Pas de stade de 100 000 places à Waterloo !

Samedi avait lieu le traditionnel barbecue des champions de Waterloo 

DSC_1849a.jpg

L'échevin des sports Michel Bettendorf avait invité à la taverne Le Waterloo les clubs, staffs et sportifs qui ont remporté un titre lors de la saison qui vient de s'achever. Au total, sept clubs clubs waterlootois ont été champions en 2013-2014.

 DSC_1841a.jpg

Des champions nationaux

Au niveau national, le Waterloo Ducks Hockey Club a remporté son 5e titre de champion contre les Dragons de Brasschaat. "Le comité aura du travail, déclare Michel Bettendorf, car plusieurs bons joueurs quittent le club."

L'ASUB Rugby Waterloo a conquis son 16e titre avec bravoure face à Boitsfort, son éternel rival. En football, le Royal Racing Club de Waterloo monte d'étage pour la deuxième année d'affilée. Les choses sérieuses vont commencer car le club passe de 1ère Provinciale en Promotion nationale.

"Eviter la construction d'un stade de 100 000 places" 

DSC_1842a.jpg

A cet instant que le bourgmestre Serge Kubla a jugé bon d'interrompre son échevin en suggérant avec humour qu'"il faudrait que le Racing arrête sa progression pour ne pas devoir construire un stade de 100 000 places !"

Michel Bettendorf a bien sûr félicité le Royal Waterloo Basket qui monte de Régionale 2 en Régionale 1 tandis que les Dames ont gagné la coupe de Brabant. 

DSC_1885a.jpg

Deux jeunes pétanquistes à l'honneur

Le Pachy Pétanque Club compte cette année deux vedettes : Ludovic Sempot (23 ans), champion national et francophone du tête-à-tête et Diego "libre dans sa tête" Potier (16 ans), champion national junior en triplette et champion francophone junior en doublette. Enfin, l'équipe féminine du Waterloo Tennis a remporté la finale nationale des interclubs. 

DSC_1875a.jpg

Diego Potier

Trois facteurs nécessaires 

"Pourquoi Waterloo compte-t-elle tant de champions ? s'est interrogé Michel Bettendorf. D'abord, il y a de plus en plus de jeunes qui s'inscrivent dans les clubs. Ensuite, le rôle et le travail de fourmi des présidents, comités et entraîneurs expérimentés et psychologues des clubs sont essentiels. Enfin, il y a les infrastructures sportives dans lesquelles la commune investit : rachat du Waterloo Tennis, fusion des deux clubs de basket-ball, terrains synthétiques de hockey, de football et de rugby."

Bonjour les calories ! 

DSC_1854a.jpg

Le bourgmestre a ponctué le discours de Michel Bettendorf que "quatre grandes villes ont demandé de pouvoir transférer l'échevin des sports de Waterloo." Les dizaines de champions présents se sont ensuite dirigés vers le buffet des salades et des sauces et le barbecue pour un repas arrosé bien peu diététique, ma foi, pour de grands sportifs... Allez, c'est bon pour une fois ! Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo 

DSC_1866a.jpg

DSC_1869a.jpg

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.