En deux ans, l'épicerie coopérative WooCoop a réuni près de 280 coopérateurs !

WooCoop a vu le jour le 19 décembre 2017 dans la rue Bruyère Saint-Jean dans le quartier du Chenois à Waterloo

Une quinzaine de citoyens waterlootois ont porté sur les fonds baptismaux le projet d'épicerie coopérative "dont le but est de permettre aux citoyens de se reprendre en main par rapport à l'industrie agro-alimentaire qui essaie de nous faire avaler n'importe quoi", disait un de ses initiateurs à l'époque.

Les valeurs de la WooCoop sont centrées sur les aspects durable et participatif : donner accès à une alimentation durable et saine à tout le monde, encourager l'économie locale, réduire l’empreinte carbone, renforcer la cohésion sociale, sensibiliser les gens sur les choix de consommation, pratiquer des prix équitables envers les producteurs locaux et lutter contre le gaspillage.

P1030343.JPG

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'initiative remporte un succès croissant : les 148 coopérateurs du début sont rapidement devenus 200 et approchent aujourd'hui les 280.

Plus d'espace, plus de choix

Autre évolution significative : l'épicerie coopérative a quitté son premier local de la rue Bruyère-Saint-Jean pour emménager dans un espace beaucoup plus grand au 55 de l'avenue des Pâquerettes.

P1030338.JPG

Etre coopérateur de la WooCoop implique d'être à la fois copropriétaire, travailleur et client de la société coopérative à responsabilité limitée. Celle-ci est gérée par divers organes et cellules en charge de certaines tâches.

Si vous voulez en savoir plus, regardez la présentation très complète ci-dessous (cliquez sur le petit carré avec les flèches en bas à droite de l'image) :

 

Vous pouvez aussi consulter le site internet et la page Facebook de la WooCoop. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

P1030317.JPG

2 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Entreprendre - Immobilier, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Peut-on être coopérateurs sans travailler ?
    J'ai des problème de dos donc pas se baisser, ni porter .
    Mais votre concept m'intéresse

  • Mais bien sûr. Je suis dans le même cas que vous et cela n'empêche nullement de participer à d'autres tâches pour mener à bien notre magnifique projet. Chacun peut apporter sa pierre à l'édifice !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel