Admirable hommage de Braine-l'Alleud aux blessés du 18 juin 1815 !

En cette année du bicentenaire de la bataille de 1815 (comme on dit à Braine-l'Alleud), la ville multiplie les activités et manifestations 

1111361891.jpg

Tout qui traverse Braine-l'Alleud a déjà pu découvrir l'exposition urbaine 1815 en 2015 de Frédéric Pauwels. Ses grandes et spectaculaires photos noir et blanc de militaires en uniformes d'époque guident le promeneur curieux du centre-ville jusqu'à la butte du Lion.

 DSC_5560a.jpg

DSC_5565a.jpg

Depuis le 6 juin, une nouvelle exposition est apparues dans le cœur historique de la cité : Au chevet des blessés, occupe le déambulatoire de l'église Saint-Etienne (dont la peinture intérieure et l'électricité ont été refaites) qui a été mise à disposition avec enthousiasme par lle doyen Alain de Maere.

Un prêtre hollywoodien

A son propos, le bourgmestre Vincent Scourneau a d'ailleurs déclaré devant le public réuni dans l'église : "L'abbé de Maere a d'abord officié à Waterloo. Quand il est venu à Braine-l'Alleud, Le bourgmestre de Waterloo Serge Kubla m'a dit : tu vas avoir un abbé qui est un véritable acteur hollywoodien !" 

DSC_6200.JPG

Marie-Anne Hattert, Alain de Maere et Vincent Scourneau

Au lendemain de la bataille de Waterloo, pas moins de 50 000 tués et blessés gisent sur le champ de bataille. Les autorités de Braine-l'Alleud demandent aux habitants de venir en aide aux blessés. Ceux-ci, en toute grande majorité français, sont accueillis et soignés dans l'église Saint-Etienne.

Un peu d'humanité pendant les hostilités

A côté des aspects militaires, guerriers et stratégiques souvent évoqués, la commune de Braine-l'Alleud a voulu mettre en évidence la solidarité humaine qui a émergé après les combats. 

DSC_6182.JPG

Tout au long de l'exposition Au chevet des blessés, et de la centaine d'objets et de documents originaux qui y sont présentés, le visiteur apprendra comment  l'église Saint-Etienne s'est transformée en hôpital dont l'improvisation du départ à fait place à l'organisation. Il prendra connaissance du fonctionnement des services de santé des armées en présence lors de la bataille de 1815.

Une médecine très mécanique 

DSC_6181.JPGDSC_6190.JPG

Le clou de l'exposition est constitué par les techniques et traitements médicaux (dont l'amputation) pratiqués à l'époque. Cette partie a pu être réalisée grâce à l'extraordinaire collection d'instruments chirurgicaux anciens du Dr Michael Crumplin, chirurgien britannique retraité qui s'est déjà rendu des dizaines de fois sur le champ de bataille. 

DSC_6248.JPG

Le docteur Michael Crumplin

D'autres pièces valent bien sûr le détour comme la maquette de l'intérieur de l'église-hôpital ou le journal du chanoine Pierre-Joseph Tellier montré pour la première fois. 

DSC_6178.JPG

Une scénographie aérée

Encadrée par un comité scientifique composé de la professeur d'histoire Marie-Thérèse Brassinne, de l'historien Xavier Cambron, du Guide 1815 Alain Lacroix, des Dr Jean Legaye et Michael Crumplin ainsi que du regretté journaliste et écrivain Claude Van Hoorebeke, Au chevet des blessés a été finement conçue par le scénographe Frédéric de Smedt qui a profité au mieux de la configuration courbe de la galerie qui entoure l'autel de l'église Saint-Etienne.

On apprend, on comprend

Au chevet des blessés est une exposition de qualité qui vaut sans nul doute le déplacement. Didactique mais pas trop, véritablement instructive et bellement présentée, elle fait cohabiter des pièces étonnantes avec des panneaux et des écrans proposant juste ce qu'il faut d'informations. On en sort impressionné voire ému mais content d'avoir appris, d'avoir compris.

Coup de coeur

DSC_6193.JPG

Les Brainois et d'autres ne s'y sont d'ailleurs pas trompés puisqu'ils étaient des centaines à assister au vernissage vendredi passé en présence des autorités locales et de la Musique du 1er Régiment des Grenadiers à Pied de la Garde. Cette expo coup de cœur est visible tous les tous de 12h à 18h jusqu'au 6 septembre. 

DSC_6208.JPG

Le dimanche 21 juin, l'église Saint-Etienne sera encore au cœur d'un double événement : à 10h45, l'évêque auxiliaire du vicariat du Brabant wallon Jean-Luc Hudsyn présidera la messe accompagnée des Pastoureaux de Waterloo et des chorales locales. La messe sera retransmise en direct sur La Deux (RTBF) et France 2.

L'hôpital reconstitué

Juste après aura lieu une reconstitution réaliste de l'hôpital de campagne tel qu'il fut aménagé dans l'église durant les jours qui suivirent la bataille de Waterloo. De nombreux figurants en costumes joueront les rôles des habitants, médecins et édiles brainois et des blessés de cette époque (article ici). Braine-l'Alleud se met sur son 1815. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

Tout l'agenda 1815 de Braine-l'Alleud :

http://www.braine-lalleud.be/fr/agenda.html

BLA Hôpital français A4_AfficheEXPO_jpg.jpg

1 commentaire Catégories : Agenda sympa, Bataille de Waterloo, Culture et histoire, Evénements Imprimer

Commentaires

  • J'espère que cette annonce sera transmise par les consulats belges. L'événement ne manquera pas d'intéresser une foule de gens avides de cet esprit humanitaire qui nous fait surmonter les pires tragédies.

Les commentaires sont fermés.