Waterloo Sports : on ignore toujours les "dysfonctionnements" et "malversations" dans l'asbl !

Ce lundi soir se tenait le conseil communal de Waterloo avec une trentaine de points à l'ordre du jour

Mais on attendait surtout de voir si une question d'actualité interviendrait à propos de l'audit et la situation de l'asbl Waterloo Sports (voir notre article en exclusivité ici), une fois l'ordre du jour épuisé.

Les questions d'actualité et leurs réponses, souvent intéressantes et pertinentes, sont posées par les conseillers communaux en fin de conseil communal. Elles ne sont malheureusement pas reprises dans le résumé du conseil communal dans Waterloo Info ni sur le site communal.

"Gravité de la situation"

Et effectivement une question d'actualité au sujet de Waterloo Sports a été posée par Bénédicte Colla-Vander Borght du groupe Ecolo Waterloo :

Bénédicte Colla-Vander Borght DSC_0374b.jpg"Nous apprécions l'initiative de la commune d'avoir commandité un audit sur le fonctionnement de l'asbl Waterloo Sports. Cet audit a mis au jour une série de dysfonctionnements et de malversations. Il semblerait que le manque de contrôle et d'application de procédures claires depuis 10, 15, voire 20 ans explique la gravité de la situation. Il est évident que la commune, qui couvre un pourcentage important des coûts de Waterloo Sports, doit prendre ses responsabilités politiques pour ne pas avoir agi plus tôt et, qui sait, pour avoir fermé les yeux sur certaines pratiques.

Quand et comment les citoyens de Waterloo seront-ils informés des résultats de cet audit et des préjudices pour la commune ? Quelles sont les mesures immédiates prises pour corriger cela à l'avenir ?

Ecolo Waterloo demande un effort particulier pour que cette situation soit traitée en toute transparence et que toutes les informations soient mises à disposition des Waterlootois : il s'agit des impôts des citoyens. C'est une question d'honnêteté.

Notre administrateur à Waterloo sports demandera que le conseil d'administration évalue l'opportunité de porter plainte contre les personnes impliquées dans ce dossier (auteur, complice ou personnes qui ont laissé faire ces pratiques)."

Un audit de sept mois !

Florence Reuter DSC_0873.jpgLa bourgmestre et présidente du conseil communal Florence Reuter a répondu en substance : " dès le début de la législature, le Collège communal a vérifié tous les financements des associations qui reçoivent des subsides communaux car il s'agit de l'argent des citoyens. On a demandé un audit en profondeur de l'association Waterloo Sports car elle reçoit 1,1 million d'euros de subsides par an. L'audit a duré sept mois et ses conclusions ont été remises au conseil d'administration de Waterloo Sports qui a déjà pris des mesures. La commune va poursuivre le processus d'audit de toutes les associations. Pour le reste, comme il s'agit de questions de personnes, je vous apporterai plus de réponses à huis clos."

La commune communiquera en fin d'année

Pendant que nous écrivions ces lignes, un communiqué de presse de la commune est subitement arrivé à 21h49 dans notre boîte à e-mails. Voici son contenu :

"Une question d’actualité du groupe Ecolo a provoqué le huis clos à l’issue du Conseil communal de Waterloo ce lundi 9 mars : celle relative à l’audit mené à l’ASBL Waterloo Sports.

Conformément à l'article L1122-21 du CDLD (Code de la démocratie locale et de la décentralisation), le huis clos s’impose "lorsqu'il s'agit de questions de personnes" c'est-à-dire quand la teneur des débats peut permettre au public d'identifier une personne, même si celle-ci n’est pas nominativement citée. 

Pourquoi un audit ? Dès le début de la nouvelle législature, fin 2018, la bourgmestre de Waterloo, soutenue par le Collège communal, a souhaité faire analyser la gestion de toutes les ASBL communales par des auditeurs externes et indépendants. Conforme au CDLD, cette procédure a pour but de vérifier la bonne utilisation des subsides communaux.

Le contrôle de l’ASBL Waterloo Sports, dont l’audit a duré 7 mois, fait donc partie d’une campagne générale d’audits. Waterloo Sports est la première à être examinée dans ce cadre ; les autres associations suivront. 

Suite à certains dysfonctionnements mis en lumière par cette inspection, le Conseil d’administration de Waterloo Sports a pris les premières mesures qui s’imposaient. 

Concernant la communication par les autorités communales, il a été demandé à chacun encore un peu de patience. Il n'est pas question de stigmatiser l’une ou l’autre association : la Commune communiquera à l’issue du processus global de l’ensemble des audits des ASBL subsidiées, vraisemblablement en fin d'année.

La bourgmestre et le Collège ont souhaité prendre le temps d'analyser la situation pour y apporter, par après, les éventuelles adaptations ou modifications nécessaires, en toute sérénité.

Il est bien entendu que s'il devait y avoir un changement quel qu'il soit, le service au citoyen sera maintenu, tout comme le fonctionnement quotidien des infrastructures, aujourd'hui comme demain."

Dont acte. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

 

Des questions sans réponses (officielles)

Tout ce qui précède ne répond toujours pas officiellement à la dizaine de questions que nous avons posées dès le 24 février 2020 à la bourgmestre, à l'échevine des sports, au président du conseil d'administration et à divers administrateurs de Waterloo Sports, asbl la plus généreusement subsidiée par la commune.

Tout ce qui précède ne confirme pas non plus officiellement les informations que nous avons reçues de diverses sources d'horizons différents

On parle de :

- personnes. Une ou plusieurs ? Avec quelles fonctions ?

- dysfonctionnements. Lesquels ?

- malversations. Lesquelles ?

- certaines pratiques. Lesquelles ?

- préjudices. Combien ?

- mesures déjà prises. Lesquelles ?

Des retombées politiques ?

Pourquoi les élus donnent-ils l'impression de marcher sur des oeufs dans ce dossier ? Pourquoi ne pas jouer cartes sur tables pour couper court aux rumeurs ? Indépendamment des questions de personnes, pourquoi cette absence de transparence ? Y a-t-il des choses à cacher ? Ou alors est-on à la veille d'une affaire avec des retombées politiques ?

Ceci dit, il convient de souligner ici la salutaire et opportune initiative de la bourgmestre et du collège communal d'entreprendre une large opération mani pulite et de vérification de la gouvernance au sein des associations subsidiées.

Mais, en ce moment, dans le dossier Waterloo Sports, on tourne en rond et les Waterlootois continueront apparemment à ronger leur frein jusqu'à la fin de l'année avant de connaître les faits. C'est regrettable et frustrant car les subsides communaux octroyés proviennent de leurs poches. TdG 

 

8 commentaires Catégories : Politique, Sport Imprimer

Commentaires

  • Surprenant de voir la Conseillère communale Ecolo poser ce genre de questions étant donné qu'Ecolo a toujours eu un représentant au CA et, par conséquent, est bien informé de ce qu'il s'y passe.

    Etonnant d'apprendre également que le "représentant" Ecolo demandera au prochain CA de juger de l'opportunité de porter plainte contre les personnes impliquées dans ce dossier alors que ce point a été évoqué lors du dernier CA.

    Problème de communication chez Ecolo?????

    @Tanguy:

    Pour le reste, mêmes remarques que pour le précédent article. VIDE!!!!

    La Bourgmestre a pourtant été claire dans son communiqué!!!

  • Cher Daniel, j'aime beaucoup votre façon de raisonner. Poussons votre raisonnement plus loin: si un administrateur de l'opposition devait être au courant de ce qui se passait à Waterloo Sport, alors ceux qui ont été président, échevin, voir salarié de cette ASBL et qui siègent encore autour de la table du conseil communal ne pouvaient-ils donc pas ignorer la situation? Qui a été dupé? Qui a été incompétent? Qui a laissé faire? J'espère qu'il y aura de la transparence dans ce dossier! Les infrastructures de Waterloo Sport sont dans un mauvais état.... la faute à qui?

    Si je ne m'abuse , l'opposition, dont vous avez fait partie, a demandé à plusieurs reprises au conseil communal, de faire la lumière sur les finances de l'ASBL. Un pressentiment?
    L'audit, quoiqu'on en dise, n'était pas faite au hasard....

  • Cher Tanguy. Je suis très intéressé à connaître la suite de l'histoire. Daniel Conrath te critique de manière désobligeante. En tant qu'administrateur (depuis combien d'années?) et copain des dirigeants de Waterloo-Sport, soit il nous donne des infos, soit il se tait en attendant que les déclarations officielles sortent.

  • +1 bien d'accord avec vous :-)


    touchez pas au grisbi … (des asbl) … ? ;-)

  • A quand un audit sur le fonctionnement de la maison du tourisme ? nous allons aussi avoir de quoi débattre! Je suis néanmoins très satisfait de constater que madame Reuter ose purger la pourriture qui gangrène encore certaine asbl de Waterloo depuis trop longtemps.

  • @Mr de Voghel. Me taire? Nous sommes dans un pays libre cher ami. J,'ai encore le droit de m'exprimer. Par ailleurs, si je je ne donne pas d'info, c'est qu'il y a actuellement certaines procédures qui sont en cours et que pour le bon fonctionnement de ces procédures, chaque administrateur se doit d'avoir un devoir de réserve. Mais ça, vous ne l'avez jamais compris. Il suffit de voir les interventions stupides que vous faisiez au Conseil communal.

  • ♪ ♫ ♪ ♫ voici venu le temps ♫ ♪ ♫ ♪ des rires et des chants ♪♫ ♪ ♫ , à l'île aux enfants ♫ ♪ ♫ ♪ c'est tous les jours le printemps ♪♫ ♪ ♫ c'est le pays joyeux des enfants heureux ♫ ♪ ♫ ♪ , des monstres gentils ♪♫ ♪ ♫ , oui c'est le paradis ♫ ♪ ♫ ♪ … :-p

  • Et toujours les commentaires débiles de cn !!!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel