Noordrand qui vivent sous les pistes historiques depuis une soixantaine d’années. Maintenant ils ont la possibilité de les envoyer sur le Brabant wallon qui n’en avait pas. Cela n’a rien à voir avec qui prend ou ne prend pas l’avion. C’est un problème communautaire. C’est le nord du pays qui ne veut pas de ses propres déchets et qui profitent d’être majoritaire pour lancer leurs déchets chez le voisin. Cela dit, je ne prends pas l’avion.

    @ SEGERS. Ce n’est pas le nombre de personnes que la pollution sonore des avions dérange, qui importe. Le bruit est une nuisance grave. Des terrains en région flamande sont non constructibles à cause des survols que nous subissons depuis une dizaine d’années. Si vous, ça ne vous dérange pas, ne pas avoir de survol ne devrait pas vous déranger non plus. Jusqu’à présent, personne n’a encore exigé d’avoir ce tonnerre permanent ni n’a signé aucune pétition dans ce sens.

  • Ayant habité Schaerbeek ou Evere pendant 40 ans, je dois signaler que les avions au décollage et en pleine poussées des réacteurs à 7KM de la piste étaient autrement perturbants. Seul un accord communuataire global pourrait améliorer notre situation...les effets de manches ou les pseudo-indignations de tel ou tel potentat local c'est du pipeau à la veille des éléctions de 2014.Ils n"y changeront rien.. Par contre,ils ont la pleine responsabilité de l"absence de mobilité, du bruit du trafic routier, du parking n'importe comment ...et cela me semble plus important à Waterloo, Nivelles ou Brain l'Alleud. Là,ils dont responsables,là on peut juger de leur efficacité.

  • M. Kubla montre les "crocs" et veut faire respecter l'accord signé en 2011 : bravo : nous applaudissons. Mais comment encore faire confiance à des politiciens qui avaient promis la main sur le coeur de ne jamais abandonner les francophones de la périphérie; on a vu ce qui est arrivé : leur seule préoccupation, c'est de se maintenir au pouvoir (et subir les diktats de nos amis flamands). Le dossier est communautaire.
    Qui espère vraiment que la piste 02 va être moins utilisée ? Qui espère que quelque chose va changer avant 2014 ?
    Organisons plutôt un concours international de montgolfières à Waterloo : on sera tranquille pendant l'été..

  • Bravo pour ce blog et cette initiative. Waterloo est devenu une zone contaminée par les atterrissages des avions de Zaventem.
    Par ces grandes chaleurs nous vivons les fenêtres fermées à cause du bruit incessant et insupportables des réacteurs des avions et des passages toutes les 5 minutes de jour comme de nuit. STRESS, ENERVEMENT, INPOSSIBILITE DE DORMIR et de SE REPOSER, de RECUPERER de sa semaine, impossibilité d'aller dans son jardin tellement c'est insupportable, des répercussions sur notre santé et notre état de stress !!!!!!!
    Les ACTIONS FORTES que pourraient mener tous les habitants des communes sacrifiées du Brabant Wallon :
    - EXIGER des REDUCTIONS de 80% du précompte immobilier qui ne correspond plus aux normes de quartiers résidentiels calmes mais à des couloirs d'atterrissage d'un trafic aérien en constante augmentation. DEVALUATION (en chute libre) DE LA VALEUR DE TOUS LES BIENS !!!! Qui va vouloir venir s'installer à Waterloo et dans les communes avoisinantes. Certainement pas les gens qui ont de l'argent !!!
    - EXIGER :
    - des dédommagements d'insonorisation des maisons ou
    - d'expropriation
    pour que les habitants puissent quitter cette région et déménager dans des régions sans survol.
    - que les politiciens wallons EXIGENT que la Flandre reprenne leurs nuisances aériennes. Cela fait 11 ans que nous souffrons de ces survols alors que l'aéroport existe depuis 60 ans.
    - Nous avons crus dans les promesses de nos élus et ils ne méritent absolument pas notre confiance. Ils nous mentis. Ils nous ont manipulés. Ils nous ont trahis et ils nous ont vendus.
    OU SONT LES HOMMES FORTS QUI SAVENT SE FAIRE ENTENDRE ET SE FAIRE RESPECTER ? Y en a-t-il en Brabant Wallon ? Ou bien ils sont tous en Flandre ?

  • Il faut ajouter que les décisions politiques pour les normes de vent, de leur direction, des vents d'altitude, des plans de dispersion, etc, sont des règles de l'aviation, SONT FAUX !!! C'est une arnaque, une honteuse manipulation.

    La preuve, c'est qu'à Charleroi il n'y a qu'une seule piste.

    Si un seul de nos élus francophones ose encore prétendre que les arguments des normes de vent, de leur direction, des vents d'altitude, etc, selon leurs décisions politiciennes, seraient des règles de sécurité ou des règles de l’aéronautiques, alors il travaille contre nous. Il faudra le bannir ! L'éjecter pour faute grave ! Car ce serait un menteur.

    Une preuve supplémentaire ? La voilà : La piste de secours 02 croisse les deux pistes principales. Décollages et atterrissages se croissent et c’est un risque grave et inutile qui met même la vie des voyageurs en danger.

  • La chute des valeurs immobilières est inéductable dans la région de Waterloo survolée et risque de faire très mal. Cette pollution étant due uniquement à des décisions politiques d'un côté et non contrées de l'autre depuis des années, je pense qu'une baisse du précompte immobilier pour la zone survolée de 20 à 30% ne serait que logique et faible compensation des nuisances.....

  • Bonne nouvelle qui va réconforter notre Bourgmestre Mr Kubla qui a eu raison d'exprimer le ras le bol de ces habitants.
    Il semble maintenant définitif que Melchior Wathelet CDH va imposer dès septembre une plus juste répartition des survols à l'avantage des communes qui subissent le survol incessant des avions dirigés arbitrairement vers la piste 02/20 respectant l'accord inter partis (tous partis du gouvernement confondus) Mr bert Anciaux à les nerfs qui craquent car cela va toucher davantages certaines communes flamandes comme Dieghem, Steenokerzeeel, Vilvoorde...esprit obtu ,inconséquent, de parti pris .. comme si Hoeilart, Rhodes, Groenendael, Kraainhem qui sont dans la trajectoire Waterloo-Zaventhem n'étaient pas falamandes et pourtant elles subissent un e nuisance sonore d'avions encore plus bas.

  • Ce n’est pas une bonne nouvelle. À partir de la mi-septembre nous pouvons commencer à avoir du mauvais temps. Il paraît que ce que nous subissons pour l’instant ce sont des travaux à Zaventem mais aussi des réparations annuelles. Ce qui veut dire que chaque années ce sera rebelote pour que la région flamande sous les couloirs historiques, passera le beau temps bien tranquille à nos dépens. Nos élus ont fait une erreur fondamentale et gravissime et nous pensons qu’ils ne savent plus comment s’en dépêtrer. Il ne leur reste que le mensonge. On dit qu’on va édicter une loi pour nous aider contre ce traitement inhumain. Mais avec combien de dérogations qui ne nous ferons aucune différence de ce que nous subissons.

  • Ce 19 août 2013, suite au survol à nouveau incessant (atterrissage ET décollage) je vous envoie une copie de ma lettre de mai 2013, avant les « travaux d’août 2013 » … MAIS Il paraît que tout s’arrangera le 19 septembre 2013, dixit M.Wathelet …

    WATERLOO = nouvelle piste de SURVOL de l’aéroport de BXL National/ZAVENTEM
    Bonsoir à tous ,

    Quel bonheur de vivre à WATERLOO sous le soleil du 1er mai 2013. Le printemps et le beau temps s’annoncent enfin,
    MAIS … surprise au réveil : voilà le BRUIT assourdissant du SURVOL des AVIONS à basse altitude, à l’atterrissage surtout, à partir de 6h50 du matin, ainsi que TOUT AU LONG de cette belle journée ensoleillée de "repos" et aussi, nouveauté depuis peu, au décollage quand le bruit des atterrissages se calme !

    D'année en année, et, malgré les promesses de gestion du problème, RIEN NE BOUGE au niveau de nos responsables LOCAUX et AUTRES, à part quelques concertations vaines, des rejets de responsabilités ou des renvois vers des adresses e-mail.
    Au contraire, la situation se détériore … On invoquait auparavant les vents soutenus de Nord, d’Est, de Nord-Est, des travaux sur les autres pistes, et blabla et blabla…

    A présent, tout (vent même de très faible intensité) est bon pour le survol de la commune !
    A quand une explication claire et une prise de conscience sérieuse du problème ? Faudra-t ‘il à nouveau se limiter aux promesses d’avant élections ? Jusqu’à quand laisserons-nous se dégrader l’environnement de notre belle commune et province ?

    Je vous remercie d'avoir lu mon message et d’en faire écho.
    Bien à vous,

    un habitant de Waterloo depuis plus de 35 ans.

  • Nous habitons Waterloo depuis plus de 45 ans. Ce n’est que depuis 11 années (l’aéroport est là depuis 60 ans) que les avions passent à basse altitude vers la piste de secours 02 et que Waterloo est devenue une commune invivable à cause de la destruction de notre qualité de vie et notre environnement.

    Tout ceci parce que le problème des survols est un problème communautaire. Rien d’autre.

    Les élus flamands, et il ne s’agit pas ici de la NVA mais d’abord du CD&V, représentants la majorité belge peut en toute quiétude envoyer les nuisances de leur aéroports de Zaventem sur notre région. Ce qui libère des insupportables nuisances les terrains qui étaient non-constructibles à cause des dites nuisances (mais qui sont bonnes pour nous). Ces terrains ont été achetés par la région flamande et comme ils seront bientôt entièrement libérés des pollutions aériennes, les promoteurs peuvent y construire avec une exceptionnelle plus-value. Au contraire de notre région qui risque d’être lentement mais sûrement dépréciée. Ce qui veut dire un enrichissement pour la région flamande et un appauvrissement pour la nôtre.

    Nos élus n’ont pas été prudents. Sans doute ont-ils oublié que gouverner c’est prévoir.

    La seule solution qui reste, puisque faire déloger l’aéroport est impossible (entreprise privée en région flamande) et que Belgocontrol (fédéral) étant majoritairement flamand gère les décollages et les atterrissages selon leurs bonnes convenances, il ne reste que la régionalisation de l’espace aérien. Comme vous le savez, nos élus étaient toujours demandeurs de rien et pourtant des points cruciaux ont été régionalisés. Pour une fois pourraient-ils être demandeurs de cette régionalisation qui nous serait en tout point profitable ?

  • J'ai envoyé un commentaire où il y a une erreur. La diminution des biens immobiliers à Bierset est de plus ou moins 30 %. Les prix que j'ai indiqués sont une erreur. Désolée. Tout le reste est exact.

  • Encore entendu ce matin sur la RTBF:
    1."remise en cause de l'accord du 19 septembre 2013", bravo pour nos négociateurs, ou est-ce déjà un début de pression ?
    2."Oostrand, Woluwe, Crainhem, Wezembeek" et PAS UN MOT sur Waterloo et Braine-l'Alleud, situés dans le même axe de survol intempestif.
    Pourquoi le terme Oostrand pour ces communes francophones, et pas PERIPHERIE EST en français (de plus, Waterloo et Braine ne sont pas situées en Flandre, où alors c'est la preuve qu'on ignore complètement les communes survolées du Brabant wallon)
    On allait siffler la fin de la récréation ! et la situation ne fait qu'EMPIRER de jour en jour
    Bravo pour les politiciens francophones sensés nous défendre et prévoir..
    MAIS attendons de voir ce fameux 19 septembre 2013, et si nos élus ont fait leur travail.

  • Depuis il y a eu une réponse, la voici :

    " Le secrétaire d’Etat est suivi par Peggy Cortois, représentante des associations de riverains de l’Oostrand (Kraainem, Woluwe, Wezembeek,…). Selon elle, les pilotes "se trompent" . " Il n’existe aucune norme internationale de limite de vent arrière, uniquement une recommandation qui n’est pas de 5 nœuds mais bien de 7 nœuds sous conditions. Or, celles-ci sont remplies à Bruxelles National et ont d’ailleurs été acceptées par la BeCA. Je m’étonne de telles confusions de pilotes professionnels " , explique Peggy Cortois pour qui la piste 02/20 est utilisée "abusivement" .

    Pour l'Oostrand c'est exact et les élus flamands, en dernier E. Schouppe, n'ont jamais voulu reconnaître que le Brabant wallon était survolé par les avions de Zaventem. Nous n'existions simplement pas.

