Joli-Bois et le centre de Waterloo mis sur un piédestal ! (+ photos)

Entamé en 2011, l'essaimage de sculptures se poursuit dans les divers quartiers de Waterloo 

DSC_1889.JPG

L'idée de l'échevin de la culture, est de constituer une promenade sculpturale qui agrémente l'environnement des habitants et des passants. Mardi matin, trois nouvelles sculptures ont été inaugurées.

Installée sur la place Emile Vandervelde à Joli-Bois (à côté de l'arrêt de bus en  direction de Bruxelles), la première statue a été dévoilée par Serge Kubla, Yves Vander Cruysen et Marc Bastin, député provincial chargé notamment du cadre de vie. 

DSC_1895.JPG

Jolie statue pour Joli-Bois

Bernard Legein, propriétaire du magasin Alpha Models et président de l'association des commerçants de Joli-Bois était également de la partie. Complicité est l'œuvre de Caroline Moxhon, citoyenne de Wezembeek-Oppem que Sudinfo Waterloo avait présentée ici en novembre 2011. 

DSC_1908.JPG

Complicité de Caroline Moxhon

Joie de vivre redoublée au centre

C'est une autre sculpture de Caroline Moxhon, Joie de vivre (la statue devant Les Ecuries porte le même nom), qui a pris place au coin de la rue de la Station et de la drève du Moulin partiellement rénovée, à côté du pâtissier-chocolatier Ducobu. Complicité et Joie de vivre s'ajoutent ainsi aux deux œuvres de l'artiste déjà exposées dans les rues de Waterloo. 

DSC_1929.JPG

Caroline Moxhon et sa Joie de vivre

Secrétaire de formation, la Wavrienne Patricia Timmermans a appris à sculpter en autodidacte il y a une douzaine d'années. Il y a trois ans, elle s'est aussi mise à la peinture en même temps qu'elle s'oriente vers l'abstrait. "En art, il ne faut pas stagner, il faut aller vers la créativité", assure-t-elle. "Et la créativité, c'est l'abstrait".

Waterloo avant Bruxelles, New York, Miami,...

Ses tableaux attisent de plus en plus l'intérêt. En 2014, elle exposera à New York, Miami, Saint-Tropez et aux Ecuries à Waterloo. La sculpture Le temps d'un câlin, que Patricia Timmermans expose sur la chaussée de Bruxelles (devant le magasin Mango), a été créée avant la période abstraite de Patricia Timmermans. 

DSC_1914.JPG

Patricia Timmermans 

DSC_1917.JPG

Le temps d'un câlin

Alors que neuf charmantes sculptures embellissent déjà les rues, place et parc de Waterloo, il est prévu d'en poser trois nouvelles pour compléter le parcours sculptural. Ce projet de qualité est possible grâce, entre autres, aux œuvres offertes à la commune par les artistes qui participent à des expositions aux Ecuries.

Bronze et pierre bleue

De son côté, la province du Brabant wallon apporte sa contribution par le biais de son appel à projets petit patrimoine : chaque commune peut obtenir un subside annuel de 2500 euros à la condition que les œuvres sont exposées à l'extérieur. A Waterloo, cette somme a servi à financer les superbes socles en pierre bleue valorisant à merveille les statues en milieu urbain. Le coût de chaque socle oscille entre 800 et 1000 euros.

Par ailleurs, le bourgmestre a confirmé ce qu'il avait annoncé lors du Conseil communal de janvier. Dans les mois qui viennent, le rond-point du Château Cheval (dit du Biggs) va être orné d'une création en acier monumentale de l'artiste plasticien français vivant aux Etats-Unis Bernar Venet.

De l'acier qui vaut de l'or

Celui-ci mettra gratuitement une de ses réalisations à disposition de Waterloo pendant 12 ans. La commune prendra en charge l'éclairage et les assurances de l'œuvre qui vaudrait 250 000 euros. La sculpture monumentale de Bernar Venet pourrait ressembler à celle-ci : 

Statue 3449843114_2.jpg

Bernar Venet, Indeterminate Line, 2002, at Robert Miller Gallery, Oct. 16-Nov. 20, 2002, 524 West 26th Street, New York, N.Y. 10001. 10/17/02. Photo : artnet.com

A nord de la cité, le rond-point (quel est son nom en fait ?) de la chaussée de Bruxelles à hauteur du complexe commercial Les Jardins de Diane sera enjolivé d'une œuvre composée et offerte par l'artiste waterlootoise Gilberte Berbé-De Windt .Sudinfo Waterloo en a aussi parlé ici.

Déambulation esthétique

Cette artiste sculpteur a déjà commis la belle et envoûtante statue La joie de vivre (bis) posée devant Les Ecuries. Elle attire inévitablement le regard des piétons et des automobilistes de passage sur la chaussée de Bruxelles. 

Gilberte Berbé-De Windt 4293330493.jpg

La joie de vivre de Gilberte Berbé-De Windt 

Ainsi se dessine le séduisant parcours sculptural qui relie les portes d'entrée septentrionale et méridionale de la cité du Lion en passant par le centre-ville, le quartier de Joli-Bois et, dans un futur probable, celui du Chenois. Tanguy de Ghellinck, Sudinfo Waterloo 

Statue 788498306.jpg 

1 commentaire Catégories : Culture et histoire, Dans les quartiers, Politique Imprimer

Commentaires

  • Superbes !
    Mais fragiles. Certaines sont placées dans des zones à haut taux d'alcoolémie du samedi soir. Seront-elles préservées du vandalisme ?

Les commentaires sont fermés.