Le RWDM logiquement trop fort pour Waterloo !

Après avoir été battu par le leader dimanche passé, le RRC Waterloo effectuait ce week-end un déplacement plein de dangers samedi soir

Sur son terrain, le Royal Racing Club Waterloo avait été corrigé par Rebecq sur le score de 0-5 (voir article ici). Samedi soir, les Lions se rendait chez un autre gros morceau de la D3C.

Deuxième au classement avec de grandes ambitions, le Racing White Daring de Molenbeek, mieux connu sous l'acronyme RWDM, est un club éminemment sympathique qui a marqué le football bruxellois et belge depuis les années septante.

Deux mille spectateurs pour un match de D3 amateur !

DSC_1246.JPG

Après une minute de silence en mémoire de l'équipe brésilienne de Chapecoense décimée dans un récent crash d'avion, le coup d'envoi était donné par Waterloo devant 2000 spectateurs et la célèbre fanfare du RWDM.

A part un centre tir de Manda à la 9', la première demi-heure est, comme on s'y attendait, molenbeekoise. Le RWDM pousse et aligne coups francs et corners dangereux et ce qui devait arriver arriva : un corner repris de la tête permet aux locaux d'ouvrir le score à la 16'. Mpati et Malbrancke doivent encore s'employer à la 22' et à la 23' pour écarter les menaces molenbeekoises.

1/4 d'heure probant mais trop court

Mais à 1/4 d'heure de la pause, Waterloo se stabilise et réagi en pointant le nez dans le grand rectangle adverse. Kulkens réalise de beaux retournements de jeu au centre du terrain et se permet même un petit pont spectaculaire et applaudi mais sans concrétisation. A la 47', un shot de Manda survole la cage locale.

DSC_1238.JPG

Pendant la pause, du côté du Royal Racing Club Waterloo, le président Stéphane De Cremer et le team manager Olivier Houben estimaient que leurs poulains jouaient à un niveau supérieur que contre Rebecq, surtout pendant le dernier 1/4 d'heure de cette première période.

Incroyable mésentente

A la reprise, le RWDM continue à contrôler la partie et rate le coche à la 54' quand ses attaquants voient leurs essais repoussés trois fois avant de tirer au-dessus du but de Malbrancke. Mais ce dernier doit s'incliner 20 minutes plus tard après une énorme mésentente avec un de ses défenseurs. Tous les deux ratent magistralement le dégagement du ballon et permettent à Molenbeek d'inscrire son deuxième but (2-0).

DSC_1260.JPG

Malbrancke donnera encore des sueurs froides aux 77' et 42' mais sera sauvé par sa défense. A quelques minutes du coup de sifflet final, une perte de balle waterlootoise dans le rond central sera fatale : le centre-avant molenbeekois file seul vers le but des visiteurs et lobbe superbement leur gardien (3-0).

DSC_1262.JPG

Objectif n° 1 du RRCW : rester en D3

Dimanche prochain à 14h30, le RRCW accueillera dans les installations de Joli-Bois le Léopold Football Club, une équipe moins bien classée qui devrait permettre aux Verts de consolider leur position en milieu de classement. Rappelons que le premier objectif des Waterlootois lors de cette saison de transition est le maintien en D3.

Ah oui, ceci encore à l'attention des autorités et de la police de Waterloo : connaissant la sportivité et le bon esprit des supporters et de la fanfare du RWDM depuis la naissance du club, point n'est besoin d'appréhender leur venue à Waterloo ni de prendre des mesures surdimensionnées pour le match retour du 23 avril 2017. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

DSC_1272.JPG

0 commentaire Catégories : Sport Imprimer

Les commentaires sont fermés.