S'estimant en sous-effectif, le personnel de la maison de repos Château Chenois part en grève !

Depuis juin 2019, soutenus par les syndicats, les travailleurs de la MRS Château Chenois sise à Waterloo expriment leurs difficultés concrètes à leur employeur Orpea Belgium

En front commun, les organisations syndicales CNE (CSE) et SETCa (FGTB) déclarent avoir épuisé toutes les pistes du dialogue et de la concertation en vue de faire entendre la difficile réalité du terrain et les besoins des résidents en termes d'encadrement humain et matériel.

Après le dépôt d’un préavis de grève le 12 décembre 2019, des arrêts de travail se sont produits à répétition ainsi qu'une première journée de grève le 3 mars 2020 sans aboutir à un accord avec le groupe Orpea Belgium qui possède la maison de repos et de soins Château Chenois à Waterloo.

Deux journées de grève

C'est pourquoi l’assemblée des travailleurs de la MRS Château Chenois a voté unanimement le 4 mars la poursuite des actions : deux journées de grève ont été planifiées ce mardi 10 et le lundi 16 mars.

Selon les syndicats, "vu que l’ensemble du personnel s’est déclaré en grève, l’employeur devra procéder à des réquisitions pour assurer le service minimum dans la résidence."

Toujours d'après les organisations syndicales CNE et SETCa, "Orpea ne semble concevoir la gestion d’une maison de repos qu’à travers des feuilles de calcul et des chiffres. Or, ceux-ci ne reflètent aucunement des métiers dont la "matière première" est l’être humain. En outre, les travailleurs sont révoltés par l’attitude irresponsable et l’absence de réponse du groupe Orpea. Celui-ci ne comprend pas que travailler en sous-effectif a des implications sur la santé et le bien-être des résidents."

L'exemple suivant est avancé : lorsqu’il n’y a qu’une infirmière le soir, celle-ci a moins de deux minutes par résident pour la distribution des médicaments. L’infirmière unique doit aussi gérer les appels téléphoniques, les familles des résidents, le passage des médecins, les dossiers médicaux et la prise en charge du résident en cas de malaise.

Coût des maisons de repos privées : + 38%

La fédération des CPAS a publié en 2019 une étude sur l’évolution des prix dans les maisons de repos en Wallonie : le Brabant wallon affiche des hausses de prix nettement plus élevées qu’ailleurs avec une croissance cumulée des prix de 38% entre 2013 et 2018 dans le secteur privé commercial.

"La rentabilité prime sur l'humain"

Château Chenois 2a Capture.jpg"Un des facteurs qui justifie cette hausse est la montée en puissance des grands groupes commerciaux dans le secteur des maisons de repos et de soins qui ont des objectifs de rentabilité significatifs afin de rémunérer leur actionnariat, affirment les deux syndicats. La situation rencontrée à la résidence Château Chenois n’est pas isolée et est symptomatique d’un groupe commercial comme Orpea qui fait primer la rentabilité sur l’humain."

S'exprimant à notre demande, la directrice Marketing & Communication d'Orpea Belgium, Marijke Verboven, réagit d'emblée au sujet des minutes à consacrer à chaque résident : "Dans nos maisons, les soins par résident sont basés sur son plan de soins individuel et l’échelle d'évaluation Katz (NDLR : cette échelle permet de déterminer le degré de dépendance du résident dans certains domaines de la vie quotidienne), et pas sur un nombre de minutes. Certaines personnes ont besoin de plus de soins que d'autres."

Revenir autour de la table de discussion

Marijke Verboven assure que la direction d'Orpea Belgium veut garder toutes les lignes ouvertes et revenir rapidement autour de la table dans l'intérêt des habitants et pour une solution rapide et durable. "Nous avons été informés que la délégation syndicale prévoit encore des journées de grève alors que nous sommes encore en pleine discussion. Nous le regrettons mais ne pouvons qu'en prendre note et faire le nécessaire pour garantir les soins et le service à nos résidents ces jours-là."

"Des effectifs au-dessus de la norme"

Orpea Belgium souligne qu'en termes de personnel, le groupe travaille avec des effectifs au-dessus de la norme imposée, et ceci dans toutes les résidences du groupe, donc aussi au Château Chenois. "Nous respectons les normes et faisons même des efforts supplémentaires dans l'intérêt du bon fonctionnement de cette résidence."

Pour Orpea Belgium, la continuité et la qualité des soins est une priorité et conclut : "Nous espérons toujours qu'ensemble nous pourrons trouver une solution durable pour nos résidents et les équipes qui s'occupent d'eux."

A la suite des actions syndicales dans la résidence Château Chenois en raison de l'insatisfaction de son personnel, une réunion de conciliation a eu lieu mais tous les points n'ont pas été abordés. Une deuxième réunion a d'ores et déjà été fixée. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

2 commentaires Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Je ne suis guère étonné de la situation sociales des travailleurs de cette résidence Pour le privé une résidence doit être rentable au détriment du personnel et par ricochet des personnes âgées qui ont besoin de soins adaptés à leur situation Il y a une résidence communale qui fonctionne très bien et il serait intéressant que les habitants der Waterloo s'informent convenablement avant de faire un choix pour être placé en maison de repos car un prix élevé ne signifie pas nécessairement un mode vie dans la même tonalité

  • Ma mère réside dans cette institution depuis 5 ans, dans le quartier réservé aux personnes les plus dépendantes. Le manque de personnel y est criant. Depuis tout ce temps la direction me renvoie les mêmes discours: les plannings renseignent un nombre de soignants aux normes. Ce que l'on ne dit pas, c'est que les plannings ne disent pas la vérité. Les absences n'y sont pas renseignées et cet absentéisme tourne en fait autour des 16%. Nous payons notre propre employée pour aller chaque jour donner à manger et faire boire ma maman. ....et aider le personnel présent et épuisé. Cherchez l'erreur!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel