Tout Waterloo se mobilise pour son 2e Festival international du film historique !

On le savait depuis un certain temps : créé en 2013, le festival vivra une deuxième édition du 16 au 19 octobre 2014 

DSC_2512a.jpg

Initié par l'échevin de la culture Yves Vander Cruysen et dirigé par l'expérimenté Cédric Monnoye, le Festival international du film historique de Waterloo (FIFHW) propose une compétition officielle cosmopolite de huit films avec à la clé des Clions attribués au meilleur d'entre eux, aux meilleurs comédiens, à la meilleure mise en scène et aux meilleurs costumes et décors. Mais pas seulement.

 Festival 2014 affiche Capture.JPG

En effet, le FIFHW 2014, baptisé Au film du temps, c'est aussi :

  • une compétition de huit documentaires (jury : Corinne Boulangier, directrice de La Première de la RTBF, Hugues Lanneau, réalisateur à la RTBF, Philippe Raxhon, professeur d'histoire à l'université de Liège, Laurent Dehossay, chroniqueur à la RTBF et Alain Jourdan le Clercq, historien et fondateur des Editions Jourdan basées à Waterloo
  • trois avant-premières dont Walesa, l'homme du peuple du réputé réalisateur polonais Andrzej Wajda
  • un Panorama de huit films historiques, inconnus en Belgique, qui  sortent des sentiers battus
  • un hommage à Charlie Chaplin avec Les Temps modernes et La Ruée vers l'or
  • des séances pédagogiques en vue de sensibiliser les élèves à l'histoire
  • les Rendez-Vous de l'Histoire avec le docufiction Waterloo, l'ultime bataille de Hugues Lanneau et Les 3 serments d'un jeune soldat belge pendant la première guerre mondiale
  • les Petits Déjeuners du Festival
  • les Rencontres professionnelles
  • et une séance spéciale kids avec le film La Légende de Manolo

Au total, cela donne 50 projections de 40 films !

Des activités parallèles 

Nostalghia sans-titre.png

Outre, cela va de soi, les galas d'ouverture et de clôture, le Festival  sera agrémenté de plusieurs événements : l'exposition Nostalghia de Myriam Debehault, la femme de Philippe Reynaert, patron de Wallimage, aux Ecuries. On y verra ses photos des stars du cinéma des années '80.

Le 19 octobre, un rallye de voitures anciennes montrera au jury les sites historiques de la région et Francis Huster présentera son spectacle Waterloo tiré des Misérables de Victor Hugo.

Festival 2014 105455-une-francis-huster_13698.jpgLe comédien Francis Huster jouera Waterloo

Cela va aussi chauffer au wine bar In Vino Veritas les jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 octobre. Il accueillera des jams en rapport avec le festival à partir de 22 heures. Les amateurs de musiques de film  et de blues seront comblés.

Deux innovations cette année : le prix de la critique (de cinéma) et le prix du meilleur roman historique attribué par un jury littéraire présidé par le plus parisien des écrivains belges, Patrick Roegiers.

Sponsoring local

Le Festival international du film historique de Waterloo est apparemment un événement qui mobilise les Waterlootois. Plusieurs institutions et entreprises locales apportent leur soutien financier ou logistique au FIFHW : les Cinés Wellington, le Martin's Grand Hotel, Sawa, la Maison du tourisme de Waterloo, le Musée Wellington, les éditions Avant-Propos, les restaurants L'Opéra, La Cuisine au vert, Les Six Colonnes, Al Mandaloun, La Brasserie du couvent, La Pépinière et Exki. La province du Brabant wallon finance quant à elle 40 000 euros sur un budget total de 250 000 euros.

Des personnalités locales apportent aussi leur contribution comme les éditeurs Alain Jourdan le Clercq (éditions Jourdan) dans le jury documentaire et Hervé Gérard (éditions Avant-Propos) dans le jury littéraire. On notera aussi que c'est le vidéaste waterlootois Dorian Blacks qui a réalisé le joli clip de promotion du festival à voir en cliquant sur l'image ci-dessous : 

Festival 2014 clip Capture.JPG

Participation des habitants de la cité des Clions

Mais le Festival compte beaucoup sur l'aide d'une centaine de bénévoles, la participation des élèves de l'institut des Sacrés-Cœurs et de l'Athénée royal de Waterloo, l'assistance de près de 1000 élèves des écoles des environs aux séances pédagogiques et la présence de nombreux spectateurs dont on espère qu'ils seront plus nombreux que les 5000 de 2013.

Les cinq objectifs des organisateurs 

DSC_2521a.jpg

Cédric Monnoye, dircteur du FIFHW

Concluons par les cinq objectifs visés par Cédric Monnoye, le directeur du festival :

  • faire aussi bien que l'année passée
  • développer des synergies avec la littérature
  • exister sur la carte cinématographique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et au niveau international
  • s'adresser à tous les publics
  • attirer des invités de prestige pour le côté strass et paillettes (on attend avec impatience les noms des membres du jury officiel dont certains ne sont pas encore sûr de venir)

Souhaitons que les spectateurs waterlootois, (brabançons) wallons et bruxellois soient séduits par cet événement pour lui permettre de s'installer dans l'agenda culturel et divertissant ! Tanguy de Ghellinck, Sudinfo Waterloo

Toutes les informations utiles : http://070.be/fifhw/

0 commentaire Catégories : Agenda sympa, Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.