Les Listes Destexhe convoient des milliards d'euros entre les lions de Waterloo et de Flandre !

Lundi, la Liste Destexhe du Brabant wallon a voulu communiquer un de ses messages par une action étonnante

Emmenée par le chef d'entreprise waterlootois Pierre Virendeel (1er candidat à la Chambre) et Nour de San (1ère candidate à la Région), une délégation de la Liste Destexhe brabançonne wallonne a renvoyé au Parlement flamand une masse de faux billets de banque.

Destexhe thumbnail_image002.jpg

Symbolique, l'opération, baptisée Du lion naar de leeuw, se voulait un clin d’œil à celle de la N-VA en 2005 qui illustrait les transferts annuels de la Flandre vers la Wallonie.

Une réponse à la N-VA

L'opération de lundi également une réponse aux propos de Jan Jambon qui a déclaré récemment dans le newsmagazine flamand Knack que "les milliards de transferts de la Flandre vers la Wallonie maintiennent bien trop de Wallons dans leurs hamacs".

Pierre Virendeel : "Avec les Listes Destexhe aux responsabilités, finis les transferts de Flandre vers la Wallonie. Même si l’exigence de vérité nous oblige à reconnaître que la situation économique en Wallonie demeure toujours préoccupante, nous voulons remettre à l’honneur le travail et le sens de l’effort. On permettra ainsi de rééquilibrer les transferts entre les Régions et on renforce ainsi la cohésion du pays."

Le candidat de Waterloo a ajouté : "Nous voulons surtout arrêter d’abdiquer devant le mensonge de la gauche qui veut faire croire qu’on peut redistribuer de la richesse sans prendre la peine d’abord de la créer. Le projet des Listes Destexhe veut tourner le dos à la complaisance, à l’immobilisme. C’est un projet de droite et de centre-droit, résolument libéral, qui affirme ses choix et qui surtout se donne les moyens d’aboutir."

Destexhe thumbnail_IMG_2756.jpg

Un Lion mis à toutes les sauces

Observons au passage que la butte du Lion de Waterloo semble faire l'objet d'un intérêt particulier de la part de mouvements citoyens et politiques : après la marche climatique des jeunes du 2 mai (voir article ici), c'est la Liste Destexhe qui a utilisé la force symbolique du monument historique.

Une publicité gratuite et indirecte en quelque sorte, qui devrait faire plaisir à Kléber Rossillon, le nouvel opérateur touristique français du champ de bataille de Waterloo, qui est plongé sans tarder dans les arcanes de la société belge. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Élections, Politique Imprimer

Commentaires

  • Que d'énergie et d'ae-rgent bêtement dépensé pour n'avoir aucun élu !!!!!!!!!!!!!!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel