2000 personnes ont chassé Napoléon dans son dernier QG ! (+ album photo)

Le Dernier Quartier Général de Napoléon à Genappe a connu une affluence exceptionnelle dimanche matin

C'était en effet la deuxième édition de la Chasse au Napoléon imaginée par le député provincial waterlootois Tanguy Stuckens. Il s'agit en réalité d'une chasse aux oeufs de Pâques et aux célèbres bonbons Napoléon disséminés dans le jardin et le verger du musée provincial Dernier QG de Napoléon.

La publication de cette activité gratuite sur Facebook avait fait un tel buzz que la directrice du musée Nancy Schroeders avait dû annoncer dès vendredi qu'il n'y avait plus de place pour la chasse aux d'oeufs.

Grande affluence

DSC_1065a.jpg

Dimanche matin, à l'approche du site, on pouvait effectivement deviner l'affluence des familles aux deux longues rangées de voitures garées de part et d'autre de la chaussée de Bruxelles. La météo splendide ne gâchait rien.

Anticipant le succès, les organisateurs avaient soigneusement planifié les opérations : une première chasse aux oeufs à 10 heures, une deuxième à 11h30. Chaque chasse comportait trois groupes de jeunes chasseurs d'oeufs : les 2-3 ans, les 4-6 ans et les 7-10 ans.

Le départ de chaque chasse étant donné par un puissant coup de canon, le député provincial Tanguy Stuckens a rappelé à tous un petit truc : "Ouvrez la bouche et mettez un doigt dans une seule oreille pour atténuer le bruit."

Bonne organisation

DSC_1076a.jpgDSC_1080.JPG

Au coup de canon, les enfants franchissaient par catégorie d'âge la corde et couraient, avec un parent pour les plus petits, vers les oeufs dispersés sur le sol. Ils avaient ensuite le loisir de boire un chocolat chaud puis de découvrir gratuitement le musée rénové en profondeur avant le bicentenaire de la bataille de Waterloo.

DSC_1115a.jpg

70 kg de chocolat

DSC_1107.JPGLa directrice Nancy Schroeders a livré quelques informations complémentaires : "Si on ajoute leurs parents aux 900 enfants présents, on arrive à 2000 visiteurs aujourd'hui. Les six employés du Dernier QG de Napoléon et 15 agents provinciaux volontaires encadrent l'activité ce dimanche. Les jours précédents, on s'est attelé à la tâche pour mettre des oeufs en chocolat dans les 3500 oeufs en plastique disséminés autour du musée et dans les 1000 sacs offerts à tous les enfants après leur chasse. Au total, on a utilisé au moins 70 kg de chocolat."

Pour agrémenter la matinée, des reconstituants napoléoniens et la Musique de la Garde étaient bien sûr présents. Napoléon Bonaparte himself circulait entre ses hommes et se prêtait volontiers à des photos et des selfies avec les enfants.

DSC_1067a.JPG

Rendre l'histoire accessible aux enfants

DSC_1072.JPGTanguy Stuckens tenait à rappeler que "le musée provincial Dernier QG de Napoléon est un lieu dont un des objectifs est de promouvoir l'histoire et de la rendre accessible aux enfants. C'est pourquoi on veut toucher le public scolaire. On va d'ailleurs intensifier la publicité dans les écoles primaires. Dans la fermette attenante au musée, on peut introduire la visite du champ de bataille de Waterloo par les élèves et les autres visiteurs. On pense aussi faire mieux connaître les possibilités du Dernier QG  aux PME qui souhaitent y organiser une activité de type team building, réception, ...".

Vu l'engouement pour cette activité réellement conviviale et amusante, les organisateurs sont déjà quasi certains de la perpétuer en 2018. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

L'album photo de l'activité se trouve dans la colonne de droite du blog ou ici.

DSC_1123a.jpgDSC_1121a.jpgDSC_1119a.jpg

0 commentaire Catégories : Bataille de Waterloo, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.