Un patron louche abuse de la confiance d'une jeune chercheuse d'emploi !

Une Waterlootoise d'une vingtaine d'années  a vécu une très désagréable première expérience dans sa recherche d'emploi 

Emploi 2448208703.jpg

Il y a quelques semaines, elle a répondu à une offre d'emploi en envoyant son CV par e-mail. Il s'agissait d'un job de secrétaire, chargée aussi de l'accueil des clients et visiteurs dans la filiale belge d'une entreprise de construction luxembourgeoise.

Peu après avoir postulé, la jeune femme domiciliée à Waterloo, appelons-la Anne-Marie, reçoit un e-mail de l'employeur. Celui-ci lui demande de lui envoyer une photo d'elle-même, ce qui est tout à fait concevable à notre époque. Elle s'exécute donc sans méfiance.

Toujours plus d'images

Plus tard, le patron lui demande par téléphone d'envoyer une autre photo, différente. Etrange, se dit la candidate, mais finalement pourquoi pas. Quand on veut trouver un travail, n'est-on pas prêt à admettre un certain nombre de choses. 

Emploi 27103509_B973808785Z_1_20141015110243_000_GMM3A4TH2_1-0.jpg

L'affaire se corse cependant : lors de son troisième contact avec la Waterlootoise, le type lui propose d'avoir une conversation par Skype "parce que vous occuperez une place importante dans l'accueil des clients où il faut montrer une image favorable de l'entreprise".

Travail, employeur : tout était faux !

Dérangée à juste titre par ces requêtes insistantes, Anne-Marie rapporte les faits et demande conseil à sa mère. Celle-ci décide d'appeler le siège luxembourgeois de l'entreprise de construction.

La téléphoniste lui répond : "Oh, Madame, si vous saviez. Nous avons déjà reçu plusieurs appels comme le vôtre. C'est une arnaque d'un vicieux car nous n'avons pas de projet de filiale en Belgique et donc nous n'engageons personne pour celle-ci."

Une once de méfiance

Aux jeunes chercheuses d'emploi : oui, trouver un travail est un combat compliqué sur le champ de bataille de l'emploi. Battez-vous mais faites preuve d'un minimum de bon sens et de méfiance face aux demandes louches. Préservez votre dignité.

Quant à Anne-Marie, elle a finalement trouvé une place en apprentissage... au Grand-Duché de Luxembourg. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Entreprendre - Immobilier, Faits divers, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • dans son malheur elle a eu bc de chance bravo pour votre trouvaille d emploi

Les commentaires sont fermés.