Le meurtrier est dans la salle !

Après quelques minutes de représentation, un comédien s'effondre sur la scène d'un théâtre 

Salle Jules Bastin 411064_316331461765547_443310102_o.jpg

Les autres acteurs, affolés, pensent à un malaise et tentent de ranimer la victime  Mais rapidement, ils se font une raison : c'est un meurtre ! La panique envahit le plateau.

Y a-t-il un médecin dans la salle ? Faut-il faire évacuer la salle ? Doit-on laisser le rideau ouvert ? Quel est le mobile du crime et surtout comment l'auteur de celui-ci a-t-il perpétré son acte ? La suspicion est à son comble. Tout le monde se regarde en chien de faïence : les comédiens, le metteur en scène, la maquilleuse.... Et si le coupable était un spectateur ?

20e saison 

La Tarentelle 458392_316339678431392_901514579_o.jpg

Pour sa 20e saison, la compagnie La Tarentelle propose une pièce mêlant intrigue et humour : Le coupable est dans la salle d’ Yvon Taburet, une comédie policière pleine de suspense jusqu’au dénouement final. Elle devrait ravir les spectateurs. Gages de qualité et de sérieux, la mise en scène et les décors sont assurés par deux diplômées des arts de la scène.

Tout a commencé à l'école Sainte-Anne 

La Tarentelle 1994 Capture.JPG

Fondée en 1994 par quelques enseignants de l'école Sainte-Anne à Joli-Bois, la compagnie théâtrale La Tarentelle bat des records de longévité grâce au succès de ses pièces. La troupe est composée exclusivement de comédiens amateurs.

Chaque année, ceux-ci recherchent une pièce qui correspond le mieux à la personnalité et à l'esprit des membres de la troupe. Chaque spectacle requiert une trentaine de répétitions. 

La Tarentelle Capture.JPG

500 spectateurs en trois jours

Le succès est à la clé puisqu'en trois jours de représentation, la pièce annuelle de La Tarentelle séduit généralement plus de 500 spectateurs. L'intégralité des recettes alimente le budget de la compagnie (décors, costumes, droits d'auteur), à l'exception d'un barbecue et d'une nuit dans un gîte que méritent bien les acteurs.

Attention : en assistant à la nouvelle pièce de la troupe La Tarentelle, vous risquez d'être soupçonné voire désigné comme coupable du meurtre ! Tanguy de Ghellinck, correspondant du blog Sudinfo Waterloo 

La Tarentelle 2014 Capture.JPG

 Cliquez sur les images pour les agrandir

0 commentaire Catégories : Agenda sympa, Culture et histoire, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.