Projet immobilier Château de la Rose : préoccupations des habitants et réponses du promoteur !

Lundi soit s'est tenue la réunion d'information sur l'étude d'incidences sur l'environnement du projet immobilier dit du Château de la Rose

Plus de 70 personnes avaient rejoint la salle paroissiale Notre-Dame dans le quartier du Chenois à Waterloo. La réunion d'information du public préalable à l'étude d'incidences sur l'environnement (EIE) fait partie du processus administratif du projet.

P1040344.JPG

Elle sera suivie par l'EIE proprement dite, l'intégration, l'intégration des recommandations de l'EIE dans le projet immobilier, la demande de permis, l'enquête publique, l'instruction administrative du dossier et finalement la décision du Collège communal de Waterloo.

Aucune décision à ce jour

La présence d'un membre du Collège communal étant obligatoire, c'est l'échevine de l'urbanisme Célinie Leman qui a présidé la réunion : "C'est une présidence honorifique car aucune décision n'est prise à ce jour. Un PV de la réunion sera à disposition des habitants au service urbanisme de la commune."

P1040307.JPG

Au centre, l'échevine Célinie Leman

Le bureau CSD Ingénieurs, agréé par la Wallonie, choisi (et payé) par l'auteur du projet Bouygues Immobilier Belgium réalisera l'étude d'incidences sur l'environnement (sol, air, eau, climat, milieu biologique, paysage et patrimoine, urbanisme et aménagement du territoire, mobilité, déchets, santé et sécurité, aspects socio-économique, acoustique, cadre de vie et voisinage) et fera recommandations.

A l'aide d'un slideshow, un représentant de Bouygues Immobilier Belgium a ensuite présenté l'évolution du projet depuis ses débuts :

http://chateaudelarose.be/storage/medias/20200120_PresentationRIP.pdf

A la suite de la réunion et des ateliers publics de 2019, le projet a évolué : le nombre (passé de 170 à 144) et le gabarit des logements sont réduits, le parc traversant est agrandi à 1,30 hectare, les parkings sont majoritairement souterrains et le jardin entourant le château de la Rose est mieux mis en valeur.

Rose plan 2.JPG

Cliquez sur les images pour les agrandir

Plus de questions que de réponses

L'assistance a ensuite pu exprimer ses remarques et poser une série de questions auxquelles ont répondu les représentants de Bouygues Immobilier Belgium et de CSD Ingénierie :

Question / remarques : Qu'en est-il des sorties pour autos sur la chaussée Bara ?

Réponse : A voir dans l'étude d'incidences sur l'environnement (EIE).

Y aura-t-il des panneaux solaires ? Quelle sera la performance énergétique des bâtiments ? Y aura-t-il des bâtiments zéro énergie ?

A priori oui, il y aura des panneaux solaires. L'aspect énergétique sera aussi à voir dans l'EIE.

Y aura-t-il des stations de recharge pour voitures électriques ?

Les parkings seront équipés pour charger les voitures électriques.

La pièce d'eau centrale aura-t-il une couverture arborée ? Sera-t-elle perméable ?

Plusieurs techniques sont possibles pour maintenir son niveau d'eau. Nous y prêtons attention.

Qu'est-ce qu'une conciergerie connectée ?

Elle permettra aux habitants d'avoir accès à la gestion des différents immeubles et de pouvoir échanger.

Une liaison vélo avec la gare de Waterloo est-elle prévue ?

Pourrait-on envisager la construction d'une piste cyclable le long du chemin de fer jusqu'au pont de la rue Ma Campagne ?

Pour la mobilité lente, il faut aménager une piste piétonne et cyclable reliant le site à la gare.

Le site est à trois minutes en vélo de la gare. Une piste cyclable le long de la voie ferrée  ou sur la voirie doit se régler à un niveau plus large. Des emplacements pour vélos sont prévus sur le site qui sera traversable en vélo.

Quelle est l'incidence du projet sur la rue Emile Dury déjà considérée comme une autoroute urbaine ?

Comment intégrer ce projet immobilier dans le schéma de développement communal et le plan communal de mobilité (PCM) ?

Les automobilistes empruntant la rue Emile Dury n'ont rien à y faire. C'est seulement un itinéraire pour contourner le centre-ville. Il faut installer un système pour sécuriser la sortie des autos depuis le parking souterrain qui débouche sur la rue Emile Dury.

Il faut prêter attention aux longs semi-remorques de l'entrpôt du Bon Repos qui effectuent des manoeuvres sur la rue Emile Dury.

Le carrefour formé par les rues Saint- Germain et Emile Dury doit être sécurisé.

Comment garantir que le site restera public et ne sera jamais fermé ? 

La mobilité sera envisagée au sens large (carrefours, congestion, ...) dans l'EIE. Le bureau CSD Ingénierie fera évidemment des propositions d'aménagement pour les voitures, les vélos et les personnes à mobilité réduite (PMR).

Comment limiter l'impact sonore des trains généré par les nouveaux immeubles sur les habitations de l'autre côté du chemin de fer ?

Le bureau CSD Ingénierie va étudier les aspects acoustiques et les effets de la réverbération du bruit des trains.

Le parc n'est pas un îlot de biodiversité : il faut plus d'arbres et d'espaces non entretenus.

On va intégrer sur le site du projet des zones pas trop aménagées, des prairies en fauche tardive et une plaine de jeux.

A Waterloo, chaque ménage possède deux voitures en moyenne. Le projet prévoit 144 logements, ce qui fait +/- 300 voitures appartenant aux nouveaux résidents. Or, 159 parkings souterrains destinés aux résidents sont annoncés. Où allez-vous mettre les +/- 150 voitures pour lesquelles il n'y a pas de parkings souterrains ?

Comment toutes ces voitures supplémentaires vont-elles s'intégrer dans le trafic existant sauf à percoler dans les petites rues du Chenois ? Vous devez viser 100 logements maximum.

144 logements supplémentaires, c'est plus une invasion qu'une intégration.

Rose plan 3.JPG

Le stationnement sera étudié dans l'EIE. Si on conserve deux ou trois voitures par ménage, il y a effectivement un problème mais on peut penser qu'on va se déplacer autrement à l'avenir. Le nombre de voitures et la sécurité routière sont des préoccupations à étudier dans l'EIE. La solution n'est pas intégralement dans le projet mais aussi dans le plan communal de mobilité.

Concernant la densité, si on construit moins de logements, cela va augmenter le prix de chaque logement car l'auteur du projet immobilier a aussi ses propres attentes.

Il faut construire des logements R+1 (rez-de-chaussée + 1 étage) avec des toits à double versant comme les maisons du Chenois.

Dans la rue Emile Dury, nous reproduisons des petits ensembles de maisons un peu en recul pour faire de la place au trottoir. On peut avoir une réflexion sur les toitures à double versant.

Combien de temps durera le chantier ? Où se situent les entrées et sorties des camions ?

Le chantier durera entre deux et trois ans. Les entrées et sorties de camions seront indiquées dans l'EIE.

Quel sera le rôle du château de la Rose ?

Il est devenu une partie du projet mais sa fonction n'a pas encore été définie. Il sera accessible au public (horeca, associations, ateliers, ...).

Qu'en est-il de l'arrêt RER Bara ?

Cet arrêt n'est pas une mauvaise idée mais la gare de Waterloo est proche du site.

A quels prix seront les futurs logements ? A prix modérés (ce qui signifierait moins de voitures) ?

La grille tarifaire des logements n'est pas encore établie. Il ne s'agit pas d'un projet de super luxe mais il faut de la diversité.Rose plan 4.JPG

 

Dossier à suivre

On le constate, pas mal de points évoqués par les habitants doivent encore être abordés par l'étude d'incidences sur l'environnement qui contiendra des recommandations non contraignantes. Ces dernières seront-elles pertinentes ? Lesquelles seront réalisées d'emblée par l'auteur du projet ?

Quelle sera la décision de la commune sur le projet en lui-même ? Si le projet se concrétise, la commune prendra-t-elle en compte et/ou imposera-t-elle des recommandations à Bouygues Immobilier Belgium ? Faut-il s'attendre à des recours de l'une ou l'autre partie ? L'avenir le dira. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Entreprendre - Immobilier Imprimer

Commentaires

  • Pour le parking, il ne faut pas simplement prévoir un garage dans chaque maison et une zone libre pour se garer devant ?

  • @Thierry
    C'est ce que la commune impose aux particuliers qui construisent des nouveaux logements.
    Bouygues n'est pas un particulier ...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel