Mieux Vivre à Waterloo réagit à la déclaration de politique communale de la bourgmestre !

Au cours du conseil communal du 28 janvier, la bourgmestre a présenté la déclaration de politique communale de la majorité pour la législature

Nous l'avions publiée en avant-première sur le blog (voir article ici) quelques heures avant ledit conseil communal, ce qui a entraîné une plainte contre X de la commune pour non-respect du secret professionnel auquel est tenu un conseiller communal.

Juste après la déclaration de politique communale, l'unique conseiller communal de Mieux Vivre à Waterloo (MVW) Jean-Michel Cassiers a déclaré en substance : "MVW se réjouit de voir que de nombreuses propositions de son programme étaient reprises dans le projet de la majorité. Il a toutefois mis le doigt sur le caractère  incomplet et insuffisant  de cette déclaration pour relever les défis auxquels doit faire face Waterloo. Cette déclaration manquant d’ambition et d’approche globale, MVW s'abstiendra lors du vote."

Outre l’absence de planification et de moyens, le conseiller MVW a relevé ensuite, objectif par objectif, les points forts mais aussi les faiblesses des propositions, notamment sur le volet financier. Il attiré l’attention sur la maîtrise du taux de 1700 additionnels qui pose la question du choix parmi les investissements annoncés.

L'enjeu climatique

MVW a également rappelé l'importance de l’enjeu climatique pour lequel MVW demande un programme ambitieux : "Mentionné à aucun moment dans la déclaration de politique communale, il devrait faire l’objet d’un objectif transversal à part entière."

Quant au cadre de vie, MVW a rappelé sa demande de voir geler tout projet immobilier d’envergure de même que les travaux de réaménagement de voiries, de revitalisation de quartier en attendant la finalisation du schéma de développement communal et du plan communal de mobilité.

Mobilité : pas de solution miracle mais...

MVW rejoint les constats de la majorité au niveau de la mobilité : "Il n’y a en effet pas de solution miracle à la congestion de Waterloo mais il existe un ensemble de mesures à prendre pour améliorer les différents types de mobilité que  MVW soutiendra, à commencer par privilégier les infrastructures pour les déplacements doux (vélos, piétons, poussettes d’enfants, chaises roulantes pour handicapés) et la multi modalité au travers d’un plan rationnel de mobilité douce à long terme avec une remise en état des trottoirs et pistes cyclables actuelles et la création de nouvelles liaisons piétonnes et cyclables. A cet égard, le nouveau projet de construction d’une académie de musique sur le plateau d’Argenteuil, si c’est assurément un beau concept, ne prend pas en compte la question de la mobilité en décentrant une activité où tant d’enfants, la plupart du temps conduits par leurs parents, devront aller chaque semaine pour une heure de cours."

Enfin, jean-Michel Cassiers a demandé de renforcer l’accent humain de l’objectif solidarité en y ajoutant un volet santé qui manque et de favoriser l’implantation de maisons de type kangourou pour soutenir la politique en matière de logement. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

3 commentaires Catégories : Politique Imprimer

Commentaires

  • Encore des projets de "grand luxe" comme cette académie de musique sur le plateau d'Argenteuil, effectivement, gros déplacement de véhicules et de gaz à effets de serre pour conduire des enfants pour une heure comme le dit parfaitement bien Monsieur Cassiers !
    Les jeunes de notre commune pourraient manifester "contre"....
    Ce coût ne pourrait-il pas mieux aider les personnes dans une situation précaire, en construisant des logement sociaux, si absents sur notre belle commune ? Mais Waterloo a tellement la réputation d'une commune de "riches" ! C'est toujours la réflexion qu'on me fait quand je dis où j'habite !!

  • Rien pour l'instant.

  • Rien aujourd'hui.,je me suis informée.

Les commentaires sont fermés.