Une réussite... à 10 millions d'euros !

Entourée de certains membres du Collège communal, la bourgmestre de Waterloo, désormais aussi députée fédérale, a inauguré l'école communale de Mont-Saint-Jean

Le dossier de construction et de rénovation de l'école a réellement débuté sous le mayorat de Serge Kubla et a occupé quatre échevins de l'enseignement.

Fondée en 1876, l'établissement scolaire a connu plusieurs évolutions dont une première extension avec l'école maternelle du Sagittaire. L'introduction en 2003 de l'enseignement en immersion néerlandaise (1/4 des 45 professeurs sont néerlandophones) fut une autre étape importante qui s'avère être un succès.

DSC_0361.JPG

Des subsides à une condition

C'est Cédric Tumelaire, du temps où il était échevin de l'enseignement (2006-2012), qui a de facto initié le projet. Il s'agissait alors de construire de nouvelles classes et une salle de gymnastique sur les pavillons en bois qui servaient de garderie. Le budget était moins élevé car on conservait le même nombre d'élèves, raison pour laquelle la demande de subsides n'a pas abouti.

Par la suite, sous l'échevinat de l'enseignement exercé par Florence Reuter, la Fédération Wallonie-Bruxelles a accédé à la demande de subsides de la commune par le fait que la condition d'augmenter le nombre d'élèves était remplie.

Ceux-ci étaient indispensables car le coût des travaux s'élève finalement à 10 millions d'euros alors que le budget communal de 2016 prévoyait environ 8 millions d'euros (voir article ici).

Une longue période de travaux

Après 2,5 ans de travaux (9 mois de retard) pour la construction des deux nouvelles ailes et la rénovation du bâtiment Sintra, l'école a a officiellement été inaugurée en présence de plusieurs dizaines de parents et de la Musique de la Garde. Les 520 élèves et leurs 45 professeurs peuvent maintenant l'investir même si certaines classes sont déjà dans les nouveaux bâtiments depuis janvier de cette année. Bientôt, ce seront 750 élèves qui y seront scolarisés.

Le dossier s'est révélé ardu à cause des procédures, des difficultés du marché, des prix qui s'envolent, de la fatigue du personnel communal, de l'inquiétude des parents et des travaux qui n'ont pas facilité la vie de l'école, de sa directrice, de ses professeurs et de ses élèves.

DSC_0322.JPGDSC_0332.JPG

"Après 2,5 années de travaux et un budget de 10 millions d'euros subsidié à 60% par la Fédération Wallonie-Bruxelles, l'école de Mont-Saint-Jean est prête à accueillir 750 élèves dans un enseignement d'excellence et de qualité" a déclaré la bourgmestre avant de céder la parole à l'actuel échevin de l'enseignement Brian Grillmaier.

"C'est vrai que j'ai un peu été jeté dans le dossier il y a trois ans, reconnaît ce dernier. Ce qui était primordial pour nous pendant le chantier, c'était la sécurité des 500 élèves et le bien-être des professeurs."

"Heureuse de pouvoir à nouveau me consacrer à mon métier"

DSC_0341.JPGContenant son émotion, la directrice de l'école de Mont-Saint-Jean a clos les allocutions : "C'est la fin d'un long chemin pour cet établissement dont je suis très fière. Merci aux équipes qui ont assumé les fantaisies et desiderata de chacun. L'ouverture de la cour de récréation a été un soulagement pour tous même s'il reste encore des aménagements et des surprises à venir. J'ai vécu intensément cette construction mais je suis heureuse de pouvoir à nouveau me consacrer à mon métier."

DSC_0344.JPG

Les autorités et les parents présents ont ensuite visité, élogieux, les locaux nouveaux ou rénovés. Les nouvelles ailes B et C sont des bâtiments passifs tandis que l'aile Sintra rénovée est dite basse énergie. Les classes sont lumineuses et la salle des professeurs et sa petite cuisine donnent satisfaction. Dans la cour de récréation, le séquoia a été préservé, des jardinets ont été aménagés et deux préaux ont été construits.

DSC_0388.JPGDSC_0366.JPGDSC_0386.JPGDSC_0373.JPG

Une réalisation réussie

Au global, cette réalisation est une belle réussite tant sur le plan fonctionnel qu'architectural même si ce certains n'apprécient pas trop le parallélépipède rectangle de la salle de gymnastique qui surplombe le trottoir de la chaussée de Bruxelles.

DSC_0392.JPG

Il ne reste plus qu'à installer des jeux dans la cour, à adapter la cuisine puisque 250 élèves supplémentaires vont arriver et à rénover l'aile historique de l'école.

Cette découverte donne méchamment envie de retourner sur les bancs de l'école. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

DSC_0395.JPG

7 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Evénements, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Des écoles neuves c'est très bien. Mais 750 élèves ça fait un peu usine, non ? Encore plus de circulation sur la chaussée...

  • Je preferais la petite ecole ou so nt alles mes 3 enfants.. Ceci est tres beau architecturalement parlant, mais 750 enfants... Cela veut rivaliser avec la vallee bailly et le college.. Ceci dit, esperons. Que la qualite de l enseignement des annees 80 soit toujours d actualite, malgre les pactes en tous genres imposes aux enseignants...

  • Je preferais la petite ecole ou so nt alles mes 3 enfants.. Ceci est tres beau architecturalement parlant, mais 750 enfants... Cela veut rivaliser avec la vallee bailly et le college.. Ceci dit, esperons. Que la qualite de l enseignement des annees 80 soit toujours d actualite, malgre les pactes en tous genres imposes aux enseignants...

  • Dommage que le personnel communal, dont certains comme la directrice Mme Gilissen qui a lancé l'immersion en 2003 et qui a travaillé pendant près de 40 ans dans cet établissement, n'ait pas été invité !

  • Je tiens à vous rassurer en vous disant que je n'ai pas non plus reçu d'invitation alors que j'y ai travaillé plusieurs années De plus j'ai réalisé un film vidéo en 2000 concernant une journée spéciale sur l'histoire de l'école en général avec la collaboration intensive de tout le personnel et qui a été relayée par RTL ainsi que dans des journaux

  • Personnellement je n'apprécie pas du tout ce mélange de matériaux et de couleurs, cela ne ressemble pas à grand chose ! Par contre, je pense que l'intérieur est très beau et que la qualité de l'enseignement sera à la mesure de l'esthétique intérieur...

  • Superbe, belle école, nos petits bouts y seront bien

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel