Pour leur mémoire sur les Indiennes, quatre jeunes communicateurs ont besoin de vous !

Ils sont quatre, trois étudiantes et un étudiant, à finir leur première année de master en journalisme à l'IHECS à Bruxelles 

Inde 15581_292329854224445_4875813818358560097_n.jpg

Passionnés par la condition féminine, ils ont choisi de faire leur travail de fin d'études sur la situation des femmes en Inde, pays qui en compte certainement un demi-milliard. Leur mémoire médiatique prendra la forme d'un webdocumentaire, mode de narration multimédia, interactif et comtemporain.

Leur objectif est d'illustrer l'influence que peut avoir l'éducation sur le quotidien des (jeunes) femmes indiennes. Pour ce faire, nos quatre journalistes en herbe vont passer près d'un mois dans le nord-ouest de l'Inde en juillet-août 2015. Ils y dresseront des portraits vidéo, photo et audio d'Indiennes éduquées en vue de montrer comment celles-ci sont parvenues à s'émanciper grâce à leurs études. 

Inde safe_image.png

Chape culturelle

Complémentairement, un reportage vidéo de 13 minutes portera sur le malaise de la société indienne à l'égard de ses femmes. Il faut en effet savoir qu'en Inde, la moitié des jeunes filles sont mariées avant l'âge de 18 ans, 60 millions de filles n'ont pas vu le jour en 2013 à cause de la dot due par leurs parents, un viol est perpétré toutes les 20 minutes !

La femme est l'avenir de l'Inde 

Inde intro2.jpg

Le titre de leur travail ? Inde, les portraits de craie, une métaphore qui suggère le passage de la femme indienne enfermée dans la tradition hindoue vers une femme devenue, par l'éducation, actrice et maîtresse de ses propres décisions. D'une craie, elle trace sa vie sur le tableau telle qu'elle la décide.

Qui sont ces quatre jeunes gens ambitieux ?

Inde Marine Vancampenhout.jpgWaterlootoise depuis sa naissance, Marine Vancampenhout  (22 ans) considère les arts numériques comme un moyen d'expression. "Petite, mon grand-père et mon père m'ont transmis le goût pour l’image et la création. J'ai commencé par des peintures à l’eau ou à l’huile dans un atelier. Ensuite est venue la photo quand je venais voir jouer mon petit frère au Waterloo Ducks. Plus récemment, le web et la vidéo m'ont conquise grâce à mes études à l'IHECS."

Inde Julie Capelle.jpgJulie Capelle (22 ans) habite à Braine-l'Alleud, à quelques mètres de Waterloo. Elle rêve depuis toujours de devenir journaliste et est passionnée par le monde et les voyages. "J'aime sortir à l’Oscar, au Doktor Jack (ancien B-club) ou boire un verre au Stamp. Le week-end, je me rends dans les tribunes du Waterloo Ducks pour soutenir mon frère hockeyeur." Ah la grande famille du Waterloo Ducks où les frères de Marine et Julie sont aussi amis !

Le groupe des quatre étudiants ambitieux se compose aussi de la Genappienne Alessandra Cillario qui veut devenir écrivain "pour rendre le monde un peu plus beau grâce à mes histoires". Enfin, le Mouscronnois Nicolas Lowyck a envie de travailler dans les médias "pour attirer l'attention sur une autre information, celle de l'inconnu." 

Inde DSC_3066 copie.jpg

Marine, Julie, Nicolas et Alessandra

Le nerf de l'expédition

Mais l'ambition, les idées et le projet ne seraient rien sans le nerf de la guerre. Le budget pour l'expédition au Bharat (autre nom officiel de l'Inde en hindi) s'élève à environ 6500 euros. les quatre students prennent en charge plus de la moitié du budget représentant les billets d'avion, le matériel vidéo, les vaccins et les visas.

Pour boucler leur budget et réunir les 3000 euros manquants, ils ont décidé de recourir au crowdfunfing ou financement participatif via la plateforme Kiss Kiss Bank Bank :

http://www.kisskissbankbank.com/inde-les-portraits-de-craie?=search

A ce jour, le groupe a réuni plus de 85% des 3000 euros visés. Comme spécifié sur le site de crowdfunding, tous ceux qui contribuent au projet en versant une somme allant de 5 à 200 euros recevront des contreparties en rapport avec le voyage journalistique dans le sous-continent indien : carte postale, photo ou poster encadrés, album photo, etc. La date-limite pour participer au financement est le 14 mai 2015. 

Inde cover4.png

Viatique

L'argent récolté par le crowdfunding est destiné à couvrir le logement, les dépenses quotidiennes et le chauffeur-accompagnateur-traducteur de Marine, Julie, Alessandra et Nicolas. Parallèlement, le quatuor a posé sa candidature à la bourse Sophie Soudant destinée à aider les étudiants à la réalisation de leur mémoire audiovisuel et de leur stage.

Charles Michel votera-t-il pour les Portraits de craie ?

Comme la bourse est soutenue par Clara Productions, la RTBF, RTL-TVI et BE TV, on retrouve dans le jury des personnalités de poids comme Jean-Paul Philippot; Philippe Delusinne, Daniel Weekers, l'ancien secrétaire d'Etat Melchior Wathelet Jr et... le premier ministre actuel Charles Michel,pas moins ! Le jury rendra son verdict le 7 mai à l'IHECS.

Charles Michel DSC_1170.jpg

Charles Michel, premier ministre de Belgique

Inde, les portraits de craie est un projet portant sur une thématique sociétale intéressante et malconnue en Occident, innovant par son approche et réalisé par quatre jeunes dynamiques et motivés en route vers leur insertion dans le monde professionnel. Si on y croit comme ils y croient, alors force est de constater qu'il faut leur apporter l'ultime coup de pouce financier nécessaire. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

Plus d'infos :

http://www.lesportraitsdecraie.com/a-propos/

http://issuu.com/marinevancampenhout/docs/sophie_soudant_-_web/1?e=7652100/12070485

https://www.facebook.com/pages/Inde-les-Portraits-de-craie/285619751562122?fref=ts

0 commentaire Catégories : Entreprendre - Immobilier, Société - Mobilité - Humanitaire, WIP - Waterloo's Important Persons Imprimer

Les commentaires sont fermés.