| SCOOP | Putsch sur le champ de bataille de Waterloo !

Lundi soir, l'intercommunale Bataille de Waterloo 1815 a réuni son assemblée générale après les élections de mai 2019

L'intercommunale est la propriétaire des biens immobiliers du champ de bataille de Waterloo dont elle assure l'entretien. C'est la Brainoise Nathalie du Parc (MR) qui en est la présidente depuis huit ans.

Qui en était la présidente, convient-il d'écrire depuis lundi soir. Nathalie du Parc a en effet été littéralement blackboulée de son mandat par l'assemblée générale de l'intercommunale qui a mis l'échevine brainoise Chantal Versmissen (MR) au pouvoir.

"Ma tête était mise à prix"

Pour le moins remontée, Nathalie du Parc réagit : "Cela fait un petit temps que j'entends que ma tête est mise à prix. Je dois prendre trop de place pour certains. Je ne sais pas qui voulait ma peau mais je soupçonne... (elle cite une institution et une personne qu'elle nous demande de ne pas révéler)."

"De sacrées responsabilités" pendant huit ans

Nathalie du Parc DSC_0352c.jpg

"Durant ma présidence, poursuit-elle, j'ai eu de sacrées responsabilités : la gestion de vastes chantiers en tant que maître d'ouvrage ; la recherche de sponsors belges et britanniques pour la rénovation de la ferme d'Hougoumont pour laquelle il fallait trouver d'urgence l'argent pour débloquer les subsides wallons ; le départ de Culturespaces en 2013 et la reprise de la gestion complète du site ; le bicentenaire de la bataille et enfin l'appel d'offres et l'attribution de la concession commerciale et touristique du site. Un boulot monstre et rémunéré... 1000 euros bruts par mois !"

Les principales difficultés à résoudre durant la présidence de Nathalie du Parc furent, selon ses dires, des timing très serrés, certaines difficultés techniques sur les chantiers comme la découverte d'amiante dans l'hôtel du Musée, la reprise de la gestion complète du site après le départ de Culturespaces, le bicentenaire en 2015 et les exigences en matière de sécurité et d'accueil au Mémorial 1815. 

"Je n'ai aucun regret car j'ai une propension à voir le bon côté des choses, conclut Nathalie du Parc. Pendant mon mandat, j'ai connu le plus dur mais aussi le meilleur." 

Ni échevine ni présidente

En attendant, le jeu de chaises musicales politiques continue : l'échevine brainoise Chantal Versmissen étant montée décembre 2018 au Parlement wallon pour suppléer le départ de Jordan Godfriaux devenu bourgmestre de Perwez, son échevinat avait été attribué à Nathalie du Parc.

Non réélue au Parlement wallon, Chantal Versmissen a récupéré son poste d'échevine comme convenu. Et donc, après avoir été échevine intérimaire ("C'était un CDD"), Nathalie du Parc perd maintenant la présidence de l'intercommunale Bataille de Waterloo 1815.

Interrogée, la toute nouvelle présidente de l'intercommunale Bataille de Waterloo 1815, Chantal Versmissen, s'est montrée réservée : "Le changement à la tête de l'institution  vient de se produire et il est trop tôt pour définir les lignes directrices de ma présidence. De toute façon, Nathalie reste administratrice et m'assistera dans ma prise de fonction."

Shocking !

Que pense Chantal Versmissen par rapport au fait que Kléber Rossillon, le nouvel opérateur commercial et touristique français du champ de bataille, a rebaptisé le Mémorial 1815 en Mémorial de Waterloo 1815 dans sa documentation et sa communication ? "En tant que Brainoise, je suis choquée car la commune de Braine-l'Alleud s'est beaucoup investie pour associer son nom au champ de bataille."

Chantal Versmissen-Sollie B9717860608Z.1_20181207131012_000+GSKCILUG2.1-0.jpg

Il y a quelques jours, la directrice de Kléber Rossillon, Catherine Coste, justifiait le nouveau nom attribué au Mémorial 1815 : "C’est la bataille de Waterloo qui est connue mondialement, pas 1815 seul. C’est un fait, nous n’y pouvons rien. Ce n’est qu’une question de notoriété, rien d’autre."

Décidément, la bataille de Waterloo s'éternise sur le champ de bataille de Braine-l'Alleud. Ou l'inverse, on ne sait plus finalement... Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

4 commentaires Catégories : Bataille de Waterloo, Culture et histoire, Politique, SCOOP ! Imprimer

Commentaires

  • Il est devenu bien triste le nouveau site... Impossible de monter au Lion avec ses enfants sans devoir payer l'intégralité du musée. Un seul établissement Horeca avec des prix astronomique.
    On visite une fois et on n'y revient plus... Peut-être s'inspirer d'autres sites (Arromanche, etc...)

  • Bien d'accord avec vous, Monsieur. Mes petits-enfants sont très tentés par la butte sans pour cela être déjà intéressés par le musée.. C'est un non-sens de ne pouvoir faire l'un sans l'autre, comme nous l'avons pu depuis la nuit des temps. De plus, il me semble qu'il n'existe plus de conditions pour les habitants de Waterloo. .Du coup, nous allons ailleurs...

  • Cette dame a reçu un salaire de 1000 euros brut par mois..... Je pense qu'elle a oublié quelques 0

  • WATERLOO morte plaine ………………… triste ,triste...……………...Avant K. il y avait de l 'animation ,maintenant morte plaine . R.I.P.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel