Comment était le champ de bataille de Waterloo il y a un siècle ?

Depuis juin 1815, nombreux sont les artistes qui ont représenté le paysage, les hameaux et les fermes du champ de bataille de Waterloo

Après l'exposition Waterloo XXL proposant des immenses photos panoramiques retravaillées des reconstitutions de juin 2015 (article ici), le Mémorial 1815 a choisi cette fois de mettre en avant une autre forme de représentation artistique du champ de bataille de Waterloo.

 

DSC_0320.JPGCe sont en effet les peintures de Jacques Madyol qui sont désormais accrochées aux cimaises de la salle des Alliés du Mémorial 1815. "Frappée par l'exposition Le Défi à l'Europe présentant une dizaine de toiles de Madyol en 2015 au Musée royal de l'armée et d'histoire militaire à Bruxelles (article ici), j'ai pensé qu'elles avaient toute leur place au Mémorial 1815. Mais ici, ce sont 47 peintures restaurées de l'artiste que nous offrons au regard des visiteurs", explique Nathalie du Parc, présidente brainoise de l'intercommunale Bataille de Waterloo 1815.

Né à Ixelles, Jacques Madyol (1871-1950) a peint des personnages, des portraits (le roi Albert Ier, la reine Elisabeth, des généraux de la première guerre mondiale) et des paysages essentiellement de la vallée de la Woluwe et de la côte d'Azur.

La commande du mécène Louis Cavens

Le comte Louis Cavens, à l’origine de l’arrêté royal de préservation du champ de bataille de Waterloo en 1914, a commandé au peintre un grand nombre de toiles représentant les lieux, les personnages et les uniformes de 1815.

DSC_0314.JPGC'est ainsi qu'entre 1905 et 1912, Jacques Madyol a réalisé une cinquantaine de peintures autour de la bataille de Waterloo : des lieux, des portraits de Wellington, de Blücher, du prince d'Orange, de Napoléon et de soldats en uniformes portés pendant la bataille. A la suite de cette commande, on l'a même qualifié de peintre militaire.

Madyol en permanence au Mémorial 1815 ?

Nastaja Peeters, responsable des expositions, publications et collections au musée royal de l'Armée : "Madyol peignait beaucoup. Pour l'exposition au Mémorial 1815, nous avons fait une sélection parmi ses nombreuses oeuvres qui étaient rangées dans les réserves du musée. Peut-être que certaines peintures resteront au Mémorial 1815 qui est vraiment le lieu adéquat pour les accueillir."

DSC_0348.JPG

DSC_0349.JPG

DSC_0309.JPG

A côté des tableaux avec des scènes de la bataille, d'autres représentent une dizaine de lieux du champ de bataille dans un style impressionniste et paisible. Quatre vitrines présentent aussi d'authentiques uniformes et armes des armées en présence le 18 juin 1815.

DSC_0328.JPG

DSC_0325.JPG

DSC_0331.JPG

Une expo à la fois descriptive et romantique

DSC_0315.JPG

Les équipes du Mémorial 1815 et du Musée de l'armée

Réalisée en collaboration avec le Musée royal de l’armée et d'histoire militaire, l'exposition Madyol s'expose devrait ravir les visiteurs en quête d'une vision différente, romantique et, pour certaines toiles, charmante et reposante du site historique. Visible au Mémorial 1815 du 18 janvier au 31 août 2017 au prix de 5 euros (gratuit pour les moins de 12 ans), l'exposition permet aussi de se rendre compte de l'évolution du champ de bataille de Waterloo depuis un siècle. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

DSC_0357.JPG

Plus d'infos :

http://www.waterloo1815.be/index.php?page=jacques-madyol

0 commentaire Catégories : Bataille de Waterloo, Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.