La vie est démente au Chenois (Waterloo) !

Une bande d'une douzaine d'individus hante le quartier du Chenois à Waterloo

Avec sa camionnette, ses caméras et ses micros, l'équipe a tourné ce mercredi sous une chaleur intense une scène de leur film sur la place Capouillet, par ailleurs objet d'un projet immobilier et d'aménagements urbanistiques dont on reparlera bientôt.

Après plusieurs courts-métrages, Raphaël Balboni et Ann Sirot ont franchi le cap et réalisent leur premier long-métrage. Lui a étudié à l'IAD, elle est ingénieur et tous deux ont remporté le Magritte du court-métrage de fiction en 2018 pour Avec Thelma.

Film 67097312_2411759418901071_1024886283245191168_n.jpg

Les réalisateurs Ann Sirot et Raphaël Balboni

"Nous sommes venus tourner à Waterloo pour la simple raison qu'un ami nous prête aimablement sa maison, explique Raphaël Balboni. Après des repérages, nous tournons certaines scènes dans la commune."

Une approche tragi-comique de la maladie

Film 67063061_475367083250150_3412101940417396736_n.jpg

Le titre de leur film, dont le duo de réalisateurs est aussi scénariste, est Une vie démente. C'est l'histoire d'un couple qui est confronté à la maladie. La mère de l'homme est en effet atteinte de démence dégénérative qui l'amène à avoir un comportement particulier et parfois drôle et à commettre des actes incongrus que le couple doit gérer.

Film 67266495_2496689807225854_7886452471134945280_n.jpg

Les acteurs principaux sont Jo Deseure, Jean Le Peltier et Lucie Debay. Destiné tant au grand qu'au petit écran, Une vie démente devrait sortir en 2020. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Culture et histoire, Dans les quartiers, Loisirs et temps libre Imprimer

Commentaires

  • c'et très bien mes il seras temps de construire des logementsociale

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel