Surprise au conseil communal : une conseillère de la majorité ose une demande !

Lundi soir se tenait le premier conseil communal ordinaire présidé par la nouvelle bourgmestre de Waterloo Florence Reuter 

Conseil communal 2015_03_23 DSC_5092a.jpg

La séance a commencé avec la photo du conseil communal new look avec sa nouvelle présidente Florence Reuter et sa nouvelle conseillère Marianne Somers (voir article ici). Dans le souci de stabilité et d'apaisement voulu par Florence Reuter, les bourgmestre et échevins conservent les mêmes attributions que sous le mayorat de Kubla.

Ceci signifie donc que la bourgmestre s'occupera des travaux, de la propreté publique, de l’aménagement du territoire, de la police et du personnel.

Pas un bon signal

Florence Reuter DSC_4544.jpgA la motion des trois formations d'opposition Ecolo, Mieux Vivre à Waterloo et PS demandant à la bourgmestre de renoncer à la présidence du conseil communal  (voir article ici), Florence Reuter a répondu : "Je suis favorable aux évolutions qui vont dans le bon sens mais l'intérêt de la commune est la stabilité. Ce ne serait donc pas un bon signal si je cédais la présidence du conseil communal. J'ai encore beaucoup à apprendre et je compte le faire." Cocasse : au moment du vote sur la motion de l'opposition, l'échevin Michel Bettendorf a dit oui par inadvertance avant de se corriger...

Bientôt habité, Bella Vita salit

Pour le site Bella Vita, une convention a été signée entre la commune, qui entretiendra l'éclairage public, et la société Bella Vita, qui fera de même pour les espaces verts. Selon le président du CPAS Etienne Verdin, les premiers habitants pourraient arriver en avril tandis que la crèche serait terminée cet été.

Bernard Catala (Mieux Vivre à Waterloo) a relayé les plaintes concernant la saleté produite par le chantier Bella Vita dans la drève des Dix Mètres. Il propose de faire nettoyer plus souvent rues, trottoirs et façades et de délivrer plus de tickets car-wash aux riverains.

Affaire Kubla : des conseillers pas informés

Etienne Fabri d'Enneilles DSC_5094.jpgEtienne Fabri (Mieux Vivre à Waterloo) s'est dit vivement interloqué "Comment se fait-il que les conseillers communaux n'ont pas été informés, même en huis clos, des descentes de police dans le bureau de Serge Kubla en 2014 ? Il s'agit quand même d'un bâtiment communal !". La bourgmestre a dégagé en touche en déclarant : "On n'interfère pas avec la justice."

Une fête nationale Beatlemaniaque

De la bouche d'Yves Vander Cruysen, premier échevin et échevin des fêtes, on a appris que la fête nationale se déroulera les 20 et 21 juillet à Waterloo. Elle aura pour thème les Golden Sixties. Plusieurs groupes aux attaches waterlootoises s'y produiront dont l'excellent cover band Un certain Peterman qu'on a déjà vu à plusieurs reprises et qui sait dérouiller un public par son talent.

Le summum musical des festivités sera atteint le 21 juillet avec le formidable groupe Abbey Road, (probably) the best Beatles cover band in the world. Regardez et écoutez :

 

Audace

Sophie Couturiaux DSC_4218.jpgEn fin de séance est intervenu un événement nouveau et totalement inhabituel sous l'ère Kubla : une jeune conseillère de la majorité MR s'est permis de lever la main pour intervenir. Sophie Couturiaux a demandé que la commune remette en état le matériel utilisé par le personnel communal travaillant dans les deux cimetières de Waterloo et chargé notamment du creusement des tombes.

Même si le jeu et la discipline politiques sont traditionnellement des panneaux directionnels (hélas) très directifs pour les élus des assemblées démocratiques, même si on sait que plusieurs d'entre eux s'investissent réellement pour le bien-être de Waterloo et de ses habitants, on est heureux d'avoir entendu le son de la voix d'un des conseillers de la majorité MR au cours d'un conseil communal.

New style ?

Ça change de la litanie de oui monocordes (mais logiques) émanant des bancs de la majorité lors des votes sur chaque point de l'ordre du jour. Cette initiative innovante de Sophie Couturiaux serait-elle le premier signe d'un management public new style à Waterloo ? Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

 

Complément d'information :

L'échevin Yves Vander Cruysen a commenté notre article posté sur Facebook. Nous reproduisons volontiers son commentaire ci-dessous pour être complet :

"Cette information est tout à fait erronée. J'ai le souvenir de belles interventions, par le passé, de Jad Touimi, Bernadette Delange, Francis Wingelinckx, Jacqueline Renard, Raphaël Szuma, Sybille Vercoutere, Penina Soubry, Claire Bertrand, Brian Grillmaier, Célinie Leman-Brabant, Marc Vanrysselberghe ... mais l'auteur de l'article n'était pas dans la salle."

