Waterloo : le nouveau chef de La Sucrerie privilégie les produits du terroir et de saison !

Depuis 25 ans, le restaurant La Sucrerie occupe les écuries de la prétendue sucrerie de Waterloo

Datant de 1836, le vaste ensemble de 38 000 m2 de style néo-classique a été superbement restauré. Un de ses bâtiments abrite le restaurant auquel colonnes et voûtes apportent un réel cachet.

Changeant plusieurs fois de mains, le complexe a connu diverses destinations au cours des 19e et 20e siècles : fabrique de lait condensé, élevage d'astrakans, studio de cinéma (les frères Lumière y auraient testé leur première projection cinématographique avant Paris) et studio d’enregistrement de la RTBF.

En 1989, les bâtiments de la soi-disant sucrerie de Waterloo sont entièrement réaménagés en centre d’affaires. Le Martin's Grand Hotel (79 chambres et 4 salles de réunion) et son restaurant La Sucrerie y voient le jour en 1992. L’hôtel 4 étoiles attire une clientèle d’affaires mais aussi des touristes venus découvrir le champ de bataille de Waterloo. Un hôtel plus décontracté, le Martin’s Waterloo (29 chambres), est venu s’ajouter par la suite.

sucrerie 2.jpg

Une cuisine gourmande et généreuse

Après son diplôme d’hôtellerie, Pierre De Bruyn débute en tant que commis intérimaire au restaurant La Sucrerie il y a 14 ans. Il gravit rapidement les échelons pour en devenir le chef en décembre 2018. Sa cuisine est gourmande et généreuse. Privilégiant les beaux produits, le local et le rythme des saisons, il change régulièrement les menus : "En hiver, on parfume les plats de châtaigne et de butternut. Au printemps, ce sera une autre surprise".

Pierre De Bruyn-La Sucrerie_big.jpg

Cuisine franco-belge classique…

Sur la carte, on trouve les incontournables fondues au fromage belge et salade de moutarde, les crevettes de la mer du Nord, la sole meunière et ses légumes de saison, l’entrecôte de bœuf belge dry aged et frites maison au blanc de boeuf et le tartare de bœuf préparé et haché minute.

… et cuisine audacieuse

À côté, des plats plus audacieux ne dénotent pas : le filet de canette sauce aigre-douce, polenta au sésame, tombée de pak-choi, la côte de porc saumuré, fondu d’oignons au tandoori, conchiglioni farcis, la queue de lotte, beurre vanillé, riz rouge de Camargue ou encore le dos de cabillaud et sa croûte de jambon de Ganda, salade de lentilles en duo de courgettes. Des propositions végétariennes et le dessert La butte du Lion de Waterloo (mousse au chocolat blanc, coeur de spéculoos) complètent l’offre.

sucrerie5.jpg

"J’essaie d’introduire des petits producteurs locaux avec des produits spécifiques comme les confitures Callas préparées à Gand ou le beurre namurois L&L Plaquette. Nous collaborons aussi avec un éleveur de cochon de la région", annonce fièrement Pierre De Bruyn. La carte est totalement différente de celle des autres restaurants Martin’s excepté les cinq plats Signature Martin’s qu’on retrouve dans tous les restaurants du groupe.

Pas d'extravagance

"Tout est fait maison excepté le pain : on travaille nos fonds de volaille ou de gibier, on lève les filets de poisson, assure le nouveau chef. On se concentre davantage sur le produit que sur l’extravagance."

53980caa0e126.jpg

Non loin de la butte du Lion de Waterloo, le restaurant propose en été une agréable terrasse. En hiver, l’hôtel accueille ses clients dans un salon cosy avec un bar à cocktails qui invite à la détente après le travail ou les visites. On a bien envie d’y retourner. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

Informations utiles :

Restaurant La Sucrerie, chaussée de Tervueren 198 à 1410 Waterloo. Tél. 02 352 18 15

Ouvert 7/7 jours, de 12h à 13h30 et de 19h à 21h30 sauf le samedi midi et le dimanche midi

Lunch entrée-plat-dessert à 28 €, menu du soir à 75 €

4979d4ac8795d.jpg

0 commentaire Catégories : Dans les quartiers, Entreprendre - Immobilier, Loisirs et temps libre Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel