Le RRC Waterloo encaisse une dégelée à domicile !

En ce beau dimanche ensoleillé, le Royal Racing Club de Waterloo recevait l'Union Sportive Rebecquoise, leader de la Division 3C

Avant ce match difficile mais jouable, Waterloo occupait une intéressante, bien qu'inattendue, 5e place à 10 points de Rebecq. A 14h30, le coup d'envoi était donné par les joueurs locaux.devant une centaine de spectateurs.

Début de match mal engagé par les Verts

Durant les 25 premières minutes, les Waterlootois se sont un peu emmêlés les pinceaux devant un adversaire bien organisé. Conséquences : à la 13', un centre de la gauche vers l'aile droite permet à Rebecq d'ouvrir le score (0-1). Après une tentative qui lècha le poteau du but local, le club visiteur a remis le couvert : sur une contre-attaque rapide et précise, ses attaquants se jouent de la défense de Waterloo et font 0-2 à la 23' par Bova à nouveau.

DSC_1208.JPG

Ces deux buts eurent le don de réveiller quelque peu le RRCW qui se créa trois belles occasions en 10 minutes par Voets qui place un tir et une tête au-dessus du but adverse tandis que Kulkens, un des meilleurs Waterlootois en première mi-temps, voit son shot puissant détourné.

DSC_1218.JPGDSC_1210.JPG

Mais la dernière action dangereuse du premier time est revenue à l'Union Sportive Rebecquoise : faisant circuler le ballon trop facilement dans le grand rectangle local, un de ses attaquants décoche un tir joliment arrêté par Malbrancke.

DSC_1224.JPG

Manque de réalisme

La deuxième mi-temps est du même accabit avec des Waterlootois qui accumulent les pertes de balles et les passes imprécises. Rebecq concrétise sa maîtrise du jeu à la 66' par une belle combinaison finalisée par l'intenable Botta qui mystifie Malbrancke (0-3). L'attaquant rebecquois réitère cinq minutes plus tard par un tir transperçant. (0-4).

Si le gardien du RRCW est sauvé par sa transversale à la 81' après un cafouillage de sa défense, il doit cependant s'incliner une dernière fois sur penalty à la 85' (0-5). Battu sur un score de forfait, le Racing Waterloo le doit en grande partie à un manque de réalisme.

DSC_1230.JPG

"On retombe sur terre"

Le team manager de Waterloo Olivier Houben avouait : "Ce match va faire retomber le club sur terre. Il faut dire aussi que nous avons reconstruit une équipe en faisant 21 transferts. En face, Rebecq dispose avec Botta d'un attaquant en grande forme qui ne devrait pas rester longtemps en D3."

Stéphane De Cremer-président RRCW DSC_1233.jpgNouveau à la présidence du RRCW depuis un mois, Stéphane De Cremer était mitigé : "On a mal commencé le match en laissant Rebecq dominer pendant les 20 premières minutes. Sans être exagérément optimiste, j'espérais le nul. On occupe quand même la sixième place alors que notre objectif cette année est le maintien en D3."

A venir : le RWDM

Samedi prochain, Waterloo se déplace à Molenbeek pour affronter le deuxième du classement : le mythique RWDM. Encore un match difficile à négocier mais qui sait ? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.