Coronavirus : un don de centaines de masques destinés aux médecins des séniories de Waterloo !

Que ce soit l'Etat, les Régions, les communes ou les citoyens, trouver des masques pour se protéger du Covid-19 semble bien fastidieux

Mais quand on veut, on peut, dit le dicton. Une des voies pour arriver à ses fins est le réseautage, traduction québécoise de networking, autrement dit, développer et entretenir ses relations sociales et professionnelles.

C'est ainsi qu'il y a quelques semaines, le président du CPAS de Waterloo, Etienne Verdin, a repris contact avec un ami belge qui travaille depuis 11 ans en Chine dans le commerce international.

Rendant visite à ses parents demeurant sur la côte adriatique près de Rimini, l'homme d'affaires s'est retrouvé coincé dans leur petite ville où l'armée italienne était présente pour faire respecter un strict confinement.

500 masques pour le CPAS de Waterloo

Cela ne l'a pas empêché de proposer à Etienne Verdin d'offrir gratuitement 500 masques bucco-nasaux de type FFP2 au CPAS de Waterloo. Depuis l'Italie, il commande les masques promis à un fabricant chinois qu'il connaît.

Masques 94143896_295504148139267_572886218526687232_n.jpgMasques 94037015_839151389901178_4977245884879208448_n.jpg

Etienne Verdin DSC_1590.jpgCeux-ci sont arrivés en Belgique dans la semaine du 20 avril et au CPAS de Waterloo quelques jours plus tard. "C'est un très beau don que nous avons reçu puisque ces masques ont une valeur unitaire de 6 à 8 euros. Nous avons décidé d'en garder une grosse centaine pour le Service d'aide aux familles et aux aînés (SAFA) et la réserve du CPAS et d'en donner 350 à l'Association des médecins généralistes de Waterloo et Braine-l'Alleud (AMEGE)", déclare Etienne Verdin.

 

 

Des masques pour les médecins visitant les séniories

Coordinatrice des médecins généralistes de l'AMEGE qui visitent les maisons de repos et de soins, la docteure waterlootoise Paule Janssens s'est dite très satisfaite du don des masques fort utiles en cette période de pandémie. "Nous avons donné une dizaine de masques à chacun des 30 médecins généralistes qui effectuent des visites dans les maisons de repos et de soins. Ceux-ci les ont rapidement utilisé puisque, dès le dimanche 26 avril, ils ont testés plus de 400 résidents des quatre maisons de repos et de soins de Waterloo : Château Chenois, Bonaparte (groupe Orpea), Parc de la Cense (groupe LNA Santé) et Le Gibloux (CPAS)."

Etienne Verdin conclut : "Aujourd'hui, les nouvelles technologies facilitent grandement le networking par rapport au passé. Faire appel à son réseau de relations permet de faire bouger les choses, de mobiliser des ressources et d'atteindre certains objectifs, en l'occurence obtenir des masques protégeant du coronavirus." Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

1 commentaire Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel