Boycott du CdH dans Waterloo Info ? L'échevin de l'information réplique au MVW

Lors du conseil communal du 20 décembre, Bernard Catala, élu de la liste Mieux Vivre à Waterloo, a interpellé le Collège au sujet d'un article paru dans Waterloo Info

Bernard Catala 1391993_567648779982299_829012864_n.jpg

Bernard Catala, conseiller communal MVW

Paru dans le journal communal n°1281 du 28 novembre, l'article en question relatait l'inauguration officielle du nouveau terrain de rugby synthétique de Waterloo.

Bernard Catala a reproché l'absence de mention du ministre cdH des sports André Antoine dans l'article alors que la Wallonie a subsidié en grande partie la construction du terrain synthétique. Peu avant le dernier conseil communal de l'année, Bernard Catala avait déjà exprimé son opinion à ce propos dans le blog Sudinfo Waterloo (lire l'article ici).

Réaction de l'échevin de l'information

Yves Vander Cruysen 1536548189.jpg

Yves Vander Cruysen, échevin de l'information

Entretemps, nous avons reçu la réponse de l'échevin de l'information Yves Vander Cruysen à l'interpellation de Bernard Catala. Par souci d'objectivité, nous la publions in extenso ci-dessous :

"Contrairement à ce que prétend le groupe politique MVW de Waterloo, ni la Commune de Waterloo, ni la majorité MR n'ont eu l'intention de “tronquer” l'information et de “boycotter le CDH” en ne citant pas le nom du Ministre André Antoine dans l'article relatif à l'inauguration du terrain synthétique de rugby de Waterloo, publié dans le Waterloo info n°1281 du 28 novembre 2013. 

Préalablement à cette inauguration, le cabinet du Ministre Antoine avait effectivement adressé un courriel à la Commune pour l'informer qu'en cette période préélectorale, "la mention du nom et titre du Ministre ne peut être faite que pour des invitations adressées nominativement et sous pli fermé. En effet, nous sommes soumis à des règles strictes de communication que nous devons respecter." 

Cette demande concernait non seulement les invitations, mais aussi les publications mentionnant la présence du Ministre. 

Le Waterloo info n'étant pas adressé nominativement et sous pli fermé mais distribué en toutes-boîtes, la Commune a pris contact avec le service Communication du Cabinet du Ministre Antoine pour lui demander si ces recommandations concernaient également le journal communal. Il lui a été répondu que les journalistes indépendants étaient bien évidemment libres de publier ce que bon leur semblait mais qu'il était plus prudent de ne pas citer le nom du Ministre dans le journal communal. 

La Commune de Waterloo se défend donc d'avoir voulu occulter le rôle essentiel qu'a joué le Ministre Antoine dans ce dossier. Sans les subsides régionaux obtenus, le terrain synthétique de rugby n'aurait pu être aménagé. C'est la raison pour laquelle le Ministre figure bien sur la photo choisie dans le Waterloo info n°1281 du 28 novembre 2013 alors que plusieurs centaines de photos, sur lesquelles n'apparaît pas M. Antoine, ont été prises le jour de l'inauguration. 

Dans ce dossier comme dans d'autres, le Ministre Antoine a d'ailleurs été cité à diverses reprises ces dernières années dans le journal communal et sa photo a également été diffusée plusieurs fois, notamment dans les numéros suivants : Waterloo info n° 1223, 1049, 1042, 1036, 993, 990, 950. Les accusations du MVW de Waterloo sont donc totalement infondées."

Confirmation du cabinet Antoine

André Antoine imagesCAGY9MSF.jpg

André Antoine, ministre wallon des sports

Contacté par nos soins, le cabinet du ministre wallon des sports André Antoine confirme la règle de l'"anonymisation", à savoir qu'en période préélectorale, on ne peut pas citer le nom d'un ministre dans un organe officiel distribué comme toutes-boîtes. Le terrain synthétique de rugby de Waterloo a en effet été subsidié par tous les Wallons. Dont acte. Tanguy de Ghellinck, correspondant du blog Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Politique Imprimer

Les commentaires sont fermés.