Le MR de Waterloo a échangé ses voeux au Waterloo Tennis !

La section MR de Waterloo s'est rassemblée vendredi dernier au Waterloo Tennis pour ses voeux de nouvel an

Dans l'assistance d'environ 110 personnes, on reconnaissait plusieurs personnalités libérales des communes environnantes ou de la province du Brabant wallon dont le frère du président du Conseil européen Charles Michel.

Mathieu Michel, président du Collège provincial du Brabant wallon était en effet présent aux côtés de Jean-Paul Wahl, député wallon et président de la fédération MR de la province, Sybille de Coster-Bauchau, députée wallonne et bourgmestre de Grez-Doiceau, Chantal Versmissen-Sollie, échevine de Braine-l'Alleud, Nicolas Janssen, député wallon de La Hulpe et Olivier Maroy, ancien journaliste de la RTBF devenu député wallon.

Projets réalisés ou en cours

P1040270a.jpgComme il se doit, la députée fédérale-bourgmestre de Waterloo Florence Reuter est montée sur le podium et a déclaré en substance : "A Waterloo, notre majorité ne fait que se renforcer. Depuis un an, pas mal de projets ont été réalisés ou sont en ordre de marche : le son et lumière du marché de Noël, les rénovations prévues de la chaussée de Tervueren, de la chaussée Bara et des trottoirs de la chaussée de Bruxelles dans le centre, la future académie de musique à Argenteuil et la place Capouillet au Chenois. Les habitants du Chenois qui oseraient dire que leur quartier est oublié, je les attends de pied ferme. Pour ces projets, notre directeur financier est toujours là pour veiller au grain.

Je salue nos commerçants de proximité. On veut pérenniser l'attractivité de notre centre-ville. Waterloo va continuer à prospérer avec ses partenaires à la province du Brabant wallon et à être une commune où il fait bon vivre. Merveilleuse année 2020 à tous."

Jean-Paul Wahl a pris le relais : "La fonction de bourgmestre est de plus en plus complexe, celle des échevins aussi. A Waterloo, vous êtes en de bonnes mains."

P1040280a.jpgMathieu Michel : "Le Brabant wallon fonctionne bien mais ce n'est pas une raison pour se reposer. Tous les territoires qui ont prospéré ont parfois connu une baisse de régime comme en Hainaut et à Liège."

"Impératifs économiques et écologiques sont complémentaires"

P1040283a.jpgC'est à Janusz Linkowski, conseiller communal et président des jeunes MR de Waterloo, qu'est revenue la clôture de la partie officielle de la réception : "La jeunesse MR est engagée et ne demande qu'à prendre le pouvoir. Nos citoyens attendent que la politique se fasse autrement. Waterloo est engagée sur la voie du développement durable. Les impératifs économiques et écologiques sont complémentaires. La participation citoyenne permet à chacun de s'engager."

Le temps était venu pour les sympathisants de la section locale du MR de boire un verre agrémenté de zakouskis. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

5 commentaires Catégories : Politique Imprimer

Commentaires

  • La bourgmestre affirme que sa "majorité ne fait que se renforcer"... C'est inacceptable ! Il y a un déni de démocratie à Waterloo... En effet, la seule conseillère communale Défi passe au MR et confisque son mandat. A cause d'elle, les électeurs Défi qui n'ont pas voté MR ne sont désormais plus représentés au conseil communal ! Et madame Reuter ose affirmer que sa majorité se renforce... en syphonant le peu d'opposition qu'il reste à Waterloo !

  • Vous avez tout-à-fait raison, Edgar. La bourgmestre Reuter ne manque pas de toupet, quand on voit comment elle est arrivée à renforcer sa majorité. Oui, c'est un déni de démocratie. Comme il ne reste que 3 Ecolos que personne n'écoute , rendant furieux un élu qui a démissionné et un CDH , on aurait tous du démissionner , ce qui aurait permis au MR de Waterloo d'être la première dictature du pays . Mais le combat n'et pas terminé !!

  • Très perplexe devant les ambitions de la majorité. A peine entamée sur le cœur de ville , la zone d'enjeu communal et la place Capouillet, la discussion se déplace vers les terrains au-delà du Ring. Y-at-il quelqu'un qui évalue financièrement chacun de ces projets pour les futures mandatures?Notre commune se concentre soit sur son passé et sa Bataille, soit sur son futur et ses batailles de prestige. Pourrait-on s'occuper du présent, des trottoirs, des affaissements de chaussée, de la maison citoyenne, de la création de systèmes séparatifs pour les eaux usées, de la précarité réelle, de la diversité, de la maintenance de l'espace public,des logements sociaux, de la circulation des budgets dans le paracommunal , bref des enjeux quotidiens d'une cité qui abrite des citoyens ? J'en demande sans doute trop, c'est pas dans les priorités. Merci d'avance.

  • Bonsoir Paul. tu as tout-à-fait raison. Il y a plus urgent à faire que d'écouter les idées pharaonesques non calculées avec justesse par notre bourgmestre. Je te contacterai dans les prochains jours. Bien à toi .

  • Mais, Monsieur, il n'y a pas de pauvreté ni de "besoins" à Waterloo (dixit les "oeuvres locales).
    C'est pourquoi, lors de mon dernier déménagement, au lieu de DONNER tout ce que j'avais trié, je me suis rendue au parc à containers pour y faire un DON magistral ....

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel