250 personnes licenciées à Waterloo !

Inconnue des Waterlootois, cette information est parue dans une récente dépêche de l'AFP

BlackBerry 1930582729_B9728894Z_1_20121026075628_000_G90AT4C5_2-0.jpg

Le groupe BB a annoncé jeudi le licenciement de 250 employés de son siège social de Waterloo, expliquant que cela s'inscrivait dans ses efforts d'optimisation.

Ces suppressions de poste interviennent moins d'un mois après que la société en grande difficulté eut présenté une perte nette importante pour le trimestre de lancement de son Z10, premier appareil de sa nouvelle gamme censée la relancer.

Plan de redressement efficace ? 

"BB a annoncé mardi à 250 employés de Waterloo la fin de leur contrat", a indiqué à l'AFP Lisette Kwong, porte-parole du groupe. "Les personnes affectées travaillaient dans la nouvelle unité de test des produits qui fait partie du département de recherche et développement", a-t-elle précisé. 

Ces licenciements s'inscrivent dans "notre plan de redressement visant à améliorer l'efficacité et à adapter notre société aux nouvelles opportunités dans l'informatique mobile", a expliqué Mme Kwong. Ils font suite à plusieurs départs, présentés comme volontaires, de hauts dirigeants de BB.

Déjà 5000 licenciements

Jadis leader de son marché, BB est en chute continue depuis au moins trois ans et avait dû se résigner l'année dernière à licencier 5000 employés à travers le monde. Le groupe espère se relancer avec sa nouvelle gamme d'appareils dotés du nouveau système d'exploitation BB10. Mais depuis le lancement au printemps, les ventes ne semblent pas au rendez-vous. (D'après AFP)

Canada Dry

Cette information véridique a la couleur de Waterloo, l'odeur de Waterloo, le goût de Waterloo mais ce n'est pas Waterloo... en Belgique. Il s'agit ici de la ville de Waterloo située dans la province d'Ontario au Canada.

BlackBerry CanadaRegionNoTitle.jpg

 

BlackBerry BN_living_roads_traffic_671px.jpg

Solidarité

BlackBerry-Z10-Q10.jpg

Peuplée de 129 000 habitants elle est le siège de la célèbre entreprise de téléphones intelligents BlackBerry (BB). Ne nous réjouissons cependant pas du malheur des autres et ayons une pensée solidaire pour nos amis homonymes d'outre-Atlantique. Comme nous, ils sont Waterlootois. Tanguy de Ghellinck, correspondant de Sudinfo Waterlootois

*****

Facebook Sudinfo Waterloo Capture.JPG

Cliquez sur l'image pour voir (et aimer ?) la page Facebook de Sudinfo Waterloo

4 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Mon cher Tanguy, Ton humour décalé me fait souvent sourire amicalement mais ici c'est bizarre.Si tu te mets à nous annoncer les heurts et malheurs des 75 villes, villages appelés Waterloo existants dans le monde Anglo Saxon depuis la victoire de Wellington en 1815,
    On n'est pas sorti de l'auberge.Il y aura encombrement.
    Heureusement et c'est un des bons points de notre collège communal,l'emploi ne se porte pas trop mal à Waterloo, Belgique.
    Tant mieux.

  • Les difficultés de Blackberry sont connues depuis longtemps, L'accroche du titre est contestable, elle pourrait créer des émotions dommageables aux émotifs ou aux personnes déjà krammakel l...

  • Je ne vois pas très bien en quoi le Collège communal a une quelconque responsabilité ou un quelconque mérite dans le cadre des emplois à Waterloo! L'engagement de personnel dans les entreprises et commerces de Waterloo dépend uniquement de la santé économique de ceux-ci et non de la politique communale menée par la majorité.

  • Mon cher Daniel Conrath, Je ne suis pas un fana des majorités absolues qui durent 30 ans,pour moi la démocratie c'est l'alternance de temps en temps ou le partage des responsabilités entre sensibilités différentes.
    ceci dit force est de constater que la majorité bleue à donner à Waterloo une attractivité commerciale et de bureaux. Ceci n'empèche pas de se demander si trop de commerces au centre ne tue pas le commerce dans les quartiers périphériques , cela pose aussi la question de la mobilité, du parking et du nombre de Waterlootois travaillant dans ces commerces...
    Rien n'est simple et je pare qu'on dira bientôt à juste titre, tout se complique..

Les commentaires sont fermés.