30 km/h à Waterloo : dans certains quartiers ou carrément dans toute la commune ?

Les Waterlootois étaient conviés à une réunion publique sur la mobilité le 11 février dans la salle Jules Bastin

Thème général de la soirée voulue par l'échevin de la mobilité Cédric Tumelaire : une mobilité maîtrisée pour des quartiers apaisés avec plusieurs aspects : baisse du trafic de transit, réduction de la vitesse, diminution du bruit, encouragement des modes doux et amélioration des déplacements des PMR (personnes à mobilité réduite).

P1040673.JPG

Après l'introduction de l'échevin qui a rappelé aux 200 participants qu'on ne parlait que de mobilité durant la soirée, Pierre Tacheron, directeur du bureau d'études Transitec également impliqué dans le masterplan du centre-ville, a présenté une série de slides (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :

P1040681.JPGP1040682.JPGP1040686.JPGP1040690.JPGP1040691.JPGP1040693.JPGP1040695.JPGP1040697.JPGP1040699.JPG

Plaidoyer pour le 30 km/h

P1040666.JPGComme on peut le constater, l'exposé de Pierre Tacheron s'apparentait plus à un plaidoyer en faveur de quartiers ou d'une ville à 30 km/h qu'à une objectivation de la problématique globale de la mobilité. "La stratégie est de ralentir les autos en amont des centres-villes où tout le monde s'agglutine. Si on décide d'appliquer le 30 km/h, il convient de simplifier la signalisation pour apaiser le trafic. Moins il y a de panneaux, plus l'automobiliste se sent en insécurité et plus il se calme au volant, a-t-il  expliqué. D'autre part, il faut éviter les sens uniques car ils ont pour effet d'augmenter la vitesse."

Honnête, l'échevin Cédric Tumelaire a lancé l'échange avec le public en reconnaissant que, malgré tous les aménagements réalisés dans le quartier de l'avenue Marie-Louise, le transit y reste important avec beaucoup de séquences freinages/accélérations. Par contre, dans l'avenue des Petits Champs, les résultats sont meilleurs grâce aux trottoirs à haute bordure et à l'allongement des bandes de stationnement.

Les échanges public-experts

P1040705.JPGP1040709.JPG

 

Public : La nouvelle drève du Triage attire les automobilistes depuis Braine-l'Alleud via la chaussée Bara, la rue Emile Dury, les avenues Florida et Beau Séjour. Je suis aussi favorable aux sentiers et aux pistes cyclables.

Cédric Tumelaire : D'où l'importance de l'effet "porte". Il convient effectivement de favoriser les modes doux.

Public : Pour limiter la vitesse, il faut que les voitures se garent sur la chaussée et non sur les trottoirs.

C. Tumelaire : Les premiers acteurs de la mobilité sont les automobilistes, pas la police ni la commune.

Commissaire Michel Vandewalle : Même si le stationnement sur les trottoirs est repris dans le règlement général de police, la police n'est pas obligée de verbaliser. Verbaliser le mauvais stationnement est une priorité seulement au centre-ville, dans les quartiers de Joli-Bois et de la gare. Je préfère faire de la prévention avant de verbaliser.

P1040663.JPG

Public : Généraliser le 30 km/h dans les zones résidentielles est une évidence. Dans l'avenue Marie-Louise, les aménagements n'ont rien arrangé : la situation est pire qu'avant et l'agressivité a augmenté. Je n'ai pas vu beaucoup de contrôles policiers. Quand je roule à 30 km/h dans l'avenue, je reçois des coups de klaxon et des appels de phare.

Public : Je suis 100% en faveur des zones 30. Que va-t-on faire pour augmenter les déplacements en vélo ?

C. Tumelaire : A la commune, outre la limitation de la vitesse, il y a une réflexion vélo.

Public : Dans beaucoup de quartiers résidentiels, il n'y a pas de trottoir. A l'allure où la commune les construit, ça prendra 50 ans. Par ailleurs, dans mon quartier de l'avenue du Printemps, aucune voiture n'est garée sur la rue.

C. Tumelaire : C'est une conséquences des années 1960-1970 et leur slogan Ma voiture, c'est ma liberté. Je rappelle cependant que l'entretien et la réparation des trottoirs sont à charge des riverains, pas de la commune.

Public : Il n'y a pas de trottoirs qui mènent aux arrêts des Proxibus et les arrêts sont boueux.

Public : Il faut davantage contrôler le respect des panneaux Excepté circulation locale.

