Budget 2015 de Waterloo : les réactions de Mieux Vivre à Waterloo (MVW)

Que pense la formation politique d'opposition Mieux Vivre à Waterloo du budget 2015 de Waterloo ?

Budget imagesRTA8T37H.jpg

Après Ecolo (article ici), c'est aujourd'hui le tour de Mieux Vivre à Waterloo (MVW) de donner son avis sur le budget communal. Le MVW est le deuxième parti d'opposition avec deux élus au conseil communal dont Bernard Catala qui s'exprime ci-dessous.

"Nos principales constatations et remarques concernant le budget

D’abord un remerciement à Mr Janssen  directeur financier pour sa disponibilité  et ses explications avant le conseil communal

1) Données générales

Une légère baisse du nombre d’habitants  - 84 habitants et une moyenne d’âge de près de 43 ans, plus élevée donc que la moyenne wallonne

Ces deux données poseront un problème à long terme pour les revenus de l’IPP (les revenus des pensionnés étant moindre )  et  provoqueront  une augmentation des besoins d’aide du CPAS (plus de personnes âgées dépendantes).

Bernard Catala 1391993_567648779982299_829012864_n.jpg

Bernard Catala, conseiller communal de Mieux Vivre à Waterloo

 

2) Perte de 400 000 € d'impôt sur les personnes physiques pour les années 2014 (- 1 300 000 €) et 2015 (+ 900 000 €).

Ce serait du à un problème d’enrôlement au niveau du Service public fédéral Finances. Notre remarque : pourquoi pas plus de proactivité  de la commune vis-à-vis du SPF Finances pour être informé à l’avance ? Cela permettrait de mieux gérer le budget. 

3) Taxe  sur les immondices

Même si nous sommes apparemment  dans le limites du coût-vérité des immondices, il y a un manque de transparence vis-à-vis du citoyen.

Exemples :

  • les déchets sont budgétisés à 1 799 000 € pour 2015 soit 13% de plus qu’en 2013. Quelle en est la raison ?
  • Les recettes ordures ménagères  sont prévues à 963 326 € mais sans explication quant à la ventilation entre les sacs plastiques, en kraft et les étiquettes

Ces éléments démontrent qu’il n’y a pas  suffisamment de  transparence et que cela n’apparait pas comme nécessaire;  une meilleure connaissance de cette politique par tous (élus  et citoyens) permettrait de réduire les déchets, donc les coûts, voire de mieux les recycler ou de les valoriser (recettes). 

4) Factures de gaz et d’électricité des bâtiments communaux

L'achat de ces postes est géré par l’intercommunale Sedifin pour la commune.

Non seulement les dividendes de Sedifin sont à la baisse de 25 000 € mais la commune a reçu une amende de 9 000 € pour paiement tardif.

Il semblerait qu’il y a des problèmes de gestion entre Sedifin et certaine communes dont Waterloo. Ces problèmes de gestion génèrent des montants qui varient parfois de 50% d’une année à l’autre dans les factures énergétiques, sans que la commune en soit avertie à l’avance ni que Sedifin ne communique les montants énergétiques prévisionnels…

Il n’y a donc pas de gestion proactive des coûts prévisionnels énergétiques de l’ensemble des bâtiments communaux alors que c’est un des plus gros postes du budget.

M. Scourneau, qui était président de Sedifin, a démissionné. M. Kubla pourrait reprendre la place. Mettra-t-il de l’ordre dans son fonctionnement ? 

5) Poste carburant des véhicules

Nous n’avons pas reçu de réponse quant au nombre de km parcourus par les véhicules communaux en rapport avec les dépenses. Nous avons dû  constater qu’il n’y a pas de politique rationnelle et à long terme pour la gestion et la diminution des dépenses énergétiques des véhicules.

6) Budget extraordinaire

Le budget extraordinaire qui était de 13406299 en 2012 e descend à 5478358 pour 2015.

Nous marquons notre préoccupation sur le fait qu’une telle diminution des moyens ne permettra pas, d’une part, un entretien correct des voiries et trottoirs et, d’autre part, il y a des besoins importants d’aménagements ou de réaménagements des voiries pour améliorer la fluidité de la mobilité à Waterloo.

 Il y a  un prélèvement de 2 373 849 € sur le fond de réserve, ce qui ne laissera que 475 843 € dans les réserves.

Mieux Vivre à Waterloo-cdH  1511938_646359752125143_6358689009269634979_o.png7) CPAS

Nous avons marqué notre approbation sur la bonne tenue des comptes du CPAS.

La couverture des frais de fonctionnement du CPAS, notamment, est inchangée depuis 2013, à 4 355 844 € au budget 2015 alors que le budget est passé de 13 171 422 à 15 284 696 en 2015. 

Nous constatons cependant une baisse du fond de réserve de 50% (ordinaire et extraordinaire) par rapport à 2013.

Enfin, nous avons des préoccupations par rapport  au financement à venir compte tenu des personnes exclues du chômage et de l’augmentation des prestations du fait du vieillissement de la population à Waterloo.

8) Formation du personnel  communal

Le budget prévu de 20 980 € nous paraît faible. Dans le privé, le budget formation est  souvent compris entre 1 et 2% de la masse salariale. Le budget à prévoir pour bien former nos fonctionnaires et optimiser le travail, devrait être de 120 000 €." (par Bernard Catala)

Voilà qui est dit au nom du MVW. Rappelons que l'unique conseiller communal du PS n'a étrangement pas répondu à nos sollicitations répétées pour exprimer ici ses commentaires sur le budget communal pour l'année 2015. Tant pis. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Politique Imprimer

Commentaires

  • Voici une opposition constructive. Merci pour cette analyse qui j'espère pourra être prise en compte par la majorité. En tout cas' c'est détaillé et clair. Tout l'inverse d'ECOLO qui ne fait que la ramener sur l'énergie... comme si le fiasco de leur gestion éolienne et photovoltaique au fédéral ne nous aurait pas encore convaincu de leur incompétence.

Les commentaires sont fermés.