Sabotage du rail à Waterloo !

En plus de la grève d'agents de la SNCB et d'Infrabel qui paralyse en grande partie le trafic ferroviaire en Wallonie, des voies y ont été sabotées

Ce mercredi matin, plusieurs cas de sabotage ont été constatés sur le réseau ferroviaire géré par Infrabel. Ces sabotages entravent les quelques trains qui circulent magré tout dans le sud du pays. Plainte a été déposée contre les saboteurs.

 

Des manifestants ont provoqué des courts-circuits pour perturber la signalisation le long des rails. Des pétards ont en outre été placés sur les voies provoquant l'arrêt automatique des trains en passage.

Sabotage Capture.JPG

Des courts-circuits sont provoqués à l'aide d'un câble et dérangent la signalisation

Trains obligés de s'arrêter

Des drapeaux rouges ont aussi été plantés sur les voies, ce qui signifie que le conducteur doit pbligatoirement arrêter son train, sans compter des personnes marchant sur les rails.

Les faits se sont produits non seulement à Waterloo (ligne 124) mais aussi à Flawinne, Châtelet, La Louvière-Sud et Renaix près de la frontière linguistique. Infrabel parle "d'actes de sabotage irresponsables, scandaleux et inadmissibles" et va déposer plainte. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

D'après Belga et deredactie.be

Photo : deredactie.be

3 commentaires Catégories : Faits divers Imprimer

Commentaires

  • C'est honteux.

  • Dégoutant comme le commentateur précédant le disait déjà. Comme si ça ne suffisait pas encore . Débile ce genre d' opérations.

  • En 40-45 c'était le fait de héros, ici c'est le fait de lâches ...!

Les commentaires sont fermés.