En primeur : Après l'accident, la vie est de nouveau belle dans les Jardins de Diane !

Le 11 octobre 2015, une voiture avait violemment heurté de face la statue située au centre du rond-point devant les Jardins de Diane au nord de Waterloo

Réalisée par l'artiste waterlootoise Gilberte Berbé-De Windt, la statue baptisée La vie est belle avait été installée à cet endroit en mai 2014. L'œuvre avait été sérieusement endommagée par le choc (voir article ici).

 

Statue replacée DSC_0048.jpg

C'est la fonderie d'art Harzé de Tubize qui a réparé et restauré à l'identique la statue de Gilberte Berbé-De Windt. Les frais de réparation ont été pris en charge par l'assurance de l'automobiliste qui a commis l'accident.

Pédale douce

Bonne nouvelle : ce jeudi, la jolie et majestueuse statue a été délicatement replacée par une grue au centre du rond-point qui constitue la porte d'entrée septentrionale de Waterloo. Automobilistes, ralentissez quand vous entrez dans la cité du Lion ! Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

Statue replacée DSC_0052.jpg

2 commentaires Catégories : Culture et histoire, Faits divers, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Et qu'en est-il des jeunes gens qui ont heurté cet obstacle inutile (au sens sécuritaire, pas artistique) placé au milieu de la chaussée, comme c'est la mode actuellement, ce qui tue chaque semaine des usagers de la route confronté à ces ouvre-boîtes à voitures ou guillotine à motards ?

    Pas convaincus ? Comptez le nombre de remplacements mensuels des îlots directionnels sur la chaussée de Bruxelles à Waterloo.

  • Confondre l'effet et la cause ? L’éternel problème de qui, de l’œuf et de la poule, est venu en premier? Bien sûr, si cette statue n'avait pas été là, elle n'aurait pas été cognée par une voiture au conducteur peut-être distrait ou en tout cas surpris par ce drôle d’obstacle au milieu d’une large chaussée !
    Dans le cadre de cette hâtive lenteur politique à faire le buzz et à prôner sans vergogne tout et son contraire, la surenchère sécuritaire fait concurrence au « principe de précaution » dans une course aux travaux insensés et aux initiatives démagogiques. Le tout flattant le bien-pensant frileux peu soucieux de son voisin, qui n’a qu’à ronger son frein dans les embouteillages méchamment organisés rien que pour lui. Vous avez déjà entendu parler « d’entrave méchante à la circulation » ? Cela peut s’appliquer à ces « îlots directionnels » à la logique contrariée par les kilomètres de bouchons qu’ils génèrent. Cela s’applique aux ronds-points mal conçus. Cela s’applique à des inepties comme ce faux rond-point dangereux de la Drève Richelle à hauteur de l’avenue de Neptune. Cela s’applique au signalement des travaux qui négligent le « zip-system ». Cela vaut pour ces « gendarmes couchés » trop bedonnants, destructeurs de mécaniques. C’est vrai pour ces soi-disant pistes cyclables impraticables ou pour ces criminels contre-sens cyclistes. Cela s’applique à tous ces travaux routiers réalisés ou refusés dans le seul but d’emmerder autrui. Et pas seulement dans notre grand village sorti de sa campagne.
    Dormez, bonnes gens ! Le cœur de ville va de gauche à droite de la chaussée de Bruxelles, mais il n’y a pas que les pompiers qui peineront à y parvenir pour y éteindre un incendie : qu’on achète des Canadair de village ! Mais c’est tellement plus beau de mourir entre deux ronds-points artistiquement embellis, non ? Ce n’est pas plus joli que de s’enrouler mortellement contre un poteau d’éclairage du Ring, vous ne trouvez pas ? Ring que les hérissons et autres faibles habitants traverseront dans les clous dorés de millions d’euros qu’on leur installe avant Groenendael, sous le regard admirativement vengeur des milliers d’automobilistes rêvant de bazookas anti-bouchons. Oui, dormez, bonnes gens !

Les commentaires sont fermés.