|SCOOP| 60 ans de la friterie de Joli-Bois : la personnalité mystère qui assistera à la fête est...

Tout Waterlootois qui se respecte sait maintenant que la friterie de Joli-Bois organise une fête à l'occasion de ses 60 ans

Elle aura lieu ce dimanche 28 avril entre 12 et 15 heures sur la place Émile Vandervelde, familièrement appelée place de Joli-Bois, comme annoncé dans notre article ici.

 

Sébastien Berland qui possède et gère la friterie attend plusieurs centaines de personnes dont des représentants communaux. Mais ce n'est pas tout : un membre de la famille royale a accepté de se déplacer expressément pour célébrer l'anniversaire de cette véritable institution waterlootoise qui fabrique et vend des produits tellement belgo-belges.

Un prince simple et accessible

Il s'agit du prince Laurent de Belgique qui passera une heure sur la place de Joli-Bois, bloquée pour l'occasion, à prendre l'apéritif et à déguster frites, fricadelles, poulycrocs et autres nuggets en compagnie des clients et amis de la friterie.

Prince Laurent de Belgique.jpg

Ah oui, si le prince, généralement spontané et accessible, venait à s'adresser à vous pour échanger quelques mots, sachez que le protocole veut que vous l'appeliez Monseigneur. À demain ? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

4 commentaires Catégories : Entreprendre - Immobilier, Evénements, Loisirs et temps libre, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Bravo Monseigneur , initiative oh combien sympatique, avec du pikkels ou de la mayonaniase vos frites ??

  • c'est le plus sympa/naturel de la bande … welcome home, Sir … ! :-)


    … Antoine (place Jourdan), -> 1ère dauphine de la frite … ;-))))

  • Hé bien la Tanguy tu fais une erreur. Pourquoi divulguer le nom de la personne invitée. Toute cette fête tourne a rien. Cela se voulait bon enfant mais prend une tournure dingue. Le fait de savoir qui venait restait une surprise. Certains comme moi le savait bien mais ne disait rien. Pas une bonne idée.

  • Monseigneur ? Comme les pinces, pour dépouiller le bon peuple qui finance ces zouaves ?

Les commentaires sont fermés.