Joli-Bois bruyamment réveillé : policiers et voleurs jouent au chat et à la souris !

Ce mardi matin, de nombreux habitants du quartier de Joli-Bois à Waterloo ont été sorti de leur sommeil par un hélicoptère de la police 

Hélico 906803115_B973292191Z_1_20140806175551_000_GBD2U774U_1-0.jpg

A partir de 7 heures du matin, cet hélicoptère de la police fédérale a rasé à plusieurs reprises les toits de Joli-Bois, notamment l'école de Mont-Saint-Jean, la rue du Ménil, la rue Culée, la chaussée de Bruxelles, ...

Le ballet à basse altitude de l'hélicoptère a duré environ une heure. L'explication est venue dans l'après-midi quand l'agence Belga a publié un communiqué repris par plusieurs médias dont La Capitale Brabant wallon :

"Deux individus ont été pris en chasse mardi matin à Waterloo (Brabant wallon) par l’hélicoptère de la police fédérale, a-t-on appris auprès du parquet de Nivelles. Les deux hommes sont suspectés d’avoir commis au moins quatre tentatives de vols avec effraction, mardi en début de matinée, dans le quartier de Joli-Bois.

L’intervention d’un hélicoptère de la police fédérale a été requise afin de les intercepter. Lors de leur interpellation, les policiers ont constatés qu’ils étaient en possession d’une somme de 2000 euros. L’enquête est en cours afin de déterminer si d’autres faits pourraient leur être reprochés, précise-t-on au parquet de Nivelles." Apparemment, les moyens mis en œuvre ont été efficaces. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

3 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Faits divers Imprimer

Commentaires

  • Merci Tanguy car je me demandais vraiment ce qu'il se passait!
    Les voleurs deviennent matinaux... !

  • Oui c'est comme les ouvriers de chantier(très matinal) mais ils sont moins dangereux.Un riverain des"JARDINS DU VALLON"

  • "Joli-Bois bruyamment réveillé : policiers et voleurs jouent au chat et à la souris !"

    Quel titre monsieur de Ghellinck ! Accrocheur, créatif, inspiré, ... un véritable chef d'oeuvre ! Je l'avoue, je suis en admiration. Que dis-je... je suis totalement sous le charme de votre plume au point d'en devenir l'un des plus fervents admirateurs.

    En fait, j'oserais même m'avancer en déclarant que vos "articles" pourraient constituer un véritable exemple pour les écoles de journalisme... dans la catégorie de tout ce qu'il ne faut pas faire.

    En effet, et de manière générale au sujet de vos pseudos-articles de caniveaux, on retrouve tous les meilleurs ingrédients d'un récit indigeste : titre racoleur, humour bas de gamme et désuet, informations sans la moindre source fiable et non recoupées, ou dans le meilleur des cas recopiées d'autres torchons et remaniées à votre sauce. Oserais-je encore évoquer les fautes d'orthographe récurrentes, les fautes manifestes de goût et le manque de respect pour les éventuelles familles des victimes. Et je n'ose même pas imaginer les méfaits potentiels occasionnés à une enquête qui nécessiterait la plus grande discrétion.

    Bref, un véritable cas d'école. Chapeau bas l'artiste !

    PS : Le journalisme n'est pas un jeu ou un loisir cher monsieur Tanguy de Ghellinck.

    Mais bon, si vous considérez que Waterloo est votre terrain de jeu et que l'interception de criminels nécessitant une logistique importante est assimilable à un "jeu" où tout le monde se déguise en gendarmes et en voleurs avec des petits hélicoptères et des fusils pour faire pan pan, je ne peux que vous recommander chaudement de revêtir votre déguisement favori : celui du clown !

Les commentaires sont fermés.