Football : deux penalties et une exclusion viennent à bout de Waterloo

Dimanche après-midi, le leader Waterloo recevait Eppegem, son dauphin en première Provinciale 

DSC_1908.JPG

Malgré un vent glacial, environ 200 spectateurs, dont la moitié encourageaient Eppegem, ont assisté au match au sommet entre les deux premiers du classement. La tribune du terrain faisait pâle figure avec ses gradins dénués de protection. Sa bâche verticale avait en effet été arrachée par le vent violent de vendredi.

 DSC_1889.JPG

Parmi les supporters du RRCW, on reconnaissait le bourgmestre Kubla et l'échevin des sports Bettendorf. Favorisés par un fort vent arrière, les joueurs du Brabant flamand ont pris d'emblée la partie en main. A la 7', un tir de la droite du rectangle nécessita la parade du gardien waterlootois. A la 13', ce dernier vit passer un puissant coup franc à côté de son but. Idem 5 minutes plus tard avec un tir adverse qui rate sa cible.

Brouillon 

DSC_1912.JPG

De son côté, durant cette première mi-temps, Waterloo a déployé un jeu plutôt brouillon. Ce n'est qu'à la 11' qu'elle porta le danger devant le but d'Eppegem avec un attaque sur le flanc gauche, suivie d'un centre et d'une reprise de la tête à côté. La deuxième phase dangereuse du club local n'intervint qu'à la 38' sur une contre-attaque rapide ponctuée par un bon shot arrêté en deux temps par le gardien flamand.

Penalty incontesté à la 44'

Bien organisée en défense et au centre, l'équipe visiteuse mettait la pression. A la 44', le back gauche waterlootois Michel Craenenbrouck provoqua une faute dans son grand rectangle. Penalty, exclusion du fautif et 0-1 ! Personne ne contesta le penalty. Le président du RRCW ajoute que "le résultat de la première mi-temps est mérité pour Eppegem." 

DSC_1907.JPG

Waterloo meilleur à 10 !

En deuxième période, bénéficiant cette fois du vent, les Waterlootois sont parvenus à équilibrer le match malgré leur infériorité numérique. Malheureusement, un deuxième penalty fut sifflé à la 65' en faveur des Eppegemois. Le keeper des Verts Maxence Bourlard repousser brillamment le tir mais sa défense atone fut incapable d'empêcher un attaquant adverse de reprendre le ballon pour marquer un deuxième but.

DSC_1920.JPG

DSC_1905.JPG

DSC_1932.JPG

Roussel monte 

DSC_1929.JPG

L'entraîneur Axel Smeets et Cédric Roussel

Les joueurs du Racing essayèrent bien de revenir à la marque mais sans résultat. A 13' minute du coup de sifflait final, l'entraîneur Axel Smeets fit entrer l'attaquant Cédric Roussel, ancien meilleur buteur du championnat de D1 en 2003. pour peser sur la défense rouge. Trop tard, les jeux étaient faits.

Première place obligatoire

Avec sa victoire, le KFC Eppegem revient à quatre points du Royal Racing Club de Waterloo. Il n'y a pas le feu mais il ne faudrait pas que cette avance fonde au cours des neufs derniers matches du championnat. En effet, seul le premier du classement général monte directement en promotion nationale, sans passer par le tour final, aléatoire par essence. "Pour le RRCW, il serait évidemment préférable de terminer premier de la compétition" confirme le président. Rien n'est perdu. Tanguy de Ghellinck, Sudinfo Waterloo 

DSC_1936.JPG

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.