Waterloo 2015 : premier bilan d'une organisation... énorme !

Dimanche en fin de journée, les forces vives du bicentenaire de la bataille de Waterloo ont fait un premier et rapide debriefing de cet événement hors norme

DSC_7084a.jpg

Florence Reuter (bourgmestre de Waterloo), Vincent Scourneau (bourgmestre de Braine-l'Alleud et administrateur délégué de l'ASBL Bataille de Waterloo 1815), Laurence Rotthier (bourgmestre de Lasne), Etienne Claude (directeur de l'ASBL Bataille de Waterloo 1815), Patrick Parmentier (general manager de VO Communication) et Thierry Verhulst (administrateur délégué de Verhulst Events and Partners) se sont réunis pour communiquer les premiers résultats de Waterloo 2015.

Les trois spectacles ont fait le plein

Le magnifique spectacle d'ouverture Inferno a rassemblé 11 000 personnes, soit le nombre maximal possible étant donné qu'il se déroulait sur une longue scène face à une partie des tribunes installées sur le site. Les deux reconstitutions - L'attaque française et La riposte alliée - ont également fait le plein avec environ 60 000 spectateurs par soir. Les bivouacs français et alliés ont, quant à eux, attiré 29 000 visiteurs.

Multimobilité

DSC_7080a.jpgPatrick Parmentier a livré quelques chiffres éloquents concernant la mobilité : "Rien que pour la journée de samedi, on estime à 17 000 le nombre de voitures parquées autour du site de la bataille. Six mille visiteurs ont utilisé le bus, 4000 le train, 2000 le vélo, auxquels il faut ajouter plusieurs milliers de personnes venues à pied et en moto."

Il ajoute : "Chaque soir à 20h10, tout le monde était assis. Les 2 à 3% d'erreurs de ticketing, inhérents à ce genre d'événement, ont été résolues de main de maître. N'oublions pas les quelque 6000 reconstituants, les 3000 collaborateurs qui ont travaillé sur le terrain et les 50 à 60 personnes qui ont préparé le bicentenaire."

Thierry Verhulst constate que "les 14 000 à 15 000 VIP ont été satisfaits. Les deux traiteurs engagés pour s'en occuper et leurs 650 collaborateurs ont bien travaillé".

Retombées économiques et notoriété

DSC_7081a.jpgDoublement impliqué dans Waterloo 2015, Vincent Scourneau a tenu à préciser que "plus de 30% des 200 000 visiteurs étaient étrangers et provenaient de 75 pays différents. Chaque visiteur dépensant en moyenne 250 euros par jour, le retour macroéconomique de l'événement sera très largement supérieur à 20 millions d'euros. Cette commémoration devrait amplifier la renommée et l'élan du site de la bataille. Le souhait est de faire passer sa fréquentation de 200 000 à 400 000 visiteurs par an."

De son côté, Etienne Claude, le grand ordonnateur du bicentenaire de la bataille de Waterloo qui, croyez-nous, s'est dépensé sans compter pour la réussite de celui-ci, a remercié Carrefour "qui a pris en charge la nourriture des reconstituants. Les surplus iront à des bonnes œuvres."

Fâché !

DSC_7087a.jpg

Mais, passant outre les réticences de son administrateur délégué Vincent Scourneau, Etienne Claude n'a pas hésité à pousser un grand coup de gueule à l'égard d'un fournisseur : "Malgré le partenariat qui existe depuis des années entre l'ASBL Bataille de Waterloo et la banque BNP Paribas Fortis, cette dernière n'a pas voulu aider l'ASBL en vue d'assurer son cash-flow (trésorerie) pour l'événement !"

DSC_7079a.jpgEnfin, Florence Reuter a demandé aux commerçants mécontents de Waterloo qui ont subi la mise en sens unique vers la capitale de la chaussée de Bruxelles, de relativiser et de penser à plus long terme.

Un mort

Sur les quatre jours qu'ont duré les manifestations, on déplore le décès d'un reconstituant canadien dû à une crise cardiaque. La reconstituante brûlée lors du spectacle Inferno a été soignée et est revenue sur le champ de bataille. Deux autres personnes ont aussi été brûlées mais plus légèrement.

B-R-A-V-O, BRAVO ! 

DSC_6854a.jpg

Si la météo le permet, le démontage de toutes les installations sera achevé entre le 5 et le 10 juillet. Même si bien évidemment il y a eu des fausses notes et des vrais insatisfaits, on veut féliciter l'ensemble des organisateurs pour les risques pris, les investissements réalisés et la masse de travail fournie pour la réussite du bicentenaire qui a mis le champ de bataille de Waterloo au centre du monde pendant quatre jours. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

27 commentaires Catégories : Bataille de Waterloo, Evénements Imprimer

Commentaires

  • Je suis un passionné d'histoire et de la bataille de Waterloo. Je me faisais une joie d'assister à la reconstitution et j'ai pris mes places dès décembre 2014. Force est de constater que les acteurs jouaient pour la tribune VIP, où devaient être installés les édiles et autres favorisés du régime. Pour les innombrables spectateurs moins bien placés/nantis, la vue allait de "très fragmentaire" à "nulle". L'impression générale, recueillie auprès du spectateur lambda et non des responsables forcément satisfaits, était que l'organisation était une machine à fric, et les commerçants, visités le dimanche, ne m'ont pas parlé de retombées extraordinaires... Du côté des bénévoles qui ont assuré le spectacle, on ne se montrait pas non plus béat d'admiration sur l'accueil. Quant on a vu une reconstitution en Grande Bretagne, on ne peut qu'être déçu par notre prestation nationale. Dommage.

  • Que dire alors des biscuits, des sardines, petits pois et carottes "offerts" aux reconstitueurs? Et des navettes déficientes après 14.00 heures? Va-t-on encore se voiler la face? Money is money....

  • Que dire donc des graves erreurs historiques commises? Un ou deux LASALLE, DUROC, DAVOUT, MASSENA, LANNES.... Bah, tout le monde s'en fout, du moment que cela rapporte...

  • Quatre jours INOUBLIABLES et une organisation sensationnelle.
    Félicitations à TOUS.

  • Un tout grand BRAVO aux organisateurs et à nos policiers qui ont dirigés la circulation de main de maître malgré le nombre impressionnant d'heures qu'ils ont accumulées dans les gambes.
    Je voudrais cependant apporter un petit bémol en ce qui concerne l'incident des "brûlés". En effet, je suis étonné du "relativisme" qui est fait de cet incident. Ma fille, qui faisait partie des reconstituants lors du spectacle Inferno, était assise juste à côté d'un des brûlés, une femme d'origine britannique, qui a reçu un projectile du feu d'artifice dans l’œil. C'est ma fille, avec d'autres reconstituants, qui ont "éteint" le visage brûlé de cette dame avec des petites bouteilles d'eau, les secours n'étant arrivés sur place qu'après 10 longues minutes. La victime a été transportée au Centre des Grands brûlés. Je m'étonne donc de lire qu'elle est revenue sur le champ de bataille par après. Une autre victime a reçu une boule de feu dans la nuque et ne doit son salut qu'à un de ses collègues qui s'est jeté sur lui pour éteindre le feu, alors qu'elle se roulait par terre. Si le spectacle était grandiose pour les spectateurs (dont je faisais partie), pour les figurants il en était tout autrement. Le réalisateur a fait preuve d'une inconscience indescriptible. Lancer un feu d'artifice à 10 mètres des gens est presque criminel. Je crois qu'il était bon, au nom de tous les reconstituants "choqués" de préciser ces faits qui sont loin d'être anodins.

  • Moi je suis enchantée de l'organisation. Nous avons visité les bivouacs alliés le vendredi après-midi et participé à la soirée du samedi.
    Nous avions réservé en juin 2014, donc étant dans les 1ers réservataires, nos places se situaient dans la tribune A.
    Mon mari avait apporté ses jumelles, nous étions bien organisés et de plus nous habitons Braine l'Alleud.

  • Président national du Souvenir napoléonien, mes amis et toute la tribunes éclataient de rire quand le commentateur en langue française prenait la parole. Mais qui a décidé de prendre une telle nullité pour commenter un événement d'une telle ampleur. Nous avons appris que Blücher avait fait préalablement la guerre de Cent ans !!! On croit rêver. Dommage de gâcher un tel événement par une telle ignorance. Le public vient pour voir et apprendre mais pas des sottises …

  • Dommage effectivement que l'humain puisse avoir des ratés.
    Je me souviens aussi d'un commentaire du bicentenaire de Fontainebleau dont la qualité historique était excellente, mais le ton monocorde, lancinant et dont le souffle permanent du commentateur dans le micro me faisait penser à un reportage sous-marin du commandant Cousteau.
    Un certain Mr Pigeard...

  • Un reconstituant est un terme utilisé en médecine pour soigner une personne. Le terme est déjà utilisé.
    Celui qui pratique la reconstitution historique est un reconstitueur ou une reconstitueuse. A méditer.
    (Cf Académie française)

  • Arrêtez de prendre les fantasme de Vincent Scourneau et des autres comitards pour des réalités. A les entendre, tout était merveilleux et les bénéfices faramineux. On se croirait au soir des élections: tout le monde a gagné! Faites vos comptes et surtout prenez en considération les avis des moins contents et des très mécontents: ceux qui ont quitté bien avant la fin ou ceux qui ont du se déplacer pour voir quelque chose et les reconstitueurs qui ont été traités sans ménagement. Tout n'était pas mauvais, loin s'en faut, mais soyez un peu modestes messieurs et balayez un peu devant votre porte.

  • De toute evidence, laréussite de certains semble vous déranger! Pas tres fair-play pour des centaines de personnes qui se dévouent depuis plusieurs années pour réussir ce tour de force!

  • auto satisfaction mais que dire des tribunes N M L et K qui ne voyaient que le toit de la ferme de la Haie Sainte car toute l'action se déroulait dans le creux invisible pour nous, c'est de l'escroquerie j'ai perdu 250 €uros avec les frais et que dire de la déception.

  • Nous attendions cet événement depuis longtemps
    Avec une certaine crainte sur l'organisation ,il faut l'avouer étant donné l'ampleur de l'événement
    Faisant partie d'un ( petit) spectacle historique en France , et connaissant les difficultés que l'on peut rencontrer . Bien sûr il y a toujours quelques petits bugs , mais nous n'avons qu'un seul commentaire à faire après ce samedi merveilleux que nous avons passé :
    MERCI MERCI à tous !

  • Tres intéressante reconstitution qui moyennant relative préparation personnelle permettait de bien comprendre les mouvements des troupes. Seule véritable erreur, selon mes lectures, Napoléon ne s'est jamais rendu sur le champ de bataille et est resté dans son QG, il n'aurait pas non plus "visité" le champ de bataille avant celle-ci comme Wellington l'a fait. Cette attitude , à l'opposé de celle pratiquée durant ses batailles victorieuses, serait une des raisons de sa défaite. Contrairement aux commentaires entendus samedi soir, Napoléon voulait vaincre les armées séparément, mais, entre autre le maréchal Ney n'a pas respecté les ordres arrivés également trop tard et le frère de Napoléon s'est comporté comme un novice face à Hougoumont qu'il n'a jamais réussi à prendre!

  • Sur l'air de ...

    A entendre les organisateurs, c'est " tout va très bien madame la marquise, tout va très bien, tout va très bien!" Mais moi je rajouterai " mais il le faut, il faut que je vous dise que... " C'est LAMENTABLE!!!!!
    Et voilà!!!! ça commence à transpirer les dessous de la petite histoire de ce bicentenaire organisé par des incapables et des profiteurs qui ont encaissés un maximum de fric et payer un minimum ou même parfois RIEN pour service rendu et en plus sans encadrement sérieux!

  • J'invite tous les déçus à contacter Test-Achats (même si vous n'êtes pas abonnés et c'est gratuit). Ils mènent un dossier à ce propos !
    Au 02 542 33 33 (service juridique).
    Plus il y aura de témoignages, plus nous aurons du poids !!!

  • J'avais fait venir des amis de France et je dois dire que la situation s'est vite révélée embarassante vendredi. Commentaires bafouillants et non pertinentes, musique anachronique pour ploucs (Carmina Burana...), bataille invisible (loin, dans un creux, dans la fumée)... J'ai dû m'excuser platement de les avoir amenés dans cette galère.

  • Bonjour
    Effectivement, il y a eu quelques ratés point de vue organisation et les déclarations d'auto-satisfaction financièresdes autorités locals belges sont assez indécentes. Mais m^me si ce fut confus, un peu lointain, nuageux, ce fut non pas un superbe spectable parce que c'est pas un spectable mais un moment trés emouvant et poignant. Je remercie surtout les reconstitueurs qui se sont donnés à fond et aussi le staff qui a éteé trés gentil et compréhensif . Je revoie toutes les videos dispos sur internet pour me remerorer ce bon moment.
    Un reconstiteur à Montmirail 2014 m'avait prévenu que ca risquait d'etre difficile pour les spectateurs de Waterloo 2015 vu le nombre de personnes attendus.
    Waterloo 2015 est et restera un super bon souvenir
    SD

  • Personnellement, pour les spectacles des 19 et 20 juin auxquels j'ai assisté, je ne suis pas déçu et je plaiderais plutôt pour les circonstances atténuantes car ce spectacle fut malheureusement préparé dans des circonstances difficiles.
    De plus, il convient de rappeler que les acteurs - qui sont pour la plupart des amateurs - se sont investi sans compter pour satisfaire un public à très large spectre (du profane au spécialiste).
    Alors que les 'groupes' (Alliés, Français, Prussiens, ..) avaient travaillé leur partition chacun de leur coté, il semble qu'il n'y ait pas eu de répétition générale (comme au théatre) et le spectacle apparaît avoir quelque peu souffert en intensité (malgré une orgie de coups de canon).
    L'organisation générale était bonne et il n'y eut pas d'incident notoire à ma connaisance ces deux jours-là.
    La publicité faite avant le spectacle fut efficace puisque des records de participation furent enregistrés ... A ce sujet, je suis surpris de constater qu'aucun commentateur n'ait jusqu'à présent relevé une incongruité ENORME. Alors que le spectacle annoncé pour le vendredi était 'l'attaque française', celui du samedi avait pour titre 'la riposte anglaise'. Beaucoup de spectateurs ont acheté des billets à la fois pour le vendredi et le samedi alors qu'on avait à faire plus ou moins à du 'copier-coller'. Le spectateur averti aura sans doute évité l'écueil de l'achat de billets pour les deux jours, mais beaucoup sont tombés dans le panneau.
    Un tel mensonge frise carrément l'arnaque !
    Régis Saison

  • Toutes mes remerciements aux bénévoles et policiers qui ont avec le sourire assuré un service impeccable, avec disponibilité, humour et gentillesse.
    Toutes mes félicitations les plus chaleureuses et remerciements à l'ensemble des reconstitueurs, connus ou inconnus qui ont fait le spectacle sur ces belles journées qui furent sûrement fatigantes pour eux.
    Toutes mes félicitations aux concepteurs et réalisateurs des expositions toutes plus intéressantes les unes que les autres.
    L'ampleur du champ de bataille et l'inévitable débat entre spectacle spectaculaire et reconstitution ont fait de très nombreux déçus parmi les spectateurs, parfois incapables d'apercevoir le champ de bataille du fait de l'éloignement des tribunes. Il a manqué un défilé des troupes qui nous aurait permis de les applaudir et des remercier de leur magnifique prestation. le choix de l'heure répondait sûrement à des contraintes mais a obligé les spectateurs à se débander avant la fin.
    Certains commerçants se plaignent mais cela est habituel, il y a toujours des ronchons qui auraient espéré gagner le Loto.
    Une chose est certaine, des dizaines de milliers de jeune sont été mis en contact avec l'Histoire.

  • Venue de Paris pour l'événement j'ai beaucoup de replonger ainsi 200 ans en arrière. Bravo aux reconstitueurs, sympathiques et passionnés. Deux bémols toutefois :
    - comme beaucoup j'ai acheté des billets pour les 2 reconstitutions du vendredi et du samedi, pensant qu'il s'agirait de 2 spectacles différents. Or il n'en a rien été. Deux titres différents purement"marketing" donc. Malgré tout j'ai bien fait de revenir le samedi car bien que quasiment identique, le spectacle était meilleur que la veille, car....
    - le catastrophique commentateur francophone du vendredi soir avait visiblement été remercié et avantageusement remplacé. Dieu soit loué car il a gâché la soirée. Par ailleurs la reconstitution du samedi était plus dynamique, plus impressionnante, avec plus de proximité avec les reconstitueurs.

  • Toutes mes remerciements aux bénévoles et policiers qui ont avec le sourire assuré un service impeccable, avec disponibilité, humour et gentillesse.
    Toutes mes félicitations les plus chaleureuses et remerciements à l'ensemble des reconstitueurs, connus ou inconnus qui ont fait le spectacle sur ces belles journées qui furent sûrement fatigantes pour eux.
    Toutes mes félicitations aux concepteurs et réalisateurs des expositions toutes plus intéressantes les unes que les autres.
    L'ampleur du champ de bataille et l'inévitable débat entre spectacle spectaculaire et reconstitution ont fait de très nombreux déçus parmi les spectateurs, parfois incapables d'apercevoir le champ de bataille du fait de l'éloignement des tribunes. Il a manqué un défilé des troupes qui nous aurait permis de les applaudir et des remercier de leur magnifique prestation. le choix de l'heure répondait sûrement à des contraintes mais a obligé les spectateurs à se débander avant la fin.
    Certains commerçants se plaignent mais cela est habituel, il y a toujours des ronchons qui auraient espéré gagner le Loto.
    Une chose est certaine, des dizaines de milliers de jeune sont été mis en contact avec l'Histoire.

  • Désolés de ternir ce tableau d'autosatisfaction, mais celles et ceux qui comme nous se sont trouvés face à un trou à la place des places assises réservées en décembre, pour ensuite se trouver agglutinés debout pendant 45 mn devant un guichet des "litiges" des interlocuteurs découvrant le problème!! ont guère apprécié la plaisanterie.

    Les placeurs complètement dépassés, n'obtenant aucune réponse de leur hiérarchie, nous laissant occuper des places que nous devions quitter au fil des arrivants, tels des resquilleurs.

    Bravo!! car en ce qui me concerne du jamais vu à un tel niveau de désorganisation. Juridiquement vendre un bien dont on ne dispose pas pas porte un nom...... nous réfléchissons à la suite à donner.

    D'autre part devant la tribune P pour spectacle un magnifique champ de blé parcouru par deux ou trois cavaliers, dont Napoléon, merci à lui, avec sur la crête deux canons canons, ce qui explique que contrairement aux consignes de sécurité les gens ont quitté les tribunes pour se déplacer dans les allées vers les zones où se déroulait les reconstitutions, ce que nous n'avons pas fait.

    faire 1500 km pour une telle inorganisation!! piètre image du respect envers les visiteurs.

  • Franchement DÉÇU, comme beaucoup de monde qui était avec des places assises à 40€ ,le long de la N5.
    Places achetées inexistantes: Les organisateurs ont oublié les escaliers des tribunes et donc ont supprimées plusieurs colonnes de places assises ,dont les notre dans toutes les tribunes , sans les remplacer. Les placiers n'avaient pas réponse . Les personnes s'énervaient dans toute ma tribunes .Très fort !
    Devant nous : une colline couverte de blé avec, au loin ,2 canons à moitié visibles au sommet .Il fallait le faire!
    Pour les 25% du Champs de bataille visible ,il fallait de très bonnes jumelles (mon grossissement 10x n'étant pas suffisant).
    Commentaire : N'en parlons pas! Pauvre commentateur.
    Sans parler des commerçants: Waterloo morte Plaine !
    Par contre pas de problème pour faire du vélo! GÉNIAL
    Vraiment UN spectacle organisé par des AMATEURS.
    Jusqu'à présent toutes les personnes que j'ai entendu ou avec qui j'ai parlé ,étaient déçues.
    Je découvre les premiers commentaires positifs de la part évidemment de personnalités qui se voilent la face et essaient de faire bonne figure, et de quelques blogueurs.
    Mais au vu de l'encre que cela fait couler je pense qu'il y a un réel problème.Quel image de la Belgique à l'étranger!
    Bref :AHURISSANT pour un spectacle qui devait être grandiose.

  • Je ne suis pas un des organisateurs de ce bicentenaire mais j'avais beaucoup d'amis présents ..l'impression générale est positive pour les investissements superbes faits au Memorial,,à la ferme d' Hougoumont, le rajeunissement au DQGE (Le Caillou)...etc...qui attireront encore pour des décennies des visiteurs du monde entier .
    Pour les spectacles ..L'ouverture"Inferno" était superbe et , poétique, ,la reconstitution de vendredi était sans doute ratée car trop dispersée et le commentaire inadéquat.. Il est par contre trop facile de tirer sur le pianiste..le commentateur que je connais connaissait bien sur parfaitement le déroulement de la bataille mais en l'absence d'une répétition générale préalable les mouvements des reconstitueurs ne correspondaient pas du tout au texte préparé. Et voici comment un type bien devient la victime expiatoire..
    Le problème de fond était sous contrôle le lendemain et le bicentenaire s'est terminé par une sympathique marche de Wellington vers le Centre.

    . Dommage pour les commerçants qui ont été déçus mais n’avaient-ils pas rêvé? Dommage pour ceux qui avaient pris des places pour le vendredi et le samedi, c'est vrai que c'était un peu du copier/coller....mais le bilan reste globalement très positif. Car après tout ,la critique est aisée mais l'art est difficile.

  • Je rejoins les commentaires positifs pour ce bicentenaire en en mettant en avant le spectacle INFERNO qui n'a pas eu le plein de spectateurs mais cela est dû à un défaut publicitaire Ainsi un français m'a dit qu'il n'avait pas été au courant de ce spectacle par rapport aux deux reconstitutions ce qui explique les 12 000 spectateurs. Je mets aussi un bon point à la SNCB avec ses trains spéciaux pour les trois soirées de même que pour les navettes TEc de 140 personnes accompagnées par un motard de la police Par contre il y a eu un gros problème concernant l'absence de navettes TEC entre le Bigg's et la discothèque "Le rétro "(de 14 h à 18 h) ce qui fait que beaucoup ont dû marcher à pied pendant près de 3 quarts d'heure ce qui est inadmissible Les pesonnes âgées ne pouvaient donc se déplacer et je n'ose imaginer si nous avions eu de la pluie Enfin j'ai dû plusieurs fois donner des infos à des touristes étrangers à des points d'arrêt de bus et la Commune a oublié de placer des stewards à ces endroits alors qu'il y en avait 3 à la gare de Waterloo Ceci étant comme je l'ai dit en début d'article mon avis est largement positif sur l'organisation du bicentenaire

  • Bonjour,

    il faut savoir que pour un tel événement, la police et les autres services d'intervention ont estimé indispensable de prévoir un dispositif énorme qui a entraîné pour certains une marche plus longue. La seule volonté en cas d'accident était d'intervenir le plus rapidement possible et laissé un couloir d'accès pour les services d'urgence. Je pense que c'est honorable...
    Le spectacle Inferno était sold out, car il était impossible de mettre plus de personnes dans les gradins avec une visibilité convenable.
    Pour les informations, chacun avait la possibilité de télécharger un plan sur le site internet ou se rendre à la maison du tourisme... Le travail des bénévoles a vraiment été très utile. Même si nous aurions souhaité en voir à chaque coin de rue...

Les commentaires sont fermés.