C. Tumelaire : On a besoin de vous, automobilistes, pour influencer les applications mobiles de navigation comme Waze, TomTom ou Google Maps.

Commissaire : Le non respect des panneaux Excepté circulation locale a le plus faible indice judiciaire. Et si l'automobiliste rouspète, la justice classe l'infraction sans suite.

Consultant Pierre Tacheron : En Flandre, on place des caméras avec reconnaissance de plaque dans les rues Excepté circulation locale. En cas d'infraction, la police envoie d'abord un avertissement à l'automobiliste, puis, en cas de récidive, une amende de 110 euros.

Public : Sur la chaussée de Bruxelles où nous habitons depuis peu, est-il prévu de placer des chicanes, des radars-tronçons et des passages pour piétons car la vitesse et le bruit de la circulation sont très élevés, notamment la nuit ?

C. Tumelaire : On a déjà travaillé sur le gabarit de la chaussée de Bruxelles en la réduisant à deux bandes de circulation avec une bande centrale pour tourner à gauche.

Commissaire : Des quotas de sanctions en cas d'excès de vitesse sont imposés par le procureur du Roi. La Wallonie a pris un décret pour que les excès de vitesse inférieurs à 30 km/h soient régionalisés, ce qui permettrait au lion de rugir plus fort.

P. Tacheron : Dans le même décret, les excès de vitesse inférieurs à 20 km/h pourront être verbalisés par la police locale.

Public : Quelle est l'influence d'une Ville 30 sur le temps de déplacement des travailleurs ?

P. Tacheron : Aux Pays-Bas, on a calculé que la capacité maximale d'une autoroute en nombre de véhicules est obtenue lorsque la vitesse est de 50 km/h. Aujourd'hui, l'heure de pointe des automobilistes nivellois qui travaillent à Bruxelles est 5-6 heure du matin. Dans les quartiers, une zone 30 permet de fluidifier le trafic.

Public : Le transit pose problème. Il faut travailler sur la fluidité, mettre des sens uniques autour du centre-ville et diminuer la visibilité des automobilistes. Il faut aussi construire plus de pistes cyclables.

Public : Le maître-mot est le respect des limitations de vitesse. Les zones 30 doivent être accompagnées par des mesures dissuasives, des sanctions et une vision d'ensemble de la mobilité avec les communes voisines.

Public : A force de faire des aménagements dans certaines rues, on empêche les véhicules de secours de passer.

Public : On ne parle que de la mobilité de la voiture. Et les autres moyens de transport ? La bourgmestre aurait dit qu'il n'est pas nécessaire d'avoir plus de parkings pour vélos.

Public : Quelle est la définition de la circulation de transit ?

Public : Je voyage régulièrement au Grand-Duché de Luxembourg et en Allemagne pour mon travail. Pourquoi est-ce que chez nous, contrairement à ces pays, le piéton qui traverse une rue doit-il se sentir obligé de faire un signe de remerciement à l'automobiliste qui le laisse passer alors qu'il n'y a rien de plus normal ?

D'autres Waterlootois souhaitaient formuler des questions ou des remarques mais, respectant l'horaire annoncé, l'échevin de la mobilité a mis fin à la séance d'information peu avant 21 heures. Des habitants se sont dirigés vers la scène pour continuer la discussion avec les trois intervenants.

Bientôt le 30 km/h dans plusieurs zones à Waterloo, voire dans toute la commune hormis certains grands axes ? That's the question. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

19 commentaires Catégories : Dans les quartiers, Politique, Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • A croire qu'il n'y avait que des piétons dans cette réunion!
    Je regrette le rétrécissement de la chaussée de Bruxelles - d'autant qu'avec les camion de livraison celle-ci est souvent réduite à une bande. Le temps passé pour traverser Waterloo n'a fait que s'accroître depuis - non que la vitesse y était excessive auparavant, à mon sens, mais elle est à présent ridiculement basse.
    Par ailleurs, les chicanes de l'avenue Marie Louise et de l'avenue Bel Air sont dangereuses, de même que les dos d'âne de l'avenue d'Argenteuil.
    Les rues en sens unique mais à double sens pour les vélos sont aussi des hérésies, très dangereuses pour eux (voir l'avenue du Sagittaire, qui tourne, et où l'automobiliste qui descend ne voit le vélo qui monte qu'au dernier moment).
    Je précise qu'habitant Waterloo, je suis aussi bien piéton qu'automobiliste. Les deux ont des droits, me semblent-ils, mais ces derniers temps, l'automobiliste est sacrifié sur l'autel de la mobilité verte. Cela induit beaucoup de mécontentement, dont je ne suis pas sûr que la réunion que vous relatez ait été représentative. Mais je suppose que ceux qui ne font que traverser la ville n'ont pas été nombreux à y assister. Et puis, ils ne votent pas à Waterloo. Mais la taxe de circulation est valable pour toute le pays, non?

  • Tout à fait d'accord avec votre opinion .

  • Je souhaites sincèrement que ce genre de mesure soit prise et vite. 30km/h et diminution de la circulation de transit. J'habite Chemin des Noces et j'ai droits comme tout le monde à la quiétude et pas voir la rue se transformer en Chaussée de Bruxelles Bis parceque c'est le cas à présent.

  • Les gros changements à opérer et qui peuvent améliorer la situation : supprimer le grand bus gratuit presque toujours vide la journée - installer une carte de riverains pour le parking gare pour les habitants de Waterloo et les autres devront payer un abonnement pour y parquer tous les jours (ceci pour éviter que les autos de Braine ne viennent prendre les places des Waterlootois). - lancer une campagne qui obligerait les propriétaires de garages à y mettre leur véhicule, au lieu d'objets inutilisés (on doit slalomer dans les rues !) - repérer les motos bruyantes et les pénaliser.. Il est rarement possible de faire plus de 30 à l'heure à Waterloo !

  • Bien sympa l'idée de 30 km/h. Le problème est que les gens s'en foutent. Il n'est pas rare de voir des automobilistes rouler à du 90 k/h. La police n'est jamais active pour faire respecter cette règle, sans parler des zones 'circulation locale' où là aussi rien n'est contrôlé. A quoi bon mettre toutes ces plaques...

  • Bonjour à tous.
    Ils me font bien rire avec ce genre de réunion ne servant à rien du tout.
    Le public? des râleurs qui veulent retrouver le Wloo des années 60-70. J aimerais aussi mais le temps passe et on doit faire avec.
    Le 30 c'est juste impossible, dans les quartiers OK, je respecte toujours, mais sur grosse artère, laissons le 50 !! faut arrêter la les paranos du CO2, après ce sera quoi? plus de BBQ en été??
    J habite Florida, c'est vrai que le matin de 7h30 à 8h30 c'est non stop et c'est assez énervant, les vacances c'est le paradis, j'adore mon quartier et pour moi les solutions sont simples.
    Soit alterner des sens uniques et ou interdits, comme cela personne ne râle et chacun aura son lot d'avantages et inconvénients...
    ou alors faire comme à la Hulpe je pense une rue est fermée avec un sytème de carte à puce qui relève des clônes et les abaisse, comme cela le traffic de transit ou les non habitants ne passent pas.
    La photo de l'avenue florida me fait rire !! cette partie est condamnée et personne ne passe plus car la rue de ce coté est devenue piétonne, c'est un cul de sac...oui ca ce serait la solution, fermer totalement l'avenue florida par un sytème ingénieux !! pas compliqué !!
    et fini le transit, plus personne ne passera de Bara vers gare et chenois ni drève du triage...
    Il faut juste bloquer Florida depuis drève 10 mètres par un système intelligent et ou sens modifié 2x par mois.
    Les plots jaunes et bien MOCHES sont une honte à nos belles rues, du cheap vite fait pour faire bonne figure, qui ne sert à rien, à part énerver les gens qui font de belles accélérations pour passer en 1er
    Alors faites au moins des beaux bacs à fleurs, plus jolis que ce cônes attroces qui fait "cité pavillonnaires", ...quelle class sur l'avenue des chasseurs, plus belle rue de Waterloo !!
    Vraiment Mr Tumelaire si vous entreprenez qlq chose svp que ce soit utile et esthétique !!
    ET prenez en compte les avis des citoyens.

  • Tant qu'il n' y aura pas une contournement Nord de Waterloo ( Sud de Rhodes) entre la N5 (chaussée de Bruxelles) et le Ring Ouest ( à Dercheid) il y aura 40.000 véhicules / jour en transit qui passeront par le centre de Waterloo. Ce trafic de transit de même que le trafic local est en constante augmentation. Waterloo, suite aux nombreux lotissements et buildings bâtis les 30 dernières années, est devenue la ville la plus dense du Brabant Wallon ( 1.400h/km² contre une moyenne en BW de 400h/km²) et également la plus urbanisée ( plus de 50% du territoire!) ; Waterloo devra prendre rapidement des mesures drastiques et des investissements importants dans les mobilité pour rétablir la qualité de vie des résidents.
    Donc un centre ville à Waterloo "piétonnier" et non pollué ne sera possible sans des aménagements et des investissements très importants de toutes les mobilités et surtout les mobilités douces en plus du RER . Exemple : l’instauration de parkings gratuits de dissuasion et d'accueil « des clients des magasins » arrivant en périphérie de Waterloo sont nécessaires pour diminuer le trafic voiture "shopping" dans le centre notamment le Samedi ; des navettes gratuites seraient mises à disposition depuis les parkings extérieurs vers le centre. Les parkings dans le centre Waterloo resteraient gratuits pour les Waterlootois et payants et limités pour les habitants extérieurs à Waterloo de même qu’à la gare de Waterloo.
    Le développement de toutes les mobilité douces est nécessaire : piétonniers, sentiers, piste cyclables, bus électriques, navettes électriques, si nous souhaitons une circulation efficiente « en sécurité » pour tous et particulièrement pour les enfants et les seniors .
    Pour le liaisons vers les commune voisines , vers Bruxelles ou Louvain la neuve. Les transports en commun rapides , non polluants et en site propre sont indispensables outre le RER . Par exemple des bus en site propre sur la N5 jusqu’à Bruxelles par le N5 ( jusqu’à l’avenue Louise)ou su le Ring Ouest jusqu’à Groenendael, Léonard et les quatre Bras de Tervuren…). Un parking multimodal devrait être développé à hauteur de Waterloo Lion.
    Enfin le plan de mobilité communal de Waterloo actuellement , en révision doit être coordonné avec ceux des communes voisines notamment Braine l’alleud ( plus de 40.000 Habitants) qui développe actuellement plusieurs très gros lotissements

  • et les chefs de village, pris de folie(s) mégalomaniaque(s), veulent faire, du centre, un gd piétonnier :-/

  • Un grand piétonnier de Knokke à Arlon, à 20 km/h maximum. Ne riez pas, dans 20 ans, on y sera.

  • Waterlootois, je suis demandeur de garder un bon nombre de rues à 50km/h. Par contre il faut le faire respecter dans les quartiers. Le problème vient des gens qui ne respectent ni le 50, ni les priorités de droite, ni le reste.

    Le 30km/h généralisé est une hérésie, c’est intenable!
    Imaginez tenir le 30km/h dans tout Waterloo, même à 22h? Absurde! Je serai attentif à ce que les politiciens n’aillent pas dans cette voie lors des élections.

    La propagande de cet expert en mobilité est similaire à la propagande verte qui se fait à Bruxelles. Les arguments sont d’ailleurs souvent falsifiés ou exagérés. Je compte sur Waterloo pour être plus raisonnable que Groen et Ecolo!!

  • Désolée, mais moi je suis pour le 30km/h partout ds la commune .

    Les pas contents n'ont qu'à traverser un autre village … ! ;-)

  • Votre commentaire est ridicule et égoïste. A votre avis combien de temps perdriez vous à transiter à 30 au lieu de 50 dans un quartier? Rien quelques secondes. Par contre pensez à l'augmentation de la sécurité et surtout le gain en terme de décibels en moins pour les riverains. Soyons sérieux les wallons doivent lâcher un peu la voiture! Ce pays terminera dernier dans les statistiques en terme de mobilité.

  • Empêcher les voitures de rouler c'est ruiner les commerces du centre.... Empêcher les voitures de se garer, faire payer un parking bien cher au navetteurs, augmenter le prix des trains., passer à 30km/h, mettre toutes les rues en zone bleue... Que de bonnes idées pour l'(im)mobilité!!! Quand va-t-on avoir des politiciens avec des idées pour une plus longue durée que la période électorale. Que du court terme chacun dans sa petite entité et la pollution s'arrête à la frontière de notre commune. Vous pensez qu'ils pensent au climat.... A part leurs voix .... Je ne vois pas ce qui les intéresse...

  • Et bien la quiétude est un droit sacrosaint surtout lorsqu'il était présent mais a été perdu au fil des années n'en déplaisent aux fanatiques du "tout voiture". Soyons sérieux si pour vous rouler à 30km/h dans certaines zones vous semble impensable alors il faudrait choisir de déménager dans une commune sans projet de mobilité douce. Devoir transiter dans un quartier juste pour prendre un raccourci, rouler à vive allure et ne pas respecter la tranquillité des riverains est juste de l'égoïsme.

  • Le résumé de la réunion dénote du côté purement militant des participants, plus prompts à sacrifier l’attrait commercial et touristique de WATERLOO que de respecter les attentes légitimes des automobilistes. Si la courtoisie est une évidence, ce n’est pas cet « égoïsme de rue » où chaque habitant souhaite que « sa rue » soit transformée en havre de quiétude, qui améliorera le respect entre piétons, cyclistes et automobilistes.
    Au plus la commune mettra en place des systèmes restrictifs, au plus augmenteront les sentiments de frustration et d’énervement . Ceci se constate déjà à Bruxelles où les mesures coercitives répétées mènent chaque jour les automobilistes au point de rupture.

  • J'habite une commune voisine de Waterloo, j'y ai travaillé pendant des années, j'y viens encore très régulièrement (plusieurs fois par mois).
    Tant que le nombre de logements/habitants augmente, et tant que le traffic de transit n'est pas mis en tunnel, il y aura beaucoup de traffic à Waterloo! Point final.
    Je crains qu'il n'y ait qu'une seule solution pour sortir le traffic de transit du centre: un tunnel routier sous Waterloo.
    Le traffic de transit sur la N5 entre Mt St Jean (et tous les quartiers de Waterloo) et Rh St Genèse est une réalité, on n'arrivera jamais à le faire disparaître.
    C'est probablement très cher, mais seul un tunnel sera une solution à ceci.

    Un autre problème est le traffic scolaire. J'ai déjà assisté à plusieures heures de pointe aux écoles primaires de de Mt St Jean et Sacrés Coeurs Le Clos, et c'est incroyable le nombre de gens qui ammènent leur enfants en auto.
    Je pense qu'il y a un gros travail à faire de ce côté: favorises le vélo (plus de pistes cyclables, grands abris couverts etc), instaurer des bus de ramassage scolaire, et carrément fermer les rues des écoles aux heures scolaires, que les gens ne puissent plus s'approcher des écoles en auto. (sauf dérogations pour moins valides et autres comme livraisons, rdv à l'école).

    Le traffic au rond-point du Biggs / Mt St Jean pourrait être réduit!
    En effet, avant le réaméangement du site du Lion, le traffic entre N5 Genappe et Braine passait par la route du Lion, au pied de la butte. Ceci entraîne bien plus de traffic au rond point, et sur le Chemin de la Maison du Roi (mais çà on s'en f... c'est pas Waterloo).
    Si l'on construit une route entre le nouveau parking autocars du site du Lion et le nouveau rond-point de la N5 à hauteur de la Ferme de Mt St Jean, tout ce traffic là peut éviter le rond-point du Biggs et le début de la N27.
    Résultat: beaucoup moins de traffic sur le début de la N27 et le r-p du Biggs, et sur le Chemin de la Maison du roi. Et gain de temps et moins de pollution.

  • Concernant les écoles qui drainent beaucoup de trafic je soutiens pour les écoles communales un bus de ramassage scolaire comme le fait le Berlaymont et bien sûr le vélo pour autant qu'il y ait des pistes cyclables adaptées ce qui permettra les embouteillages aux abords des écoles

  • "en route vers une mobilité apaisée"
    L'article dans waterloo info nous laisse perplexe.Tout est parfait et en bonne voie selon certains?!
    Nous nous battons depuis des années pour obtenir moins de trafic dans l'av des petits champs qui est la plus empruntée dans le quartier!
    Le 30km/h n'est pas respecté !
    Plus de casse vitesse ne sont installés, par contre Drève de la Meute si ?
    Un Radar nous a été prêté pour ...une semaine !!!
    Ou alors limiter le trafic pour LES RIVERAINS au lieu de circulation locale?
    Ch. de Bruxelles, bande centrale à rendre impraticable pour les Motos et autres voitures de courses.
    Pourquoi les voitures stationnent sur les "trottoirs" dans le quartier de la Drève de la Meute/Belle Vue etc ? Les piétons doivent emprunter la rue !?
    D'ailleurs, les trottoirs sont tellement abîmés depuis des années (Sansonnets/Merles) que la aussi, le piéton ne peut qu'emprunter la rue.
    Pas très sécurisant tout cela...soi-disant notre objectif....
    Peut être que nos spécialistes ne passent jamais par le quartier mais le commissaire du quartier pourrait certainement confirmer les différents points.
    En espérant que ces remarques renforceront les désirs d'amélioration et changements positifs pour notre quartier.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel