Pertinente, la collecte de vêtements de Waterloo pour les réfugiés ?

La commune de Waterloo a annoncé vendredi sur son site internet qu'elle organise une récolte de vêtements, de chaussures et de matériel scolaire pour les réfugiés syriens 

collecte-vet-thumb.jpg

Manteaux, pantalons, pulls, chaussures, écharpes, vêtements pour enfants, matelas pour bébés, matériel scolaire entre autres peuvent être apportés sur l'esplanade devant la maison communale ces samedi après-midi et dimanche matin. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

 Collecte vet Capture.JPG

Car si on est attentif aux récents messages des organisations humanitaires dans les médias, on peut s'interroger sur la nécessité d'encore rassembler des vêtements pour les migrants. Pour preuves, il y a d'abord l'avis publié depuis quelque jours sur le site de la Croix-Rouge de Belgique : "les besoins matériels de la Croix-Rouge auprès des migrants sont actuellement couverts."

2951491979.jpg

Ensuite, le SAMU social de Bruxelles, fort impliqué dans l'accueil des migrants puisque Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, se trouve sur son territoire, a également demandé dans le JT de RTL-TVI du 5 septembre de "suspendre les dons de produits, de nourritures, de vêtements". Voyez la vidéo ci-dessous à 9'45'' :

Enfin, dans La Capitale Brabant wallon de ce jour, on peut lire ceci : 

Collecte vet 1Capture.JPG

Questions et réponses

Interrogé sur les raisons de la collecte de vêtements lancée à Waterloo, le président du CPAS, Etienne Verdin a déclaré que "le Collège communal montre ainsi sa solidarité. Nous avons vérifié, au moment de cette décision, la position respective de la Croix-Rouge et de Fedasil concernant la demande de vêtements. Le CPAS est évidemment en contact avec Fedasil pour les phases ultérieures". Dont acte.

Etienne Verdin DSC_3839.JPG

 

La Syrie seule en guerre ?

Autre question qui turlupine : pourquoi la collecte mise sur pied par la commune en collaboration avec la Maison Croix-Rouge de Waterloo est-elle destinée aux seuls réfugiés syriens ? N'est-ce pas discriminatoire ? "La récolte est faite pour le Syriens en particulier car nous voulons indirectement indiquer notre solidarité spécifique aux réfugiés de guerre" a réagi Etienne Verdin.

Oui, mais l'Irak n'est-il pas aussi en situation de guerre ? Et l'Afghanistan, le Mali, le Nigéria, le Soudan ou la corne de l'Afrique ne subissent-ils pas de véritables conflits guerriers ?

Pour être complet, ajoutons que la Croix-Rouge de Waterloo n'a pas répondu à nos questions ci-dessus. Dommage car l'institution est en première ligne. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo

 

Il est nullement question ici de remettre en cause la solidarité et l'humanisme qui sont des valeurs essentielles et fondamentales des démocraties européennes auxquelles nous souscrivons sans retenue.

Voulant sans doute faire montre de réactivité face à l'afflux de migrants/réfugiés en Belgique, la commune et la Croix-Rouge de Waterloo ont mis en place cette collecte de vêtements sans prendre suffisamment de recul.

Ne répondant pas (plus) à un réel besoin humanitaire, la collecte va seulement permettre aux Waterlootois de vider leurs penderies et leur grenier. Pire, les vêtements récoltés vont vraisemblablement encombrer les services logistiques des ONG actives dans l'accueil des migrants.

Une solidarité efficace qui correspond à une nécessité avérée, assurément ; la solidarité pour la solidarité, bof.

En conclusion, dans les circonstances actuelles, il est préférable de faire un virement sur le compte de la Croix-Rouge de Belgique (voir encadré supra) ou d'autres ONG agréées (lire ici) plutôt qu'un don matériel.

Pour ceux qui l'ignorent, tout don financier annuel de 40,00 euros minimum à une organisation agréée bénéficie d'une réduction d'impôt de 45%. Vous avez dit gagnant-gagnant ? TdG

2 commentaires Catégories : Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Aujourd'hui les demandes de la Croix-rouges sont claires :demandes de bénévoles et de dons Il est réaliste que la Commune puisse demander des bénévoles car le Bicentenaire a prouvé que ces personnes existent bien dans notre commune et qu'elles étaient nombreuses Quand aux dons l'argent ne manque pas dans certaines catégories de notre population Voilà le message à diffuser par la Commune

  • Vous avez entièrement raison Monsieur de Ghellinck. Pour être allée aider à la distribution des vêtements ces deux derniers jours au Parc Maximilien, je confirme ce que vous rapportez par ailleurs. Les associations sont débordées de sacs de vêtements et ne parviennent plus à trier.
    De plus, une grande partie des vêtements ne sont pas appropriés: soit ils sont sales, usés, troués, tachés (et ceci concerne aussi les chaussures), soit ils ne conviennent pas aux destinataires qui sont en grande majorité des hommes plutôt jeunes et qui, comme tous les jeunes, demandent des jeans, des blousons, des sweats et des baskets. Inutile de dire que les longs manteaux classiques, les vestons, les vestes XXL ne trouvent pas preneurs. Il y a peu d'enfants et de femmes sur le site, donc, dans ces catégories là aussi les vêtements s'accumulent en vain.
    Les associations demandent aujourd'hui des dons financiers et rien d'autre. Il est honorable de vouloir aider mais pas de n'importe quelle façon.

Les commentaires sont fermés.