Pourtant l'auteur de l'article assiste régulièrement au conseil communal depuis quelques années...

6 commentaires Catégories : Politique Imprimer

Commentaires

  • J attend toujours la lettre de Kubla.
    Et à quand les promesses de nettoyage de la drève des dix mètres avec des camions qui roulent à 100 km/ h dans la rue. On se croirait au Sahara.
    Ç est scandaleux. Voitures, façades, rue et trottoirs.
    SCANDALEUX.
    que notre nouvelle bourgmestre vienne voir l état de notre Dreve.

  • Vous faites partie comme le disait l'ancien bourgmestre, des avenues sacrifiées (à mes ambitions) , sans compter les nuisances sonores qui empoisonnent la vie des riverains de ce chantier depuis plus de 3 ans (par ex.avenue "beau-séjour" si l'on peut dire...) , quand on considère le montant du revenu cadastral dont on doit s'acquitter à Waterloo, et ce que l'on subit en retour, " Waterloo, une commune ou il fait bon vivre"

  • Au mois d'octobre j'ai eu l'occasion de voir un groupe "Not the Beatles" excellent au niveau du son original et j'ai suggéré à Monsieur Vandercruysen de l'avoir pour le 21 juillet Mais il était un peu trop cher alors qu'il faut faire des efforts d'économie Cependant le groupe qui sera à Waterloo ce 21 juillet est tout aussi bon en ayant vu la vidéo Les Waterlootois doivent s'attendre à un beau spectacle

  • Sans vouloir remettre en cause la parole de Mr Vander Cruysen, je ne me souviens pas d'autant d'interventions de la majorité. Or, je n'ai manqué qu'un seul Conseil communal en 2 ans....

  • Mon cher Tanguy.
    J'ai siégé au conseil Communal pendant 20ans, élu en 1982 à 2000 puis deux années durant la législature de 2000à 2006. J'ai encore quatre cartons et un carton des coupures de la presse de mes interventions au conseil communal de Waterloo, parfois musclées ok, etc...... Il s'agit pas d'un nieuw style! et/ou d'audace, mais plutôt du fait de la personnalité de chacun des membres du conseil, même dans une majorité. Il y a des peureux, des mous, des cireurs de godasses, des portes serviettes, il faut de tout pour faire un conseil communal.

    Bien à toi.
    Herman Van de Weyer.

  • Je partage l'analyse de monsieur Van de Weyer, mais je voudrais quand même rappeler un événement qui s'est déroulé au Conseil communal alors qu'il y siégeait en 2005.

    Extrait du journal Le Soir
    Page 8
    Mercredi 23 novembre 2005
    MEUWISSEN ERIC

    Titre: Herman Van de Weyer n'a pas pu poser sa question


    Si demain les faits (NDLR : de corruption) concernant Mr X devaient être étayés par des témoignages, pouvez-vous préciser votre attitude ? » Voilà la question que le conseiller MR Herman Van de Weyer entendait poser lundi soir à l'issue du conseil dans la partie intitulée « question d'actualité ». Une question que le bourgmestre Serge Kubla ne lui a pas laissé formuler, arguant du fait « qu'il ne s'agissait pas qu'un conseiller profite de la circonstance pour faire une communication unilatérale. Ici, on ne va pas faire du café du commerce sur cette affaire. »
    Herman Van de Weyer se défendit : « Mais ce n'est pas une communication que je veux faire, c'est juste poser une question. » Kubla : « Bon, allez-y alors. Vous avez trois minutes ». Et c'est ici qu'au lieu de poser directement sa question, Herman Van de Weyer s'est mis à lire son interpellation. Le bourgmestre a vu rouge et lui a coupé derechef la parole. Ce qui ulcéra profondément le conseiller MR qui se leva. « Vous me refusez la parole, je m'en vais .» Ce qui lui valut la réplique cinglante du bourgmestre : « Vous n'êtes qu'un aigri ».
    En quittant la séance , le conseiller Van de Weyer remit son texte à la presse. On peut y lire : « A un moment où l'on parle beaucoup d'éthique, ne pensez-vous pas que la présence d'un échevin au coeur d'une action judiciaire soit susceptible de porter préjudice au collège ? »
    À l'issue du conseil, Herman Van de Weyer n'a pas voulu réagir à chaud. Dans un communiqué de presse rédigé à tête reposée, il a tenu cependant à préciser : « Les principes de la démocratie ont été bafoués... Il est clair que la vérité irrite et plonge dans l'embarras des personnes qui se sentent concernées de près ou de loin par le sujet.»

    CQFD.

Les commentaires sont fermés.