Festival du film historique de Waterloo : "Sanctuary" rafle 4 prix grâce à de formidables ados !

Le Festival international du film historique (et du documentaire) de Waterloo 2015, c'est fini 

DSC_0506a.jpg

Et ceux qui ne se sont pas rendus aux Cinés Wellington pour voir l'un ou l'autre des nombreux films ou documentaires projetés pendant les quatre jours de l'événement ont eu tort car l'édition fut réellement un bon millésime.

DSC_0468a.jpg

Dimanche soir avait lieu le gala de clôture durant lequel on a procédé à la remise des Clions aux meilleures œuvres cinématographiques des deux compétitions. La grande salle des Cinés Wellington était comble. Dans les travées, on notait la présence des membres des différents jurys bien sûr mais aussi de plusieurs ambassadeurs.

Les docus

L'éditeur et historien waterlootois Alain Jourdan a remis le Clion du meilleur documentaire au réalisateur Claude Ventura, "très sensible à ce prix", pour Les garçons de Rollin. 

DSC_0436a.jpg

Claude Ventura et Alain Jourdan

"Une organisation quatre étoiles"

Les journalistes David Hainaut et Olivier Clinckart ont déclaré que le festival avait "de grands présidents depuis deux ans et bénéficiait d'une organisation étonnamment professionnelle qui mérite quatre étoiles". Ils ont attribué le Clion du meilleur film-prix de la critique au long métrage Sanctuary. Arrivés spécialement de Berlin et de Cologne, les deux jeunes acteurs du film, Louis Hoffman et Langston Uibel, ont pris le Clion pour l'apporter au réalisateur.

DSC_0445a.jpg

Louis Hoffman et Langston Uibel

Les jeunes votent pour des jeunes

Les Clions des jurys jeune et jeune Europe Brabant wallon ont aussi été donnés à Sanctuary par les comédiennes Mathilde Goffart et Mélanie Laroche. L'acteur allemand de 17 ans Langston Uibel a tenu à dire que "ces prix ne sont pas pour nous ni pour l'équipe du film mais pour les jeunes qui ont subi les méthodes éducatives particulières à Freistatt." 

DSC_0451a.jpg

Président du jury officiel, le réalisateur français Yves Boisset a d'emblée déclaré : "Je n'ai pas vu la plupart des films de la compétition. C'est donc un jury autogéré qui a travaillé. Pour sa troisième année, ce festival a une grande maturité. Le festival de Cannes doit trembler !" 

DSC_0471a.jpg

"C'est juste parfait"

L'ex-waterlootoise et ravissante Alexandra Vandernoot a passé "un très chouette séjour à Waterloo. (En visionnant les films) on a appris des choses intéressantes et, pour certains, cachées. Continuez comme ça, c'est juste parfait." Venu spécialement de son pays pour l'occasion, le réalisateur finlandais Anti Jokkinen a emporté le Clion de la meilleure actrice dans The Midwife au nom de Krista Kosonen restée chez elle car elle a accouché il y a deux semaines. "Krista a fait un job parfait" a affirmé le réalisateur.

Meilleur acteur à 16 ans 

DSC_0485a.jpg

C'est Louis Hoffman qui a reçu le Clion du meilleur acteur dans Sanctuary des mains de Marie Kremer qui a souligné "la pureté du comédien". Ce dernier a réagi en français : "Merci beaucoup, je suis comblé" avant d'ajouter en anglais : "On ne sort pas indemne d'un tel film".

"J'ai beaucoup aimé ce film et ses reconstitutions minutieuses" a avoué Bernard Menez en donnant le Clion des meilleurs costumes au costumier de Colette, Jan Rickman.

Secrets of War et son réalisateur hollandais Dennis Bots ont été récompensés du Clion de la meilleure mise en scène par Grâce de Capitani qui "a passé des moments particulièrement forts et émouvants". 

DSC_0498a.jpg

Le grand prix du festival

Enfin, le Clion du meilleur film et grand prix du festival, a été attribué à The Midwife et à son réalisateur Antti Jokinen. En pleurs, la comédienne et jurée Katia Tchenko a estimé qu'il s'agissait d' "un très grand film. Ma mère a vécu une telle histoire. (Dans la vie) il faut toujours y croire et aller jusqu'au bout. Merci à toute l'organisation pour nous avoir accueilli avec tant de cœur et de générosité." 

DSC_0505a.jpg

Jokinen a conclu la cérémonie par ces paroles : "The Midwife a été le meilleur film au box office finlandais depuis 30 ans. Je suis plein d'émotion."

Bridge of Spies a ensuite été projeté en avant-première. Le dernier opus de Steven Spielberg est certes un film intéressant, aux gros moyens, mais est-il vraiment supérieur en scénario et surtout en émotion à certains des films judicieusement sélectionnés pour la compétition officielle du Festival international du film historique de Waterloo ?

Un Sanctuary bouleversant

De notre côté, on a été profondément séduit et touché par Sanctuary et ses deux jeunes acteurs présents dimanche soir. Il faut savoir que le rôle principal Louis Hoffman et son comparse Langston Uibel n'avait que 16 et 15 ans au moment du tournage ! Disons-le tout de go : on a adoré ce film !

 

 

Le festival 2015 est mort, (que) vive le festival !

La page du FIFHW 2015 est tournée. Il reste encore quelques points à améliorer mais surtout le grand défi pour le festival, s'il se perpétue, sera d'attirer plus de spectateurs venant spontanément assister aux projections afin de renforcer son assise populaire. Tanguy de Ghellinck, blog Sudinfo Waterloo 

DSC_0508a.jpg 

0 commentaire Catégories : Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.