Meurtre non élucidé à Waterloo : avis de recherche et nouvelles informations de la police fédérale !

Il y a un peu plus d'un an, Benoît François, un Martiniquais de 34 ans, était lâchement abattu par derrière dans le bois des Bruyères à Waterloo

A l'époque, nous y avions consacré deux articles qu'on peut relire ici et . A ce jour, le ou les assassins n'ayant toujours pas été retrouvés, la police fédérale a publié un avis de recherche avec de nouvelles informations et des photos du lieu du crime sur son site internet.

 

Voici l'avis de recherche en question :

Meurtre à Waterloo

Date: 05/08/2015
Lieu: Waterloo

La nuit du mercredi 5 au jeudi 6 août 2015, un ressortissant français d'origine martiniquaise, âgé d'une trentaine d'années, a été abattu dans le Bois des Bruyères à WATERLOO.

Vers minuit, la victime et son amie qui se trouvent sur un banc, voient dans un premier temps s'approcher un homme âgé d'une quarantaine d'années qui promène son chien. Cet homme, arrivant de la partie supérieure du sentier entourant le plan d'eau, s'adresse de manière ferme à la victime et lui ordonne de quitter rapidement les lieux.

La victime et son amie n'y prennent pas attention mais vingt minutes plus tard, c'est un second individu qui semble les chercher. Celui-ci est porteur d'une arme longue de type carabine. Ils se cachent mais finalement, la victime sort seule des bosquets et va à la rencontre de l'homme armé. Il est alors abattu.

L'amie de la victime a pu prendre la fuite et appeler les secours.

Le premier individu est un homme de type européen. Il est âgé de 40-45 ans. Il est légèrement bedonnant et s'exprimait en français avec un ton autoritaire.

Il promenait un chien de taille moyenne à grande.

Le second individu est âgé d'une vingtaine d'années. Il est grand et de corpulence mince. Il portait des vêtements foncés et une casquette. Il s'exprimait également en français sur un ton agressif

Publié le 16/06/2016 à la requête du juge d’instruction PUFFET du Brabant wallon.

Meurtre 640xNx2c466ac8e4e7183c15254048b6e1e26b_thumb_JPG_pagespeed_ic_g9VwzB-F4i.jpg 

Meurtre 640xNx49f0bd546ebebbbcb289c3bc7850def6_thumb_JPG_pagespeed_ic_X_pzfKRCSL.jpg

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit :

0800 30 300

Vous pouvez également réagir via email:

avisderecherche@police.belgium.eu

Vinciane, une de ses connaissances, nous confiait il y a quelques jours : "Benoît était étudiant vétérinaire avec moi. C'était quelqu'un de très doux." N'hésitez pas à contacter la police si vous en savez plus. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Dans les quartiers, Faits divers Imprimer

Commentaires

  • Ce récit est abracadabrantesque.

    Tout est possible avec le genre humain, mais bon, là j'y crois pas, à moins qu'une milice locale n'ait décidé de patrouiller dans ce bois non éclairé en pleine nuit et d'en chasser les indésirables ?

Les commentaires sont fermés.