    Aujourd'hui, les travaux sur la 25 seront totalement terminés pour 17 heures. Cela ne changera pas grand chose pour nos problèmes de la piste 02. Il faudra attendre le 19 septembre. C'est là que nous verrons si vraiment le cauchemar sera terminé.

  • TOUS MENES EN « BATEAU » ou plutôt en « AVION » !
    QUI DIT VRAI, QUI MENT ? A QUAND LA VERITE sur cette pollution intempestive ?
    « les travaux de la piste 02 de Zaventem se terminent le 23 août 2013 …»
    « On siffle la fin de la récréation, le 18 juillet 20133, sinon gare aux poursuites… »
    « Les vents d’est et de nord obligent d’atterrir sur la piste 02 …»
    Et quoi encore …
    BREF, tout est bon pour justifier l’incurie de nos élus francophones et « endormir » (le mot est très mal choisi) les habitants du Brabant wallon.
    SEULE VERITE vérifiée sur le terrain :
    Ce dimanche soir 25 et lundi 26 août 2013 toute la journée, le SURVOL de Waterloo et Braine-l’Alleud à très basse altitude recommence de plus belle !

  • Dérive du nord magnétique: la piste 02/20 de Brussels Airport devient la 01/19

    La piste 02/20 va s'appeler 01/19

    Brussels Airport, Aéronautique

    La célèbre piste 02/20 de l’aéroport de Bruxelles, dont l'usage irrite régulièrement les riverains en cas de vent du nord, va changer de dénomination. Elle va devenir la 01/19. La raison est surprenante: c'est en effet à cause de la dérive du pôle nord magnétique. Un chiffre nouveau a été peint sur la piste et ce n'est anodin.
    En réalité, les chiffres que l’on aperçoit en bord de piste à l’atterrissage indiquent l’orientation de cette dernière par rapport au nord magnétique. Le pilote de l’avion peut ainsi positionner correctement l’appareil avant l’atterrissage. "02/20" signifie que la piste est orientée à 020 degrés par rapport au nord magnétique.

    "Dans le monde entier, les pistes portent un numéro allant de 01 à 36, en fonction de leur orientation: le numéro 09 est orienté à l’est (090°), le 18 au sud (180°), le 27 à l’ouest (270°) et le 36 au nord (360°). Comme les pistes peuvent être utilisées dans les deux directions, dont l’orientation opposée diffère chaque fois de 180°, elles portent deux numéros indiquant les deux directions. L’écart est chaque fois de 18. C’est pourquoi la piste 02 s’appelle également piste 20 dans la direction opposée, et la piste 07 également piste 25 explique Brussels Airport sur son site.

    Pas stable

    La boussole indique bien le nord magnétique, mais ce dernier n’est pas stable. Il se déplace de 40 km par an en moyenne. C’est pourquoi la numérotation qui a été déterminée il y a plusieurs années ne correspond plus aux indications de la boussole. Voilà pourquoi la piste 02/20 devra être bientôt appelée la piste 01/19.

    Mais ce n’est pas si simple : il ne suffit pas de peindre un nouveau numéro en bord de piste. La piste 02/20 est nommée ainsi dans des milliers de documents officiels et certains utiliseront encore erronément l’ancienne appellation pendant un certain temps sans doute.

    Le changement de piste 02/20 en 01/19 s’effectuera dans la nuit du 18 au 19 septembre prochain.

  • Nous sommes le 1 er octobre 2013, et la situation ne fait que se dégrader ... L'horreur à Woluwe-Saint-Pierre, Place DUMON, dont nous revenons ce soir , et situation limite intenable à WATERLOO !
    Les belles promesses atterrissent tout comme les avions.
    Bravo à nos élus francophones.

  • A chaque fois qu'ils arrêtent leurs survols, la tension descend et plus personne ne bouge!

    Il faut agir quand on nous tape sur la tête et pas dire merci quand on arrête de nous taper sur la tête!!!!

    Les associations et les communes s'endorment chaque fois jusqu'à la prochaine alerte....C'est pas comme ça qu'on va s'en sortir car ce qui est certain, c'est que rien ne bouge et on laisse s'installer une situation effarante qui est en passe de devenir définitive.

Les commentaires sont fermés.