Qu'est-ce qui a causé la double coupure d'électricité au centre de Waterloo le 1er juin ?

Mercredi 1er juin, deux coupures d'électricité quasi simultanées se sont produites au centre-ville

La première coupure est intervenue à 8h19 sur la partie en cours de rénovation de la chaussée de Bruxelles. Un câble d’alimentation de moyenne tension a été endommagé par un entrepreneur ayant réalisé un forage dirigé en souterrain.

Le technicien d'Ores, le gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d'électricité, est arrivé sur place à 9h01. Mais compte tenu de la situation des lieux et de la configuration du réseau,  Ores  a décidé de ne pas procéder directement aux réparations. Trois groupes électrogènes ont été commandés, mis en place et connectés au réseau à 11h19, 11h39 et 12h17.

Cinq heures sans électricité

"Ores est malheureusement trop souvent confrontée à ce type d’incidents, déclare son porte-parole Jean-Michel Brebant. Ceux-ci ne devraient normalement pas arriver avec une meilleure préparation des chantiers (voir vidéo ci-dessous). La durée de la panne n’ayant pas excédé six heures, il n’y a pas d’indemnisation forfaitaire prévue selon la réglementation du décret wallon en la matière. Néanmoins, les commerçants lésés sont en droit de nous faire parvenir, de préférence par recommandé, leurs doléances et réclamations pour les dommages directs, corporels ou matériels subis : Ores, service plaintes, BP 81 à 5100 Jambes."

Plus d'informations sur les demandes d'indemnisations :

http://www.ores.net/FR/Residentiels/Plaintes/Informations/Pages/default.aspx

http://www.indemnisations-energie.be/

En accord avec la commune, Ores va profiter des forages réalisés par l'entrepreneur qui a endommagé le câble pour en poser un nouveau  en trottoir, sans terrassement en voirie et donc sans répercussions sur le trafic de la chaussée de Bruxelles.

Fermeture : oui, non ?

Cette coupure d'électricité a provoqué un certain cafouillage dans la communication de la commune : le 1er juin, un premier communiqué annonçait la fermeture de la chaussée de Bruxelles dans un sens pendant une semaine à partir du 7 juin. Un plan des déviations y était joint. En soirée, un deuxième communiqué stipulait qu'une solution technique pourrait être trouvée sans fermer la chaussée (voir article ici). Enfin, le 6 juin, la commune communiquait sur sa page Facebook : "Sauf gros imprévu, la décision de devoir fermer un sens de circulation sur une partie de la chaussée de Bruxelles ne devra finalement pas être prise."

Au même moment...

Au même moment est survenu une autre coupure de courant dans la drève du Moulin. Arrivé sur place à 9h06, le technicien d'Ores a constaté qu'à la suite d'une avarie technique, un interrupteur de la cabine était hors service.

Capture.JPG

Rapide retour de l'électricité

"Les manœuvres  de réalimentation ont été rapides et +/- 90% de la clientèle privée d’électricité à cause du défaut technique ont pu être réalimentés. Seuls les clients directement concernés par l’interrupteur hors service sont demeurés sans courant précise le porte-parole d'Ores. Après évaluation de la situation dans la cabine, Ores a aussi pris la décision de faire appel à un groupe  électrogène. Celui-ci est arrivé sur place à 11h40 et à 12h20 toute la clientèle était à nouveau approvisionnée." Ores a ensuite procédé au remplacement du matériel défectueux. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Faits divers Imprimer

Les commentaires sont fermés.