Assemblée, défilé et bonne chère au menu des confrères de la gastronomie (+ album photos)

Samedi, sous un grand ciel bleu et un soleil radieux, la Confrérie des Maîtres Paveûs, Scribeux et Mougneux de Tarte au Sucre (brun) de Waterloo a tenu son XXIIe chapitre 

DSC_0528.JPG

La journée a commencé par un petit déjeuner dans la maison communale de Waterloo. Les membres d'une trentaine de confréries des provinces wallonnes, de Bruxelles et de France s'y sont retrouvés ou ont fait connaissance.

 DSC_0543.JPG

Les confrères arboraient fièrement leurs tenues folkloriques colorées et les symboles de leurs spécialités gastronomiques : bières, vins, pâtisseries, sucreries, witloof, fromages, ...

Défilé en musique

A 10 heures, le cortège s'est ébroué, précédé de la fanfare L'Indépendance musicale de Waterloo et encadré par deux voitures de la police locale. Après avoir emprunté la rue François Libert et la rue de la Station, les confrères se sont déployés devant l'église Saint-Joseph pour la traditionnelle photo de groupe. 

DSC_0550.JPG

Petit imprévu : des funérailles ayant lieu dans l'église, L'Indépendance musicale s'est abstenue de jouer pendant quelques minutes. Seul son patron Thierry Detilloux a fait entendre sa trompette pendant que le Grand Maître Robert Gaul, revenu d'Espagne où il s'est installé avec sa femme, déposait une gerbe au pied du monument au civisme sur la place Albert Ier.

Confrérie Capture.JPGMariage de la tarte au sucre et de La Waterlootoise

Le défilé s'est poursuivi par la chaussée de Bruxelles et la rue René Delwit avant de rejoindre la salle Jules Bastin dans la maison communale. Le chapitre (assemblée) proprement dit pouvait commencer : discours d'accueil par le Grand Maître, présentation par le Maître des cérémonies Jean-François Thonon et mise à l'honneur des confréries présentes et amies. Ces derniers ont bien sûr goûté un quartier de tarte au sucre et un verre de la bière La Waterlootoise. 

DSC_0703.JPG

Intronisation d'un directeu et d'un blogueu

Cette année, la Confrérie des Maîtres Paveûs, Scribeux et Mougneux de Tarte au Sucre de Waterloo a intronisé deux nouveaux compagnons : Etienne Claude, directeur de la maison du tourisme de Waterloo, du musée Wellington et de l'ASBL Bataille de Waterloo 1815, ainsi que... votre serviteur, scribeux du blog Sudinfo Waterloo. 

Confrerie Waterloo - 12-avr-2014 (236).JPG

 Tanguy de Ghellinck et Etienne Claude     © Patrick Williot

Scampis et blanc bleu belge

Vers 13 heures, les 130 participants du chapitre se sont rendus à la salle des fêtes du collège cardinal Mercier à Braine-l'Alleud pour y faire ripaille avant de se livrer à un petit pas de deux. A moins qu'ils ne sachent plus quel pied danser... Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo 

DSC_0758.JPG

L'album photos du 22e chapitre de la confrérie de Waterloo est ici ou dans la colonne de droite de la page

3 commentaires Catégories : Evénements, Loisirs et temps libre, Vie du blog, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Commentaires

  • Félicitations à notre collègue Blogueur

  • Merciii Tanguy!!! Comme on a dit, dès que j'ai internet @home, on recommence à papoter, mouhahaha!!!! ;-) Gros kisses mon loulou!

  • J'ai déjà eu l'occasion d'assister dans la salle à cette cérémonie et je me dois cette fois d'adresser plusieurs critiques concernant cette société dont je ne mets pas en doute les valeurs qu'elle porte
    D'abord ce qui frappe dans la salle est le nombre super-restreint de personnes qui ne font pas partie d'autres confréries dû probablement au manque de visibilité mais aussi dans une moindre mesure à la période de vacances pascales
    Ce manque de visibilité explique sans doute aussi la composition plutôt familiale de la confrérie (malgré de nouvelles entrées) ce qui ressemble à un club fermé sur lui-même
    Je regrette aussi l'absence (pour une raison que j'ignore) de la confrérie de la tarte al d'jotte la plus importante du Brabant wallon
    De même alors que notre hymne national a été joué à la fin de la cérémonie je n'ai vu aucune confrérie de la Flandre ce qui est regrettable pour la confrérie qui veut montrer son attachement à la Belgique
    D'autre part cette cérémonie m'est parue fort longue et enfin pour terminer l'absence d'un verre de l'amitié En effet j'ai assisté pendant plus d'une heure à la dégustation sur la scène de la tarte au sucre et de la waterlootoise sans pouvoir y participer au bar de la salle car la convivialité propre à une confrérie est le partage
    Que mes remarques dans ce blog servent de fil conducteur pour l'année prochaine

Les commentaires sont fermés.