Gare de Waterloo : la moitié du nouveau couloir a été poussée sous les voies de chemin de fer !

Ce week-end des 8 et 9 février 2020, Infrabel s'affaire à placer un tronçon du nouveau couloir sous voies à la gare de Waterloo

Samedi, la première moitié du nouveau couloir a été poussée en cinq heures sous la ligne de chemin de fer 124 reliant Bruxelles à Charleroi, à une trentaine de mètres au nord de l'actuelle gare.

C'est pourquoi la circulation ferroviaire est totalement interrompue entre Bruxelles-Midi et Braine-l'Alleud pendant deux jours depuis vendredi soir à 23h40 jusqu'à ce lundi matin à 5h40. Des bus de remplacement ont été prévus par la SNCB pour transporter ses voyageurs.

P1040497.JPG

Une structure de 360 tonnes de béton

Dans un premier temps, les équipes d'Infrabel ont enlevé une portion des rails et excavé la terre en-dessous de ceux-ci pour préparer la mise en place du demi- couloir sous voies.

Cette structure de 360 tonnes, de 13,5 mètres de long et de 7 mètres de large a été préalablement construite à côté de son emplacement définitif.

P1040483.JPG

Ce samedi, entre 12 et 17 heures, deux puissants vérins l'ont lentement poussée à même la terre sur une distance de 21 mètres jusqu'à son emplacement définitif sous les deux voies actuelles. Quelques dizaines d'habitants, la députée-bourgmestre Florence Reuter et l'échevin de la mobilité Cédric Tumelaire ont assisté à l'opération.

P1040521.JPG

P1040515.JPGP1040530.JPG

Le reste du week-end sera consacré à remblayer et à compacter la terre et le ballast au-dessus de cette structure avant de reposer les rails. A cet endroit, la vitesse des trains sera légèrement limitée pendant 15 jours, le temps que l'assiette et le ballast des voies soient stabilisés.

L'autre moitié du couloir sera construite directement sur son emplacement définitif sans devoir y être poussée cette fois. Elle sera située sous les deux nouvelles voies qui nécessiteront la destruction de la gare.

Selon l'ingénieure d'Infrabel qui dirige le chantier, le nouveau couloir sous voies devrait être complètement achevé en septembre 2020. Il permettra aux piétons et aux cyclistes de passer sous la ligne de chemin de fer et aux passagers d'accéder aux quais de la nouvelle gare via des rampes accessibles aux personnes à mobilité réduite et des escaliers.

Par ailleurs, on a appris qu'une piste cyclable sera construite parallèlement entre les drèves du Garde et des Chasseurs à l'ouest de la ligne ferroviaire.

Reconstruction du pont de la drève des Chasseurs

Profitant de la coupure totale de ligne pendant ce week-end, Infrabel pose aussi des poutres de 23 mètres pour reconstruire le pont, plus long et plus large, de la drève des Chasseurs à 1,5 kilomètre au nord de la gare de Waterloo. Cet ouvrage avait été démoli en automne 2019 (voir article ici). Le nouveau pont de la drève des Chasseurs devrait être accessible en juin 2020.

Tronçon par tronçon

La construction du RER a été relancée en mars 2018 sur la ligne 161 Ottignies-Bruxelles et en février 2019 sur la ligne 124 Nivelles-Bruxelles. Infrabel et la SNCB ont décidé de travailler désormais tronçon par tronçon. L'utilisation des quatre voies sur les cinq kilomètres entre Waterloo et Braine-l’Alleud ainsi que l’ouverture de l'arrêt Uccle-Moensberg sont prévues à l’horizon 2025. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

P1040527.JPG

2 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Un fort beau travail d'ingéniérie. Bravo à Infrabel.

  • C'est surtout Besix qui a fourni le plus gros travail ,Infrabel s'occupant des voies et du ballast

Les commentaires sont fermés.