La SNCB met en oeuvre un service de trains d'intérêt national dès lundi !

Peu avant le week-end, le gouvernement fédéral a autorisé la SNCB à mettre en place un plan de transport réduit dès ce lundi 23 mars 2020

Cette décision a été prise pour plusieurs raisons : la chute importante du nombre de voyageurs à la suite des mesures gouvernementales (l'occupation moyenne des trains sur toute la journée se situe entre 8% et 10%), la continuité du service public et l'absentéisme à la SNCB, chez Infrabel et  chez les sous-traitants.

Après avoir déjà supprimé 90 trains de pointe lundi passé, la SNCB adapte à nouveau son service des trains à la suite de la pandémie du coronavirus. D’application au moins jusqu’au 5 avril inclus, l'offre ferroviaire adaptée se veut robuste, stable, durable et prévisible sur l'ensemble des lignes.

Répondre aux besoins de mobilité

Elle permet d'assurer une couverture optimale des besoins en mobilité des travailleurs et de ceux qui aident autrui, ainsi qu'une une composition de trains permettant le social distancing entre entre les voyageurs.

Il faut savoir que la SNCB et Infrabel ont connu ces derniers jours un absentéisme pour maladie croissant dans les fonctions essentielles à l'offre ferroviaire. A la SNCB, l'absentéisme des accompagnateurs de train a plus que doublé, atteignant plus de 23% et même 30% dans certaines régions. Cela pourrait entraîner la suppression imprévue de plusieurs centaines de trains par jour, sans pouvoir informé la clientèle en temps réel.

Chez Infrabel, on enregistrait un taux d'absence pour maladie de 15% dans les cabines de signalisation. D’autres fonctions nécessaires à la bonne circulation des trains (personnel d’entretien de l’infrastructure et du matériel roulant) connaissent une tendance similaire.

Le service de trains d’intérêt national

SNCB 204112760.jpg

Concrètement, dès ce lundi 23 mars, le service de trains d’intérêt national se présentera comme suit :

- 1 à 2 trains par heure sur les axes IC

- 2 à 3 trains durant les heures de pointe sur les axes omnibus (trains L et S)

- les dessertes tardives aux environs de 21 heures (pour les IC) et aux environs de 20 heures (pour les omnibus, à savoir les trains L et S) seront quasiment toutes supprimées. Cependant, pour tout départ après 19 heures, les voyageurs sont invités à consulter le routeplanner de la SNCB

- sur la plupart des lignes omnibus (trains L et S), l’offre sera fortement limitée entre 9 heures et 15 heures

Pour les Waterlootois, leur gare ne sera plus desservie que par des trains S tant sur la ligne 124 vers la jonction Nord-Midi que sur la ligne 26 vers Bruxelles-Schuman. De manière générale, il est vivement conseillé à tous les voyageurs de consulter préalablement le routeplanner de la SNCB

SNCB 194941555.jpg

La SNCB rappelle par ailleurs qu’elle nettoie quotidiennement ses trains et ses gares, avec une attention particulière pour les surfaces avec lesquelles les voyageurs sont en contact : tablettes, poignées, poubelles, automates de vente, rampes, etc.

Maintien des activités du pays

François Bellot P1010093.jpg"Durant cette crise, de nombreux Belges dépendent des chemins de fer pour se déplacer pour des motifs impérieux, a déclaré François Bellot, ministre fédéral de la mobilité. Je tiens à remercier les collaborateurs des entreprises ferroviaires sur lesquels je compte pleinement pour faire face aux nécessités de mobilité. Celle-ci doit rester possible dans les plus grandes conditions de sécurité et de respect des consignes sanitaires, tant pour les usagers du rail que pour les collaborateurs d’Infrabel et de la SNCB."

De son côté, la CEO de la SNCB, Sophie Dutordoir a affirmé que "la SNCB et Infrabel suivent la situation en permanence et en temps réel afin de continuer à prendre toutes les mesures utiles à la santé de notre personnel et de nos voyageurs et au maintien des activités dans notre pays." Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Bravo à la SNCB qui malgré les difficultés liées au covid 19 parvient à faire rouler encore de nombreux trains car si à Waterloo beaucoup ont une voiture pour se déplacer ce n'est pas le cas de tout le monde et je constate que le service public n'a pas perdu sa notion d'aide à la population quelles que soient les circonstances

Les commentaires sont fermés.