EXCLUSIVITE : l'opposition demande à Florence Reuter de renoncer à présider le Conseil communal de Waterloo !

Les trois formations d'opposition, Ecolo, Mieux Vivre à Waterloo et PS, ont déposé en front commun une motion à débattre lors du Conseil communal du 23 mars 

Opposition communale Ecolo-MVW-PS Capture.JPG

S'appuyant sur le nouveau Code de la démocratie locale et de la décentralisation, adopté lors de la précédente législature en Wallonie, l'opposition communale, unanime, demande que la présidence du Conseil communal ne soit exercée ni par la nouvelle bourgmestre ni par un échevin comme on peut le lire dans le document ci-dessous.

 Motion opposition Capture.jpg

Cliquer sur le document pour l'agrandir

Sudinfo Waterloo avait déjà expliqué cette nouvelle possibilité dans un article (lire ici) publié après les élections communales d'octobre 2012, imaginant même, pure fiction, que Serge Kubla cède la présidence du Conseil communal à quelqu'un d'autre.

Changement de style

Bernard Catala 2275288472.jpgConseiller communal de la formation d'opposition Mieux Vivre à Waterloo, Bernard Catala commente : "Nous verrons ainsi s'il y a un changement de style de la majorité. La bourgmestre la la possibilité que le conseil communal soit présidé par un membre qui ne soit pas du pouvoir exécutif et d’ainsi de séparer de facto le pouvoir législatif (le  conseil communal) du pouvoir exécutif (le collège communal)."

La femme est l'avenir de Waterloo

Quelle surprise si après la désignation d'une femme comme bourgmestre de Waterloo, la présidence du conseil communal allait à une autre femme ! On ne pourrait alors nier que le management politique de la commune a réellement changé de cap. Prospective... Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

7 commentaires Catégories : Politique, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Mais les waterlootois n'avaient-ils pas voter pour Serge Kubla et puis pour Florence Reuter ? Elle est donc bien à sa place. Est-ce que l'opposition ne respecterait pas les électeurs ?

  • Cette multiplication de titulaires me semble inutile tant que Madame le Bourgmestre exerce cette présidence avec l'objectivité utile. Le reste n'est qu'une fiction de plus.

  • Tout ce que le PS peut trouver pour semer des clous, il n en rate pas une.
    Ils n ont toujours pas digéré leur défaite. Pauvres petits.

  • d'accord avec le commentaire de M.Joncheere! Ceci n'apporterait rien de posiitif. Mme F.Reuter a été élue, respectez la démocratie!

  • Chers détracteurs,

    Avant de rentrer(à nouveau) dans un débat puéril comme vous avez le don de le faire, sachez que notre demande ne va en rien à l'encontre de la démocratie, ni du choix de l'électeur. En effet, c'est le "Code Wallon de la démocratie locale", qui est une référence légale et officielle rédigée par la région wallonne, qui offre la possibilité à un Conseiller communal de présider la séance, ceci, afin de respecter la séparation des pouvoirs. Cela se fait à la Province, et dans d'autres communes. Il n'y a donc là rien de "politique" et encore moins de rancœur par rapport à une quelconque défaite, mais tout simplement le fait de proposer l'application d'une règle tout à fait légale et démocratique. Alors Mr JONCKHEERE, gardez vos remarques stupides pour d'autres site internet qui sont friands de ce genre de discours.

  • L'idée de Mr Catala et de l'opposition était sans doute liée au passé oul'Empereur de Waterloo dominait le conseil avec une vigueur parfois dictatorial eet ou personne même dans son camp n'osait ouvrir la bouche au conseil. En ces temps là, le plus souvent le Président de séance se profilait plus comme un chef de parti que comme un président neutre et tolérant. L'opposition n'a pas inventé l'article prévu par le Code de la démocratie locale.C'était pour éviter cette dérive.
    Bien sur avec talent Mr Kubla mettait les rieurs de son coté .Mais il n'est pas acceptable que le Président de séance traite un conseiller de vieux gâteux et un autre de clown..Il sortait de son rôle de Bourgmestre de tous.Cela n'empêche pas bien sur ses qualités de Bourgmestre ayant fait de Waterloo village Brabançon ce qu'il est devenu aujourd'hui. Avec ses bons cotés et ses soucis. Nous sommes donc nombreux à mettre sincèrement et avec confiance l'espoir d'une approche apaisée et plus ouverte avec notre nouvelle et souriante Bourgmestre à qui le travail et les responsabilités ne manqueront pas.

  • Je ne vois pas en quoi est-il dérangeant d'avoir une présidence assurée par un parti de l'opposition puisque de toute façon la majorité est suffisamment forte pour imposer ses choix Madame Reuter a dit vouloir continuer d'agir dans la continuité Voilà une occasion ratée pour tendre la main à d'autres partis et ainsi susciter un débat plus large Apparemment le code de démocratie locale ne concerne pas Waterloo

Les commentaires sont fermés.